Entreprises

Les bières de B7 & 1 more veulent concilier accessibilité et protection de l’environnement

3 min. de lecture
Bières craft B7 & 1 more

La nouvelle marque B7 & 1 more, incarnée par des ours, entend mettre à l’honneur la protection de l’environnement, et proposer des bières “équilibrées”.

AVANT-PREMIERESept références permanentes de bières et un produit éphémère, telle est la proposition de B7 & 1 more. Cette nouvelle marque, qui lance ses produits ce mois-ci, se démarquera par son engagement environnemental affirmé : 1 euro, par carton ou fût vendu, et 1 centime par bouteille individuelle seront reversés à l’association Ferus, spécialisée dans la protection de l’ours, du loup et du lynx. Des événements orientés sur la protection de la nature seront par ailleurs organisés tout au long de l’année. Signe de ralliement : l’ours, qui orne chaque étiquette.

“Depuis l’enfance, l’ours est mon animal totem. Il était logique de créer une bière avec l’animal qui me suit”, précise Alain Stangret, fondateur et gérant. Sept espèces d’ours étant recensées et le panda étant désormais rattaché à cette famille, le nom de l’entreprise était trouvé – “beer” et “bear” se confondent malicieusement. Une blonde, une blanche, une IPA, une ambrée, une rousse, une brune et une bière aux fruits rouges composent la gamme. Dans quelques semaines, la première Panda Bear, en édition limitée, sera élaborée en collaboration avec Kenbishi, une maison de saké. “Il s’agira d’une bière de dégustation, avec un saké grand cru et une bière blonde”, réservée aux influenceurs, à quelques cavistes et au marché japonais.

Un partenariat avec un brasseur de Bourgogne

Aux commandes de B7 & 1 more, Alain Stangret travaille dans les spiritueux, cocktails et bières depuis 2003, gère depuis 2010 LMA Consulting, une agence de marketing opérationnel, qui a opéré de nombreux lancements de marques et déployé des ambassadeurs de marques pour le compte de ses clients. Durant le premier confinement, au printemps 2020, suite à l’arrêt des événements et des activations, il est passé à la vitesse supérieure sur B7 & 1 more, dont il développe l’idée depuis quatre ans. Par l’intermédiaire de la plate-forme de crowdfunding Miimosa, plus de 17 500 euros, ont été levés en décembre 2020.

Une dizaine de personnes, réparties entre Suresnes (Hauts-de-Seine), Bezons (Val d’Oise) et Allauch (Bouches-du-Rhône). travaillent sur le lancement (commercialisation, marketing, logistique). La production des bières est assurée par la brasserie Loro, à Saint-Julien (Côte d’Or). “Nous collaborons avec Nicolas Sanchez, ingénieur chimiste de métier, et brasseur depuis dix ans. Je lui apporte un regard extérieur. Je cherchais quelqu’un qui était entrepreneur, tandis que Nicolas s’est battu pour obtenir le contrat. Il dispose d’un engagement financier sur deux ans”, indique Alain Stangret.

“J’ai essayé, dans toutes les recettes, d’être le plus équilibré possible. Une blonde doit être amère mais pas trop, mais pétillante. La blanche doit être très fraîche, avec du peps. Nous avons choisi du houblon alsacien pour l’IPA. Même les gens qui n’aiment pas ce style l’apprécient. Pour la bière aux fruits rouges, l’idée était d’aller dans le sens inverse d’un produit très sucré ou sirupeux. On retrouve l’acidité totale du cassis, avec des rondeurs de fraise, framboise et griottes”, poursuit l’entrepreneur.

Une présence chez les cavistes puis en CHR

Compte tenu du contexte actuel, B7 & 1 more se lance directement en réseau cavistes (une dizaine au démarrage, puis une centaine de points de vente potentiels). Lorsque les bars seront ouverts, les établissements à visée craft ou tendances, “et ceux qui aiment le bien-boire et le bien-manger”, seront dans la cible.

En attendant, jusqu’au 16 février, pour un pack acheté, un pack est offert (code promo MOREB7), sur la boutique en ligne de la marque – un outil désormais indispensable.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2179 articles

A propos de l'auteur
Journaliste, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

A Saint-Maur, la brasserie artisanale 3ienchs tente de traverser la crise avec ses bières à l’esprit rock

A Saint-Maur-des-Fossés, la brasserie 3ienchs développe sa gamme et se réoriente vers le web et les cavistes.
Économie

Le Guide Hachette des Bières s'adapte à la transformation du secteur

Recentré sur les brasseries françaises, le Guide Hachette des Bières propose un panorama du secteur dans toutes les régions, et propose un panel de 1000 bières.
Entreprises

Des bières très fruitées et houblonnées pour l'hiver, chez Brussels Beer Project, à Paris

A Paris, Brussels Beer Project maintient l’ouverture d’un bar, le samedi en vente à emporter. L’occasion de découvrir certaines bières qui réveillent cet hiver morose.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter