Aller au contenu

Le Train de la mine reprend du service à Disneyland Paris

Big Thunder Mountain (le Train de la mine) reprend du service, le 17 décembre, à Disneyland Paris après un an de travaux. De nombreuses nouveautés ponctuent l’attraction.

Le 17 décembre, le Train de la mine rouvrira ses portes à Disneyland Paris. A l’issue d’un an de fermeture, Big Thunder Mountain proposera de nouveau aux visiteurs d’effectuer la traversée «la plus dingue de l’Ouest». «Les rénovations ont porté tant sur les améliorations techniques – effets spéciaux notamment – que sur la restauration artisanale d’accessoires chinés pour la plupart dans l’Ouest américain ou encore l’horticulture», souligne l’équipe des parcs d’attractions de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne).

Avant de pouvoir rénover la montagne haute de 33 mètres (Rivers of the Far West), le plan d’eau a dû être vidé pour la première fois de son histoire. Cette opération, qui a nécessité l’interruption concomitante des navires de Thunder Mesa Riverboat Landing, a permis d’intervenir aussi bien sur les parois, dont les différentes strates sont désormais plus visibles, que sur les effets qui ponctuent le parcours des trains, qui effleurent le plan d’eau lors du splashdown.

Big Thunder Mountain - Janvier 2016
Début janvier 2016

Tuyaux amphibies et azote liquide

Des vidéo-projecteurs, de nouveaux éclairages, de nouveaux bruits d’explosions devant immerger les visiteurs dans l’ambiance d’une mine ainsi que des effets de vapeur ont été ajoutés, autour d’une scénographie enrichie et renouvelée. Des bâtons de dynamite, des caisses en bois et des tonneaux sont répartis tout au long du parcours. La rénovation de l’attraction insiste également sur la sécurité et l’accueil des visiteurs. 630 traverses en bois ont été remplacées sur le circuit, tandis que la file d’attente a été dotée de nouvelles barrières. 1500 objets y sont disséminés. Du pin, de l’armoise et des cactus ont par ailleurs été replantés.

Disneyland Paris promet, enfin, une nouvelle scène finale «explosive», dont la fumée est obtenue au moyen d’azote liquide acheminé par des tuyaux amphibies. De nouvelles cuves ont dû être installées à l’extrémité de Frontierland, la section destinée à l’aventure qui accueille l’attraction. Le fort qui surplombe l’entrée de ce land est quant à lui en travaux, tandis que l’allée qui longe Big Thunder Mountain a précédemment été rénovée.

Un plan pluriannuel de rénovation

Ces travaux s’inscrivent dans un plan pluriannuel de rénovation de sept hôtels et de neuf attractions. A l’approche du vingt-cinquième anniversaire du parc, en avril 2017, celui-ci s’intensifie avec la fermeture prochaine de Space Mountain : Mission 2 (après une première phase de rénovation en 2015) et de Pirates of the Carribean. Les vaisseaux de Star Tours doivent quant à eux repartir en mars prochain. L’hôtel Newport Bay Club a pour sa part déjà été rénové.

Nous avons testé l’attraction en avant-première : impressionnante !

Après le long tunnel par lequel débute le parcours de Big Thunder Mountain, la rénovation de l’attraction est saisissante. La montagne a été entièrement repeinte, permettant aux visiteurs de disposer d’un regard neuf sur cette attraction phare de Disneyland Paris. Les multiples effets spéciaux ont été remis à neuf ou modifiés, permettant au Train de la mine de s’inscrire pleinement dans le programme d’«enrichissement de l’expérience» porté par l’entreprise. Les surprises ayant trait à la vapeur et au son interpellent immédiatement les passagers. La vue sur le plan d’eau, qui a retrouvé son aspect d’origine, permet de découvrir l’ampleur des travaux réalisés. En fin de parcours, une nouvelle scène surprenante renouvelle la promesse de Big Thunder Mountain.

Publié dansEconomieEntreprisesServices