Aller au contenu

Phantom Manor, dernier tour à Disneyland Paris

Phantom Manor a refermé, le 7 janvier, ses portes à Disneyland Paris avant une longue rénovation. Le plus célèbre des manoirs hantés cache d’innombrables secrets.

Dimanche 7 janvier, les portes de Phantom Manor se sont refermées pour la dernière fois à Disneyland Paris. « Suite à d’étranges disparitions constatées, le shérif de Thunder Mesa a pris la décision de fermer les portes du manoir jusqu’à l’automne 2018 le temps de mener les investigations », justifie l’équipe du resort de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne) en référence à l’histoire attribuée à Frontierland, le quartier thématique qui accueillait cette attraction depuis l’ouverture du parc en avril 1992. A l’approche de la fin des aventures dans le manoir, nombreux étaient les fans à s’être donné rendez-vous pour immortaliser ce moment et repartir avec un badge souvenir, « Dernier voyage avant l’interruption des visites », remis contre une formule latine précédemment distillée sur les réseaux sociaux, « Non omnis moriar » (« Je ne vais pas complètement mourir »).

Dotée d’un point de vue imprenable sur Big Thunder Mountain, qui a repris du service en décembre 2016, Phantom Manor accueillait jusqu’alors ses visiteurs au sein du manoir de la famille Ravenswood. Henry Ravenswood, qui trouva de l’or à Thunder Mesa (que l’on peut également découvrir dans le bateau à aubes de Thunder Mesa Riverboat Landing), vécut, selon la légende créée par les imagineers Disney, avec sa famille dans cette impressionnante demeure avant, suite à un tremblement de terre, de périr avec son épouse. Or, ce phénomène naturel n’aurait été qu’une conséquence d’une malédiction liée aux fiançailles de la fille d’Henry Ravenswood avec un mineur l’emmenant loin de la demeure familiale… Pour accueillir leurs visiteurs, les « 999 joyeux revenants » de l’attraction avaient prévu une pièce fermée aux murs s’allongeant au fil de l’aventure, avant une visite du manoir – dans le noir – au sein de chariots mobiles (les DoomBuggies). Un cimetière, Booth Hill, pouvait par ailleurs être visité à la sortie du manoir.

Le programme de rénovation se poursuit

La rénovation de Phantom Manor s’inscrit dans une longue liste de chantiers initiés dans le cadre du « Programme d’enrichissement de l’expérience », dont la première vague a débuté en 2015 avec It’s a small world. Star Tours et Hyperspace Mountain ont notamment suivi. A compter du mois de mars, ce sera au tour des célèbres tasses de Mad Hatters’ Tea Cups de s’offrir une nouvelle jeunesse. Fin septembre, place à la fermeture complète de l’hôtel New York pour une réhabilitation sur le thème de Marvel, dont les super-héros se donneront en spectacle cet été au parc Walt Disney Studios.

Publié dansSociété