Entreprises

Les 10 infos bartenders & spiritueux à ne pas manquer en cette rentrée

6 min de lecture
  • Salons (Whisky Live, BCB), spiritueux (Kilchoman, Waterford, Suntory, Bombay Sapphire, Christian Drouin, Elit), food (Edwart), initiatives grand public (Maison Villevert, Paris Distilleries Tour): le panorama des 10 infos clefs de la rentrée.

Un Whisky Live Paris encore plus grand

Pour sa 19ème édition, le Whisky Live Paris, organisé par La Maison du Whisky, s’emparera encore plus des espaces de la Grande Halle de la Villette, à Paris. Au programme, un plateau dégustation de 9000 mètres carrés consacré aux différents territoires du whisky; 22 maisons françaises de whisky (pour célébrer le quarantième anniversaire du whisky français), une Rhum gallery portée à 1500 mètres carrés, 11 exposants autour du saké et, nouveauté, la Gin lane, dotée d’une scénographie spécifique. Les billets (à partir de 66 euros, ou 120 euros avec l’accès VIP) sont disponibles en ligne, pour un événement organisé les 21 et 22 octobre (lundi 23 octobre pour les professionnels). 60 bars à cocktails prendront place à la Cocktail Street, ouverte au grand public.

Un Bar Convent Berlin aux aguets sur les tendances de l’industrie

A Berlin (Allemagne), du 9 au 11 octobre, le Bar Convent Berlin revient. Le salon international dédié à l’industrie du bar (organisé par RX) avait réuni 12 500 visiteurs l’an dernier, dans un contexte post-pandémie. Cette année, le bar à cocktails parisien The Cambridge Public House sera à l’honneur. “Nous voulions créer un bar no/low spécifique, et nous cherchions un bar expert. Sur recommandation de notre ambassadeur Damien Guichard, nous avons opté pour The Cambridge Public House, indique Petra Lassahn, directrice du salon. Les conditions de travail seront aussi au cœur des discussions : “beaucoup de nos contacts dans le secteur hôtelier nous disent que de nombreuses personnes qualifiées quittent ou ont quitté le secteur au cours des dernières années. Bien sûr, la pandémie a été un facteur majeur, car beaucoup d’entre eux ont réalisé à quel point leur travail était épuisant. Mais ce que nous constatons également, c’est que de plus en plus de propriétaires et de gérants de bars ont pris conscience de ce problème et tentent de rendre le travail dans les bars plus attrayants pen termes d’équilibre entre vie professionnelle/vie privée.”

The House of Suntory fête son centième anniversaire avec deux nouveautés

Christophe Davoine, brand ambassador The House of Suntory

Christophe Davoine

The Hakushu 18 ans - The House of Suntory

Pour les amateurs de whiskies japonais, The House of Suntory lance deux nouveautés. Le Mizunara 18 ans (48%), en édition limitée, avec des allocations spécifiques par pays, “dont un très beau référencement pour la France, ainsi que le Royaume-Uni”, selon Christophe Davoine, brand ambassador, vise à mettre en avant les spécificités de ce bois d’eau. Un nez fruité et minéral introduit la dégustation, avant de se laisser séduire par des notes de bois de santal et de clous de girofle en bouche. Le malt, légèrement tourbé, est à déceler en fin de bouche – il y a du grain. Avec The Hakushu 12 et 18 ans (43%), place à une immersion dans l’univers des whiskys tourbés. “Nous avons des whiskys élégants, complexes, qui reflètent le fil des saisons et les 700 mètres d’altitude. L’été, au Japon, il y a beaucoup d’humidité”, rappelle Christophe Davoine. Des notes végétales, herbacées, avec beaucoup de fraîcheur, sont à retrouver dans ces deux références disponibles chez The Whisky Shop et distribuées, jusqu’à la fin de l’année, par Campari France. La gamme Suntory, refondue en 2018-2019, se déguste aussi en cocktails (Negroni avec le gin Roku; highball avec du whisky).

Whisky : des nouveautés outre-Manche

En Ecosse, sur l’île d’Islay, Kilchoman (distribution : La Maison du Whisky) a lancé une nouvelle édition limitée incarnant “l’aboutissement de son exploration autour de l’influence du vieillissement en fûts de sherry sur ses whiskies tourbés.”  Le Pedro Ximenez Sherry Cask Matured (50%, 1560 exemplaires, 119 euros), un single malt, a été élevé durant cinq ans dans des fûts de Sherry Pedro Ximenez. “Travailler avec des fûts Pedro Ximenez est gratifiant, surtout lorsque nous parvenons à harmoniser l’influence du sherry et le profil de notre whisky durant le vieillissement”, illustre Robin Bignal, directeur de production chez Kilchoman. Waterford lance pour sa part deux éditions autour du terroir irlandais, après le succès de sa gamme en 2022. Peated Lacken et Peated Woodbrook (50%, 96 euros), respectivement à 54 et 74 ppm de tourbe, jouent sur les sols sur lesquels a été cultivée l’orge : “terroir sablonneux et bien drainé” pour le premier, “sol plutôt gras et profond avec une bonne fertilité agricole” pour le second.

De nouvelles étapes pour la maison de calvados Christian Drouin

Guillaume Drouin - ABC

Guillaume Drouin – Apéritif ABC

A Pont-l’Évêque (Calvados), la maison de calvados Christian Drouin lance ABC, un apéritif à base de calvados. “Nous souhaitions imaginer un apéritif normand qui se rapproche de l’esprit d’un vermouth”, précise Guillaume Drouin, directeur. Une belle sucrosité caractérise le produit, qui a nécessité cinq ans de travail. Autre étape, la finale France du concours Drouin Highball Contest, qui s’est tenue fin septembre à Paris. Sur 71 participants, tous barmans, 12 finalistes se sont affrontés avec pour objectif d’imaginer des highballs originaux certes, mais aisément reproductibles. “Le calvados est de plus en plus utilisé dans les bars, au sein d’établissements assez pointus. Le highball est un cocktail facile à travailler”, observe Guillaume Drouin. Le vainqueur, Alexandre Girard, du bar La Queue du Coq à Annecy (Haute-Savoie), a imaginé une recette à base de calvados Sélection Christian Drouin, de jus de citron, d’un cordial de fleur de sureau, et de kombucha au thé vert. La compétition est déclinée en Pologne, en Australie, au Luxembourg, en Allemagne et au Royaume-Uni. Par ailleurs, des panneaux solaires ont été installés sur les toitures des bâtiments de conditionnement de la distillerie, permettant ainsi de décarboner les deux tiers de l’électricité consommée sur le site.

Du chocolat mettant en avant les spiritueux

Edwart - Du fût à la tablette

Le chocolatier parisien Edwart, créé en 2014 par Edwin Yansané, lance la collection “Du fût à la tablette”, présentée mi-septembre au salon spécialisé dans les spiritueux français France Quintessence. Domaine du Coquerel (Manche), HSE (Martinique), Naguelann (Côtes d’Armor), Laballe (Landes), Grosperrin (Charente-Maritime): cinq maisons de calvados, rhum, whisky, d’armagnac et de cognac mises à contribution pour mobiliser des fûts accueillant des fèves de cacao durant six à huit mois. Transformées et de nouveau séchées, avec une réincorporation de beurre de cacao, elles donnent naissance à des tablettes uniques en leur genre (de 16 à 17 euros), moyennant 1 an de travail au total.

Le concours Elit Masters a un représentant français

En France, le concours de bartenders Elit Masters, organisé par le distributeur local CBH, s’est déroulé début septembre. Une vingtaine de marchés sont concernés par cette compétition, qui met à l’honneur Elit Vodka, une vodka multi-récompensée “Meilleure vodka du monde” à 11 reprises pour le Beverage Testing Institute de Chicago), disponible sur le segment ultra-premium en France (CHR et cavistes). Elit appartient à Stoli Group. Maxime Caillet (alias Max Oner), désormais en poste au bar-restaurant Boubalé (dans l’hôtel Le Grand Mazarin, à Paris), a imaginé un dirty martini au fenouil. “J’ai utilisé le jus des pickles du fenouil, et j’ai prédilué le drink avec une eau salée, ce qui permet de faire descendre le cocktail en température”, détaille-t-il.

Bombay Sapphire met l’art à l’honneur

Cocktail Grand Palais pour Bombay Sapphire The Hoxton Paris

Grand Palais

Cocktail Bluebay Martini pour Bombay Sapphire The Hoxton Paris

Bluebay Martini

Cocktail Bombay's star pour Bombay Sapphire The Hoxton Paris

Bombay’s star

A l’hôtel parisien The Hoxton (2ème arrondissement), l’artiste Caroline Derveaux a conçu une fresque onirique, dans le cadre d’une opération menée jusqu’au 8 octobre dans les différents établissements de l’enseigne du groupe Ennismore (Amsterdam, Barcelone, Londres, Paris et Rome). “Cette campagne a pour objectif d’inspirer chaque personne à voir la créativité et la beauté des choses qui les entourent”, expliquent les représentants de Bombay Sapphire, l’iconique marque de gin de Bacardi, distribuée localement par Bacardi Martini France. A Paris, trois cocktails ont été créés : Grand Palais (gin, Martini Riserva Speciale rubino, jus de citron, zestes de pamplemousse, figues), “un cocktail d’inspiration classique, mais qui reste désaltérant” selon l’équipe de The Hoxton Paris; Bluebay Martini (gin infusé aux mûres et aux myrtilles, cordial d’ananas avec du peps, et un drink résolument doux, pensé “comme un Negroni accessible”); ainsi que le Bombay’s star (gin, purée de fruit de la passion, vanille, menthe), short et juicy à la dégustation.

Une collecte de fonds organisée par Maison Villevert

Du 15 septembre au 15 octobre, le producteur et distributeur de spiritueux Maison Villevert organise, dans 20 pays, une collecte de fonds au profit de l’association Wine To Water. Cette ONG américaine souhaite améliorer l’approvisionnement en eau potable aux populations qui en manquent, un moyen de développer la santé et la croissance économique. Pour ce faire, les bars participants doivent collecter des fonds lors d’une ou plusieurs soirées dédiées, par exemple sous forme de pourboires, et les reverser sur un site Web.

Un tour des distilleries parisiennes

Le 18 et le 19 novembre, six distilleries parisiennes (Distillerie de Paris, L’Arbre Sec, L’Alambic parisien, Maison Hamelle, Baccae, Distillerie du Viaduc) organisent le Paris Distilleries Tour, un moyen d’inviter le grand public à découvrir la fabrication locale de spiritueux. Objectif : “transmettre leur héritage, partager leurs rituels de dégustation et sensibiliser autour des enjeux qu’impliquent leur profession.”

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Image par THAM YUAN YUAN de Pixabay

2781 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Les rhums Planteray se déclinent en cocktails, comme l'illustre le Fridge Comedy club

La marque de rhum Planteray (ex-Plantation) a organisé, mi-mai, sa Tropical Week dans une cinquantaine de bars français, avec des cocktails créés par chaque établissement, comme au Fridge Comedy room, à Paris.
Entreprises

L'eau-de-vie albanaise Gonxhe se lance par l’intermédiaire des bars

Produite en Albanie, l’eau-de-vie de raisin Gonxhe, initiée par deux entrepreneurs français, s’est lancée par l’intermédiaire des bars depuis un an.
EntreprisesIndustrie

A Paris, la Distillerie de l’Arbre sec fait ses premiers pas

Nichée dans le 1er arrondissement, la Distillerie de l’Arbre sec enrichit le paysage parisien des fabricants de spiritueux, en se concentrant sur ses gins à son démarrage.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter