ÉconomieEntreprisesIndustrie

Bière artisanale: toujours plus loin dans l’originalité

Grand final de la Paris Beer Week 2016

Nombreux sont les brasseurs artisanaux à proposer des recettes toutes plus originales les unes que les autres. Panorama des dernières créations présentées lors de la Paris Beer Week, l’événement parisien dédié à la bière artisanale.

Pâte d’amande, cerise griotte, framboise… Ces ingrédients ne sont pas issus d’une recette pâtissière, mais de celle d’une bière. L’Amorena, une imperial stout titrant 14% et brassée par La Débauche (à Angoulême, en Charente) figure parmi les bières les plus originales proposées samedi 7 mai lors du « grand final » de la Paris Beer Week. Comme chaque année, la semaine consacrée à la bière artisanale dans la capitale s’est achevée par un salon, lequel a réuni cette année plus de 1200 visiteurs. Nombreux sont les brasseurs à avoir mis en avant leurs créations les plus originales.

Située à Thiverval-Grignon (Yvelines), la brasserie Distrikt a ainsi proposé la Clash, une bière triple titrant 9% composée de sept malts et affinée à l’aide de copeaux de fûts de chêne et de whisky. « On a reçu tellement de retours positifs qu’on a décidé de ressortir la recette en permanente sous le nom de « Clash » qui lui va à merveille », précise l’entreprise, qui propose une gamme de trois bières. En Haute-Loire, au Monastier-sur-Gazeille, la brasserie Ouroboros mise elle aussi sur l’originalité avec une stout à l’avoine, baptisée Nos illustres rituels (9,9%). « Il s’agit d’une bière très crémeuse, bien épaisse », explique son équipe.

Seigle, piment et vanille au menu

Conformément à ses habitudes, la Brasserie de la Goutte d’Or (Paris) a proposé une bière à l’assemblage surprenant, Stereo Lips (6,2%), une hot rye IPA (India Pale Ale) réalisée en collaboration avec la brasserie belge Brussels beer project. « Le seigle accompagne les notes fumées du piment chipotle et s’accorde idéalement avec la vanille d’Ouganda », indique l’équipe de l’entreprise, installée au cœur du 18ème arrondissement et qui n’hésite pas à incorporer de nombreuses épices à ses recettes. Il suffit d’emprunter l’Eurostar, à quelques encablures, pour rejoindre la brasserie londonienne The Kernel Brewery. Sa bière de saison (5%) consiste en un mélange de bières aigres et saison, vieilli en fûts de Bourgogne.

A Talinn, en Estonie, la brasserie Sori Brewing revendique elle aussi le caractère « diabolique » de sa Delirious (8,1%). « Nous avons ajouté une énorme quantité de houblon sec dans cette IPA Impériale », précise le CEO et cofondateur de l’entreprise, Pyry Hurula. « Sori Brewing veut brasser sans compromis », ajoute-t-il auprès de Business & Marchés. Avec son associé, Heikki Uotila, il a quitté la Finlande pour se lancer il y a deux ans dans l’aventure de la bière artisanale, en se lançant au moyen d’une opération de crowdfunding. « Nous avons presque tout fait d’une manière vraiment non conventionnelle jusqu’à présent », s’amuse l’entrepreneur.

Des entreprises qui se développent

Ce « grand final » a aussi été l’occasion, pour de nombreuses brasseries, de présenter leur actualité. Ainsi, l’équipe d’Outland s’est installée, depuis un mois, dans des locaux fixes, à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne). Avec la Temps additionnel (4,5%), les brasseurs ont souhaité créer une bière dédiée à l’univers du football en collaboration avec un bar à bières parisien, le Supercoin. Cette english style bitter est issue d’une ébullition d’une durée de 90 minutes – d’où son nom avant d’être enrichie d’un nouvel houblon anglais, l’Endeavour. Cet hiver, Outland ouvrira un bar près du métro Charonne, à Paris, avec Les Trois 8, autre haut lieu de la bière artisanale dans la capitale.

L’équipe de Coconino, jeune marque de bière lancée il y a un an, a quant à elle présenté sa troisième référence, Hop Series Session. A chaque brassage, son nom demeurera mais sa recette changera. Une autre forme d’originalité !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2099 articles

A propos de l'auteur
Journaliste, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Ces bières et spiritueux illustrent la créativité ininterrompue de l’industrie

Malgré les difficultés actuelles du réseau CHR, les nouveautés en matière de spiritueux et de bières ne manquent pas. Des références pointues, qui trouveront aussi leur place chez les cavistes, repérées à France Quintessence et à Planète Bière.
Industrie

15 bières et des idées de cocktails pour renouveler la carte de vos bars et restaurants

A circonstances exceptionnelles, événement exceptionnel. Les 19 et 20 octobre, à Paris, l’équipe d’Amuse Bouche a réuni ses trois événements (Planète Bière,…
Entreprises

Benjamin Kuentz: “nous pouvons ouvrir de nouvelles pistes dans l'élaboration du whisky”

Depuis quatre ans, Benjamin Kuentz s’attache à écrire des recettes de whisky originales, mises en musique par des distilleries françaises. Il lance de nouvelles références.