Entreprises

Nolow Spirit Free, un nouveau distillat botanique dédié aux cocktails sans alcool

2 min de lecture
Nolow Spirit Free - Distillat sans alcool - Spiritueux sans alcool

AVANT-PREMIERE — Nouveau venu sur le marché des distillats sans alcool, Nolow se caractérise par la belle place accordée à la menthe et au citron, ainsi qu’un positionnement-prix accessible. Son créateur attend avec impatience la réouverture des bars à cocktails.

Comme un cadeau de Noël, les premières bouteilles de Nolow Spirit Free ont été livrées le 24 décembre dernier chez Drinks & Co, un nouveau caviste parisien, à peine deux jours après leur réception. Une petite victoire pour le créateur de cette boisson de type spiritueuse sans alcool, fort de quinze ans d’expérience dans les vins et spiritueux, qui finance lui-même le démarrage de la production (1500 bouteilles). Le site Gueule de Joie et un e-shop référencent également ce nouveau produit, un distillat botanique (genièvre, gingembre, citron, menthe). Les bars à cocktails constituent la cible principale – il faudra attendre leur réouverture, ce qui pénalise le lancement.

Au nez, la sensation d’approcher des feuilles de menthe fraîche impressionne. De généreuses notes d’agrumes ponctuent la dégustation de Nolow Spirit Free, très doux, mis en valeur par son flacon proche du parfum. La distillerie Eyguebelle, située à Vallaurie (Drôme), a été chargée de la production, suite à l’élaboration commune d’un cahier des charges. De premiers contacts ont été pris en février 2020, la recette a été validée en septembre, les premiers échantillons ont été livrés en octobre, avant le premier batch fin décembre.

“Il fallait trouver un partenaire français qui puisse faire confiance à un entrepreneur individuel. J’ai pu avancer en toute confiance grâce à eux. J’ai défini un cahier des charges, et nous avons travaillé sur le développement de la recette. Le produit n’est pas sucré, afin que les bartenders puissent exprimer leur créativité et faire en sorte que les cocktails sans alcool ne soient pas trop sucrés”, explique le fondateur de Nolow Spirit Free. Après le dépôt de la marque en août 2019, il a entamé le processus de développement de l’activité et commencé à communiquer durant le premier confinement.

Nolow Beer - Bière sans alcool

Nolow fait également produire une bière, à base d’ingrédients biologiques, en édition limitée. Avec ses légères notes fruitées, elle accompagne agréablement l’apéritif. Difficile de détecter l’absence d’alcool (<0,9%) !

Des idées de cocktails

De bonnes pratiques en matière de communication sont appliquées avec la marque de tonics Hysope, qui propose également une ginger beer : 7 cl de Nolow, un zeste de citron et 5 cl de ginger beer. Autre suggestion : 7 cl de Nolow, 1 cuillère de confiture de framboises, 1,5 cl de citron, 10 cl de ginger beer et 4 glaçons au shaker puis dans un verre Tumbler. Ou bien 7 cl de Nolow et 15 cl de tonic, avec 1,5 cl de citron, une rondelle en décoration et 4 glaçons.

Vendu au prix de 24,90 euros la bouteille, Nolow Spirit Free se situe dans une fourchette de prix délibérément accessible. Le produit devra se frayer une place aux côtés de Seedlip (Diageo), Ceder’s (Pernod Ricard), Atopia (William Grant & Sons), ou ceux de start-up (Jnpr et Djin notamment).

2591 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Le whiskey Angel's Envy se relance en France

Libéré de ses allocations, le whiskey Angel’s Envy, originaire du Kentucky et bénéficiant d’un second vieillissement en fûts de porto, repasse à l’offensive sur le marché français.
Entreprises

Benjamin Kuentz poursuit sa mise en valeur du whisky français

A travers des ateliers destinés aux amateurs et des recettes originales, la Maison Benjamin Kuentz poursuit son travail de défrichage du whisky…
La sélection de la rédaction

A Paris, la Casa Eminente compte immerger ses hôtes dans l'univers de Cuba

La marque de rhum Eminente fête son troisième anniversaire en installant, jusqu’en juillet, deux bars, un restaurant et des chambres dans un hôtel particulier parisien.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter