La sélection de la rédaction

Bar à cocktails : un nouveau menu “réconfortant” chez Drinks & Co, à Paris

3 min de lecture

Pour l’automne-hiver, place à des cocktails aux inspirations chaleureuses au comptoir du caviste et bar parisien Drinks & Co.

Drinks & Co ne change pas une formule qui gagne. Rue Saint-Lazare, dans le 8ème arrondissement de Paris, ce caviste et bar à cocktails a lancé mi-octobre son menu automne-hiver. La structure du menu reste organisée autour de quatre cocktails “miroirs”, déclinés avec et sans alcool; huit cocktails créations, et cinq highballs (spiritueux et mixers). “Nous avons souhaité continuer à travailler avec des produits de saison, avec un côté réconfortant pour cette période, et à instaurer des nouveautés, Il fallait conserver notre originalité et partager notre état d’esprit”, indique Laélien Leemput, chargé de développement.

“Nous avons continué à élargir nos inspirations. Pour faire davantage connaître le bar, notre présence sur les réseaux sociaux a été renforcée. Notre clientèle vient notamment du quartier, en afterwork, et de plus en plus spécifiquement pour nos cocktails, en plus de la large offre de spiritueux. Beaucoup de clients sont aussi conseillés par les hôtels environnants”, poursuit Sylvain Escudié, bar manager. Une vingtaine de personnes, dont une quinzaine au bar, composent l’équipe du magasin, aux larges amplitudes horaires (de 14 heures à 23 heures au bar; de 11h à 21h pour le caviste). Des masterclasses sont proposées, sur réservation, le samedi.

Drinks & Co - Peanut Gang

Peanut Gang

Côté cocktails créations, l’une des suggestions de l’équipe se porte sur le Peanut Gang (cognac Hennessy V.S, umeshu, liqueur de beurre de cacahuète maison, cordial de cassis). Servi dans un verre au vin, le cocktail se distingue, au nez, par de vives notes de prune. Il semble onctueux. Le cassis et la cacahuète peuvent aussi être décelés lors de cette étape. En bouche, le drink est très vineux, marqué par l’intensité du cognac, avant l’arrivée du cassis au terme de la dégustation. Il y a une belle mâche. “Ce cocktail plaît beaucoup. Nous travaillons les recettes pour que les drinks soient aussi bons qu’attrayants”, précise Laélien Leemput.

Des cocktails avec ou sans alcool

Drinks & Co - Prince of Persia

Prince of Persia

Autre cocktail à découvrir, Prince of Persia, dans la rubrique des cocktails “miroirs”, un concept créé lors de l’ouverture, fin 2020, par le consultant Guillaume Guerbois : des recettes simultanément déclinées à l’aide de spiritueux avec et sans alcool. La recette du drink, en version alcoolisée : amaretto Adriatico, rhum Plantation OFTD (69%), orgeat (sirop réalisé à base de lait de noix) de pistache et fleur d’oranger maison, lait de soja. Une belle mousse caractérise ce cocktail réalisé au shaker. Très doux au premier abord, il révèle sa vraie nature au fil de la dégustation, grâce au rhum davantage présent. Des notes de barbe à papa étonnent.  Un “amaretto sans alcool”, Lyre’s Amaretti, est utilisé dans la version non-alcoolisée du drink.

Drinks & Co - Pom'o'four

Pom’o’four

“Nous avons imaginé une recette très gourmande, avec le côté réconfortant de la pomme au four”, décrit Sylvain Escudié en présentant Pom’O’Four (calvados Sassy La Fine infusé au beurre noisette, whisky Maison Benjamin Kuentz Les Grains et le Pépin, jus de pomme pétillant Sassy, bitter Fee Brothers Old fashioned). Porté sur les arômes de la tarte Tatin au nez, avec également de franches notes de pomme. D’esprit apéritif, le cocktail offre une belle longueur en bouche. Le caractère “cuit” est très présent. Pour la version spirit free, la recette a été recomposée autour de trois ingrédients : Sober W*isky infusé au beurre noisette, jus de pomme pétillant Sassy, et BTTR infusé à la cannelle.

Un highball très accessible

Drinks & Co - Candy Crush

Candy Crush

Parmi les cinq highballs disponibles, le Candy Crush est réalisé à partir de bas-armagnac Armin 6 ans et de soda violette maison. On retrouve bien l’idée de s’inspirer des bonbons à la violette dès la première impression, au nez, avant de la prolonger en bouche. Le cocktail, pétillant et servi à la pression, est très accessible grâce à son intense sucrosité ressentie. L’armanac reste discret. “La violette prolonge l’arôme fruité et floral de l’armagnac”, ajoute Laélien Leemput.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2783 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

A Paris, la Distillerie de l’Arbre sec fait ses premiers pas

Nichée dans le 1er arrondissement, la Distillerie de l’Arbre sec enrichit le paysage parisien des fabricants de spiritueux, en se concentrant sur ses gins à son démarrage.
La sélection de la rédaction

A Nantes, deux bars pour deux expériences du cocktail

Dans le centre-ville de Nantes (Loire-Atlantique), deux expériences du cocktail sont à découvrir à quelques minutes à pied, au Santeuil Café et au 19:33.
La sélection de la rédaction

Dans ces bars d'hôtels 5 étoiles, on passe à l'heure du dessert

Tiramisu, espresso martini revisité, Mont Blanc : à l’InterContinental Paris Le Grand, au Sofitel Paris Baltimore et chez Maison Proust, des inspirations desserts dans des bars d’hôtels parisiens 5 étoiles.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter