EntreprisesServices

30 ans, ambassadeurs, CDD pour Halloween : rentrée chargée pour Disneyland Paris

3 min de lecture
Disneyland Paris - Château - Logo 30 ans

Disneyland Paris a révélé le logo de son trentième anniversaire. La destination de Marne-la-Vallée va aussi compter deux nouveaux ambassadeurs, Carmen Lleo Badal et Quentin Rodrigues, pour 2022-2023. Des ajustements viennent par ailleurs d’être opérés à Walt Disney Studios.

Le 12 avril 2022, Disneyland Paris fêtera ses 30 ans. La première destination touristique d’Europe n’a pas attendu pour communiquer : comme annoncé cette semaine, les festivités débuteront dans six mois, le 6 mars 2022. “Préparez-vous à célébrer le début d’une nouvelle ère”, annonce le resort de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), révélant le logo retenu pour l’occasion, un “30” stylisé très proche des oreilles de Mickey – lequel figure en bonne place dans le spot promotionnel.


“Le trentième anniversaire de Disneyland Paris proposera de nouvelles expériences conçues sur mesure pour cette occasion spéciale” poursuit l’entreprise, engagée dans un plan d’extension-rénovation du parc Walt Disney Studios, moyennant 2 milliards d’euros d’investissement. L’ouverture d’Avengers Campus, la nouvelle zone du parc dédiée à la formation des super-héros (comprenant notamment une nouvelle version de l’attraction à sensations fortes Rock n’Roller Coaster) est prévue en 2022. Des croquis sont actuellement affichés à l’hôtel Disney’s New York – The Art of Marvel, inauguré en juin dernier.

Dans le Parc Disneyland, une réhabilitation d’envergure du Château de la Belle au bois dormant se déroule actuellement, sous une élégante bâche. De premiers éléments de toiture ont été dévoilés il y a quelques jours. Un spot promotionnel pour le trentième anniversaire a été tourné cette semaine sur le site, en pleine nuit. L’anniversaire devrait également s’accompagner d’une évolution de la gamme tarifaire Pass annuel, comme l’a illustré un sondage envoyé au début du mois à certains clients. Après avoir été suspendues lors de la réouverture, les ventes de ces forfaits ont repris, avec de multiples coupes dans les avantages s’appliquant sur les nouveaux contrats.

Un nouvel ambassadeur et des renforts saisonniers

Le 15 septembre, Disneyland Paris devrait par ailleurs présenter le cast member qui occupera la fonction d’ambassadeur à compter de 2022, succédant à Giona Provete. Carmen (du département contact center), Quentin (show & ride engineering) et Céline (revenue management) sont en lice pour représenter l’entreprise durant deux ans, et l’accompagner dans ses prises de parole, en lien avec la communication institutionnelle. Ce poste peut constituer un tremplin vers d’autres fonctions. Chaque parc Disney dispose d’un ou deux ambassadeurs, et ce depuis 1965. Carmen Lleo Badal et Quentin Rodrigues ont été nommés ambassadeurs pour la période 2022-2023.

A courte échéance également, signe de la bonne reprise de la fréquentation malgré le système de jauge, des CDD sont en cours de recrutement pour la période courant du 23 octobre au 7 novembre (commis de cuisine, serveur, employé de restauration, plongeur) et, après une formation préalable d’une semaine, des postes d’hôte de billetterie, d’hôte d’accueil, d’hôte de propreté, d’hôte de réception et d’opérateur animateur attraction.

Des changements à Walt Disney Studios

Faute d’annoncer des nouveautés immédiates, Disneyland Paris a par ailleurs officialisé, fin août, la création de Worlds of Pixar. Ce nom est celui d’un land englobant une large partie du flanc droit de Walt Disney Studios (sept attractions). “Il s’agit de la première zone achevée parmi les quatre qui composeront le futur parc”, indique l’entreprise. L’attraction Cars Road Trip y figure; tandis que les portails qui ponctuent la grande allée y menant viennent d’être repeints aux couleurs de Buzz l’Eclair.

En termes de gestion des files d’attente, depuis août, des coupe-files payants (Premier access) remplacent les Fastpass. Les bornes ont été retirées. L’application mobile  fait office de point d’entrée vers cette nouveauté. Une digitalisation à marche forcée qui ne s’effectue pas totalement avec succès, comme l’illustre la suspension du “standby pass” à Crush’s Coaster. Il convenait, entre 11 heures et 17 heures, de réserver à heures fixes un créneau d’entrée dans la file classique en scannant son billet ou en se connectant à son compte. Malgré la présence de nombreuses équipes sur le terrain, celui-ci restait peu compréhensible… avec la distribution de tickets papier à entrer dans l’application face à certains bugs.

2728 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesServices

“Climbing District compte faire monter en gamme les salles d'escalade”

A l’occasion d’une levée de fonds de 10 millions d’euros, les fondateurs de Climbing District, Henri d’Anterroches et Antoine Paulhac, nous présentent les spécificités de leur concept de salles d’escalade en milieu urbain.
EntreprisesServices

Comment le Futuroscope a imaginé Aquascope, son futur complexe aquatique innovant

Pour rallonger la durée de séjour, le Futuroscope inaugurera en juillet 2024 Aquascope, un parc aquatique mêlant cinéma et toboggans. Une nouvelle étape de plan stratégique Vision 2025, qui appelle d’autres investissements.
Entreprises

Disneyland Paris, Parc Astérix, Futuroscope… Parcs d'attractions, ce que vous réserve 2024

En 2024, pas de répit pour les principaux parcs d’attractions français. Objectif : consolider leur croissance post-Covid, enrichir l’expérience visiteurs, et trouver, aussi, de nouvelles sources de revenus. Tour d’horizon des principales nouveautés annoncées, à Disneyland Paris, au Parc Astérix, au Futuroscope et à Nigloland, chacun avec des surprises différentes.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter