ÉconomieEntreprisesServices

En 2018, Vapiano booste son réseau

Vapiano - Food

En 2018, Vapiano compte accroître ses ventes de 70% au moyen de 12 ouvertures. L’enseigne, spécialisée sur la restauration italienne, fait aussi évoluer son concept.

Entrée sur le marché français en 2010, l’enseigne allemande Vapiano, spécialisée sur la restauration à thème italien sous forme de buffet, met le turbo. Après avoir ouvert 14 restaurants, l’entreprise compte inaugurer 40 établissements entre 2018 et 2020, dont 12 restaurants cette année. 28 millions d’euros d’investissement seront ainsi réalisés en 2018. Aix-en-Provence, Blagnac, Lescar, Nice, Bordeaux, Aubervilliers, Nancy et Rouen figurent notamment sur la feuille de route. 700 emplois seront créés. L’objectif est d’accroître, cette année, le chiffre d’affaires de 70%. Salvatore Perri, actionnaire et dirigeant de Vapiano France, répond aux questions de Business & Marchés.

Pourquoi accélérez-vous votre développement sur le marché français?

Aujourd’hui, notre concept est validé par le marché français tant commercialement qu’économiquement. Sans succès auprès des clients, point de développement et sans succès économique, pas de développement non plus. Cela nous conduit, avec nos partenaires, à accélérer le nombre d’ouvertures. J’ajouterais que les ouvertures sont le fruit d’un travail qui peut durer de 24 à 36 mois. Notre concept nous impose aujourd’hui une surface minimum de 600 mètres carrés. Certes, des opportunités peuvent apparaitre, mais il s’agit surtout d’une participation et d’une anticipation étroite avec les bailleurs pour se procurer les bons emplacements. Nous signons d’ores et déjà des emplacements pour 2020 par exemple.

Comment a évolué le concept au cours des dernières années?

Depuis son lancement, le concept de Vapiano repose sur les mêmes cinq piliers fondamentaux : qualité, fraicheur, fait maison, transparence et convivialité. Mais tout en restant fidèles à ces valeurs, Vapiano se renouvelle au fil des ans. Tout d’abord, notre carte évolue sans cesse afin de s’adapter aux tendances culinaires et de séduire toujours les clients avec de nouvelles recettes.  Ainsi, cette année, nous avons enrichi notre gamme «Al Forno» avec notamment de nouvelles recettes de macaroni et cheese mais aussi de nouvelles salades «healthy». En termes de design, les murs végétaux et les oliviers multi centenaires sont devenus des éléments de décoration à part entière. De même, un renouvellement de l’éclairage à base de LED a été effectué. Les prochaines étapes verront l’intégration de la technologie dans le design tout en gardant ce côté naturel chaleureux des matériaux nobles. Mathéo Thun, notre designer, y travaille déjà !

De quelle manière l’enseigne se positionne-t-elle?

Vapiano se positionne sur le segment du fast casual et se distingue ainsi nettement de la restauration italienne classique avec le service à table.  L’enseigne privilégie également la fraicheur de ses produits et le tout fait maison :  des pâtes aux desserts en passant par les pâtes à pizza. Cela a été dès le départ le parti pris : qualité dans l’assiette, chaleur dans le cadre, liberté du client et personnalisation dans le service.

Quelles sont les spécificités de votre carte sur le marché français?

Vapiano offre une carte variée de recettes régulièrement renouvelées par notre Chef. Outre les classiques italiens on y trouve une gamme de pasta « al forno » spécifique à notre marché, une tendance «veggie» plus marquée, et la recherche de produits plus saisonniers grâce a nos suggestions renouvelées tous les deux mois. Ainsi, par exemple, en période de fêtes nous avons ajouté à notre carte de nouvelles suggestions de pâtes, pizzas et risottos aux homards, langoustines, et truffes. Et toujours à des prix accessibles !

2098 articles

A propos de l'auteur
Journaliste, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Actualité socialeÉconomieEntreprisesSociété

Couvre-feu : un affaiblissement supplémentaire d'un secteur des bars-restaurants déjà en difficulté

Après l’application de nouvelles règles sanitaires, les restaurants et les bars, déjà soumis à une fermeture anticipée ou totale dans plusieurs agglomérations, devront se conformer par endroits au couvre-feu en vigueur cet automne.
ÉconomieServices

Bertrand Mialet: “l'événement post-Covid réinvente l’expérience de marque en étant digital first”

Réinventer la communication événementielle et expérientielle des marques en cette période de crise sanitaire et économique, tel est l’objectif que s’est fixée l’équipe de Wild Buzz Agency.
Entreprises

Le restaurant parisien Marclee fait évoluer sa cuisine asian fusion

Apports de plats vegan, efforts sur la vente à emporter, jeu sur les frontières sucré-salé : à Paris, le restaurant Marclee a pris le train de son époque.