Entreprises

A Disneyland Paris, Rock ‘n’ Roller Coaster tire sa révérence

3 min de lecture
Rock 'n' Roller Coaster avec Aérosmith - Walt Disney Studios - Disneyland Paris

A Disneyland Paris, Rock ‘n’ Roller Coaster avec Aerosmith ferme le 1er septembre. Une attraction iconique qui s’intègrera à terme dans le futur Avengers Campus.

A Rock ‘n’ Roller Coaster avec Aerosmith, on finit de jouer. L’attraction iconique du parc Walt Disney Studios, ouverte en 2002 au sein de la zone Backlot, doit accueillir ses derniers visiteurs ce dimanche 1er septembre. Elle « sera totalement repensée sur le thème de Marvel et proposera de faire équipe avec Iron Man et les Avengers », promettait Disneyland Paris en février 2018, lors des premières annonces sur le futur land dédié à Marvel.

Deuxième déclinaison de l’attraction après celle du parc Disney’s Hollywood Studios en Floride (Etats-Unis), le Rock ‘n’ Roller Coaster de Marne-la-Vallée proposait d’accélérer en moins de trois secondes, décomptées au lancement, jusqu’à 100 kilomètres/heure avant d’enchaîner pour 1 min. 25 de sensations fortes au long d’un parcours de 1125 mètres. Environ 1650 guests pouvaient embarquer chaque heure après avoir parcouru une file d’attente marquée par l’univers du rock et celui du célèbre groupe.

Un univers musical marqué

Rock 'n' Roller Coaster avec Aérosmith - Walt Disney Studios - Disneyland Paris Rock 'n' Roller Coaster avec Aérosmith - Walt Disney Studios - Disneyland Paris Rock 'n' Roller Coaster avec Aérosmith - Walt Disney Studios - Disneyland Paris

Rock 'n' Roller Coaster avec Aérosmith - Walt Disney Studios - Disneyland Paris

Le Studio C, zone d’attente emblématique.

C’est en effet un label fictif, Tour de force Records, qui accueillait dans ses studios d’enregistrement l’équipe d’Aerosmith, à l’issue d’une première file décorée de guitares, d’instruments et de nombreuses affiches de concerts. Une pièce dédiée, le Studio C, permettait d’observer les répétitions avant de rejoindre la zone d’essais, un couloir longeant l’embarquement de l’attraction et permettant d’apercevoir les Soundtrackers, les trains de 24 personnes prêts à démarrer.

Rock 'n' Roller Coaster avec Aérosmith - Walt Disney Studios - Disneyland Paris

Prêt au lancement ?

Rock 'n' Roller Coaster avec Aérosmith - Walt Disney Studios - Disneyland Paris

Embarquement dans les Soundtrackers.

Cette dernière file mettait en exergue les coulisses de l’attraction – la cabine de pilotage, les écrans de contrôle, la salle informatique – et quelques clins d’œil tels des photos de cast members accompagnés de Minnie, ainsi qu’une piste audio dédiée aux réglages. Les trains, pour leur part, étaient équipés de cinq pistes musicales différentes : « Back in the Saddle » et « Dude (Looks Like a Lady) » (1),  « Young Lust », « F.I.N.E. » et « Love in an Elevator » (2), « Love in an Elevator » et « Walk This Way » (3),  « Nine Lives » (4),  « Sweet Emotion » (5).

Une équipe dispatchée sur le resort

En 2016, une importante réhabilitation de l’attraction avait permis de remettre à niveau le démarrage des trains avec un nouveau système de positionnement et une transmission des signaux améliorée. Les 1359 spots lumineux avaient également été passés en revue… même s’ils permettaient paradoxalement de cacher le dépôt des équipements techniques de l’attraction, placé au sein même du hangar accueillant le circuit ! Dans la future version de l’attraction, le bâtiment sera entièrement reconfiguré et devrait être doté d’une file single rider.

Rock 'n' Roller Coaster avec Aérosmith - Walt Disney Studios - Disneyland Paris

A l’issue d’un parcours à grande vitesse, l’arrivée se précise.

La fermeture de Rock ‘n’ Roller Coaster avec Aerosmith signe également le démantèlement de Backlot et celle de l’équipe qui travaillait concomitamment sur la Tour de la Terreur (dont les effets de chute seront renouvelés à partir du 28 septembre), Armageddon (qui a été démoli dans la foulée de sa fermeture en mars dernier) et sur Rock ‘n’ Roller Coaster. La cinquantaine de cast members concernés seront répartis sur d’autres activités de Parc Opérations, par exemple à It’s a small world ou au sein de l’équipe Guest flow (en charge des flux de visiteurs sur les spectacles et emplacements) au Parc Disneyland.

Rock 'n' Roller Coaster avec Aérosmith - Walt Disney Studios - Disneyland Paris

Les Avengers prennent leurs quartiers

Lors de la convention Disney D23 Expo, qui s’est tenue fin août aux Etats-Unis, l’entreprise a indiqué que le futur land situé sur le flanc gauche du parc Walt Disney Studios se nommera Avengers Campus. Le concept sera décliné en Californie. Ces nouveaux univers « ressemblent aux Avengers eux-mêmes: un groupe de personnes diverses qui se sont associées dans le même but », a déclaré Scot Drake, directeur de la création Marvel Global Portfolio.

Le land prendra part dans l’extension-rénovation d’un montant de 2 milliards d’euros, prévue pour s’achever en 2025. Il n’y a pas qu’à Walt Disney Studios que les super-héros prendront leurs aises en Seine-et-Marne : à l’été 2020, l’hôtel New York célébrera 80 ans d’histoires. « Prêt au lancement ? 3,2,1, go ! », annonçait-on dans Rock ‘n’ Roller Coaster…

2731 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesServices

“Climbing District compte faire monter en gamme les salles d'escalade”

A l’occasion d’une levée de fonds de 10 millions d’euros, les fondateurs de Climbing District, Henri d’Anterroches et Antoine Paulhac, nous présentent les spécificités de leur concept de salles d’escalade en milieu urbain.
EntreprisesServices

Comment le Futuroscope a imaginé Aquascope, son futur complexe aquatique innovant

Pour rallonger la durée de séjour, le Futuroscope inaugurera en juillet 2024 Aquascope, un parc aquatique mêlant cinéma et toboggans. Une nouvelle étape de plan stratégique Vision 2025, qui appelle d’autres investissements.
Entreprises

Disneyland Paris, Parc Astérix, Futuroscope… Parcs d'attractions, ce que vous réserve 2024

En 2024, pas de répit pour les principaux parcs d’attractions français. Objectif : consolider leur croissance post-Covid, enrichir l’expérience visiteurs, et trouver, aussi, de nouvelles sources de revenus. Tour d’horizon des principales nouveautés annoncées, à Disneyland Paris, au Parc Astérix, au Futuroscope et à Nigloland, chacun avec des surprises différentes.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

2 commentaires

Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez nous contacter par mail depuis notre page A propos.