ÉconomieEntreprises

Les tonics made in France Hysope s’entichent avec Bulleit pour mieux se faire connaître

2 min de lecture
Hysope - Coffret tonic made in France avec Bulleit

La marque bordelaise de tonics et de ginger beer Hysope a collaboré avec le whiskey Bulleit pour une opération spéciale. L’occasion de renforcer sa notoriété.

Du nouveau pour Hysope. Un élégant coffret, en forme de lunch box, associe la marque française de tonics et de ginger beer avec l’iconique whiskey Bulleit. “Cela montre que l’on est capables de travailler avec de grosses structures, de sortir du seul gin tonic et de devenir le leader français du tonic”, se réjouit son cofondateur, Meriadec Buchmuller. Deux bouteilles de tonic sont offertes en l’accompagnement d’une bouteille de bourbon (Bulleit 10 ans). Le pré-lancement de cette opération s’est effectué en décembre chez le caviste-bar Drinks & Co, à Paris. Hysope (7 personnes), créé en 2019 et basé à Bordeaux (Gironde), était en compétition avec le leader de la catégorie, Fever-Tree.

Pour prouver qu’il est possible de consommer le tonic autrement qu’avec du gin ou des alcools blancs, Hysope et le distributeur Moët Hennessy Diageo (MHD) ont créé le BLT, qui s’inspire librement du sandwich bacon-lettuce-tomato : Bulleit, lemon, tonic. La préparation du bourbon s’effectue différemment, avec un cocktail se voulant très simple : 4cl de Bourbon, 15cl de tonic, 1 zeste de citron jaune.

La distribution reprise en direct

Une belle opération pour la marque spécialisée dans les mixers bio (quatre tonics et une ginger beer), qui entend challenger les anglo-saxons (Schweppes, Fever-Tree, London Essence, Fentimans…) “Les alcooliers français construisent leur drink strategy autour du perfect serve, avec des tops aux premium mixers. L’idée est de proposer des mixers bio et locaux”, indique Meriadec Buchmuller. Les arômes sont extraits à Grasse (Alpes-Maritimes), afin d’obtenir des distillats utilisés par le fabricant, basé en Charente.

Quatre tonics et une ginger beer sont proposés au format 20cl ; la ginger beer et le tonic classique (best-sellers) au format 1 litre également pour faciliter la verse. Après un an chez Bollinger Diffusion, Hysope a repris sa distribution en direct, et recrute à cet effet (un directeur commercial, ainsi qu’un commercial à Paris). Sa plateforme de marque sera prochainement rénovée.Le succès de Fever-Tree nous a ouvert des portes”, reconnaît Meriadec Buchmuller. En 2021, Hysope a multiplié son chiffre d’affaires par 6, dans le sillage de l’explosion du marché du tonic depuis cinq ans.

Une croissance à consolider

Prochaine étape, “mettre le turbo” chez les grossistes, puis en grandes et moyennes surfaces. Aujourd’hui, les produits d’Hysope sont référencés chez Cajoo (quick commerce), l’hôtel parisien Cheval Blanc, au Moulin Rouge, dans tous les V&B, chez les cavistes Nysa, chez le grossiste parisien Milliet et certains affiliés C10. Des bars à cocktails, et restaurants disposant de grandes terrasses dont ceux de Camdeborde ou de Moma Group se servent également des tonics d’Hysope.

“Notre défi est de faire grimper les volumes”, poursuit Meriadec Buchmuller. Des géants des boissons investissent de plus en plus le secteur du tonic, à l’instar d’Heineken qui a pris une participation, aux Pays-Bas, dans Double Dutch.

2465 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Avec Manifest, la liqueur Jagermeister passe à l’âge adulte

Bars à cocktails sélectionnés, cocktails classiques : Manifest, la nouvelle liqueur de Jagermeister, vise un registre éloigné des shots et des discothèques…
Focus

A Paris, le Whisky Live double sa surface

Whisky Live Paris, 18ème édition. Du 24 au 26 septembre, le plus important salon européen de dégustation de spiritueux sera de retour à la Grande halle de la Villette, toujours sous la houlette de La Maison du Whisky.
Entreprises

Les fûts de pineau des Charentes rouge, belle idée de la distillerie The Balvenie

French Oak 16 ans, un whisky bénéficiant d’une finition en fûts de chêne français ex-pineau des Charentes rouge, est lancé par The Balvenie.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter