ÉconomieEntreprisesServices

Dating: Reel Me, l’appli mobile de rencontres 100% vidéo

2 min de lecture
ReelMe - Appli mobile de rencontres en vidéo

Créée en avril 2016, l’application mobile Reel Me propose à ses utilisateurs – actuellement au nombre de 1500 – d’effectuer des rencontres en vidéo. Les mobinautes envoient une courte vidéo de présentation, définissent leurs critères de matching, et font défiler les portraits des prétendants. Sa cofondatrice, Elsa Pia-Fargue, répond aux questions de Business & Marchés.

Quel constat vous a incité à créer Reel Me ?

Elsa Pia-Fargue – La création de Reel Me a été une évidence pour nous. Nous évoluons dans une époque où les applications de rencontres et la vidéo prennent une place très importante. Partant de cette constatation nous avons imaginé une application pointue dans l’ère du temps. Et il fallait enfin une application créée par des filles!

Comment vous différenciez-vous sur le marché des applications de rencontres ?

Il existe de nombreuses applications de rencontre mais la plupart sont basées sur des images figées et pas toujours réalistes. Grâce à Reel Me, les profils sont vivants. On enregistre une vidéos de 10 secondes pour se faire connaître, montrer qui on est en vrai, ce qu’on aime… Cette application permet de séduire non seulement avec un physique réel mais aussi avec une voix, des attitudes en permettant à l’autre de découvrir le temps de quelques secondes.

Quels sont les atouts de la vidéo dans cet univers ?

Nous avons souhaité créer un outil qui permette de se montrer réellement. Personne n’a envie de discuter et perdre son temps avec un imposteur. On sait combien il est difficile de s’ouvrir à un étranger… Combien d’entre nous se sont retrouvés à des rendez-vous sans reconnaître la personne en face tellement la réalité et la photo n’avait rien à voir! Quand on commence à partager une intimité avec un ou une inconnu(e) sur un site de rencontres, on veut être sûr de la personne qui est en face… On voit, on entend, on se découvre avant même le premier rendez-vous.

Comment contrôlez-vous les profils et les contenus diffusés via l’application ?

Nous faisons confiance à nos utilisateurs. Chacun à la possibilité de nous signaler un profil qui serait inapproprié, ou un contenu qui pourrait être choquant. Nous contrôlons ensuite les profils signalés et procédons éventuellement à leur modération.

Quel est votre modèle économique et quels sont vos objectifs de développement ?

Notre modèle économique doit encore être affiné. Aujourd’hui, nous proposons une application totalement gratuite pour faire grandir la communauté, et nous continuons d’étudier plusieurs business models pour monétiser par la suite l’application. Nous ne nous fermons aucune porte (freemium, publicité vidéo, abonnement…), mais la priorité à l’heure actuelle est de proposer la meilleure expérience utilisateur, et notre business model devra nécessairement être au service de cette expérience que nous cherchons quotidiennement à améliorer.

2732 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesEnvironnement-SantéIndustrie

5 start-up spécialisées dans les produits végétaux et vegans pour la boulangerie, la pâtisserie et le snacking

Dans les boulangeries, le snacking ne cesse de gagner du terrain. Focus sur 5 start-up qui développent des produits spécifiques (aquafaba, farine,…
ÉconomieEntreprisesServices

“Climbing District compte faire monter en gamme les salles d'escalade”

A l’occasion d’une levée de fonds de 10 millions d’euros, les fondateurs de Climbing District, Henri d’Anterroches et Antoine Paulhac, nous présentent les spécificités de leur concept de salles d’escalade en milieu urbain.
EntreprisesServices

Comment le Futuroscope a imaginé Aquascope, son futur complexe aquatique innovant

Pour rallonger la durée de séjour, le Futuroscope inaugurera en juillet 2024 Aquascope, un parc aquatique mêlant cinéma et toboggans. Une nouvelle étape de plan stratégique Vision 2025, qui appelle d’autres investissements.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter