Hennessy VS x Stéphane Ashpool (Pigalle, Paris, 2023)
La sélection de la rédaction

Le cognac Hennessy joue la carte street avec Stéphane Ashpool, jusqu’en cocktails

3 min de lecture

Un pop-up store parisien permet de lancer une édition limitée du cognac Hennessy VS au flacon repensé par le créateur de mode Stéphane Ashpool. Codes street de rigueur.

On connaissait les collaborations dans l’univers food ou dans les sneakers, mais le cognac sait aussi s’y inscrire. Rendez-vous est donc pris du 15 au 25 juin pour un pop-up store éphémère aux codes branchés, réalisé pour Hennessy, dans le quartier parisien de Pigalle (9ème arrondissement).

« Nous avons une cible qui attend les collaborations, mais il y a aussi beaucoup de gens qui ne connaissent pas forcément la marque ou le cognac », constate Maud Canet, responsable communication du distributeur Moët Hennessy Diageo, pour introduire Hennessy Very Special x Stéphane Ashpool (40%), une édition limitée de 4500 bouteilles issue du travail entre la maison fondée en 1765 et ce créateur en vogue, à l’origine de la marque Pigalle Paris, qui a repensé le terrain de basket du quartier et signera des maillots lors des prochains Jeux olympiques.

Chez Str.eat, le ton est donné : couleurs iridescentes à souhait, casiers connectés pour acheter sa bouteille (300 exemplaires dédiés à 52 euros l’unité ou 89 euros avec la signature de Stéphane Ashpool), bar à cocktails et street food (du traiteur Echo Paris) dans une ambiance musicale RnB. « La street culture est importante pour Hennessy », souligne Maud Canet. Depuis deux ans, Hennessy mène une politique de collaborations pour pimper ses étiquettes. Une opération menée pour la première fois en France, en allant plus loin avec un traitement complet de la bouteille opéré par Stéphane Ashpool, avec un dégradé de bleu, de jaune et de vert amené à prendre des tons différents selon la luminosité.

Un drink iridescent

Cocktail Caméléon au pop-up Str.eat (Hennessy, Paris 2023)

Caméléon

Adama Ballo, nouveau brand ambassador de la maison Hennessy, a travaillé avec la société de conseil, de formation et de bar événementiel Ugo & Spirits pour créer plusieurs recettes de cocktails mettant à l’honneur Hennessy VS x Stéphane Ashpool, à commencer par le Caméléon : soda maison, gingembre, menthe, cognac. « D’un point de vue visuel, le cocktail fait écho à la bouteille. Il est assez accessible, et le gingembre rappelle le Moscow mule, en vogue », indique-t-il.

Le cocktail se veut évolutif, grâce à des paillettes, du colorant alimentaire et de l’huile végétale : au fil de la dégustation, il devient progressivement vert fluo, résonant astucieusement avec la palette colorimétrique du flacon. Au nez, le cocktail est citronné et rappelle les souvenirs d’une menthe à l’eau. La bouche est ronde ; le drink est rafraîchissant. « Nous avons travaillé avec des huiles essentielles de menthe, afin que celle-ci ne prenne pas le dessus », précise Laurie Mercier, cheffe de projet pour Ugo & Spirits.

Des cocktails hauts en couleurs

Hot-dog au pop-up Str.eat (Hennessy, Paris 2023)

Street food de rigueur.

Cocktail Henny Slush au pop-up Str.eat (Hennessy, Paris 2023)

Henny Slush

Après avoir partagé un hot dog au bacon, gourmand, et des wings de poulet, on se laisse intriguer par l’Henny Slush (oui, Hennessy a aussi son petit nom) : cognac, liqueur de coco maison, citron vert et curaçao, au moyen d’une machine à granités. Le marchand de glaces passe pour les grands enfants, avec un cocktail au bleu électrique détonnant, très instagrammable aussi, qui se révèle être plutôt acidulé en bouche. Les arômes de coco reprennent rapidement l’avantage. « Ce cocktail nous permet d’être dans une démarche low ABV », complète Laurie Mercier.

Cocktail Pigalle au pop-up Str.eat (Hennessy, Paris 2023)

Pigalle

Dans le quartier de Pigalle, non loin des bars à cocktails, le cocktail du même nom adopte des tons rouges, avec du Hennessy VS, et de la cranberry. La deuxième meilleure vente du pop-up store, derrière le Caméléon. Visuellement, le drink est plus classique ; mais il cache bien sa complexité – de la coriandre fraîche et un bitter rhubarbe sont ajoutés dans le shaker. Un drink résolument sucré, aux notes pâtissières en fin de bouche. De quoi inciter à redécouvrir le cognac – l’édition limitée est aussi disponible à la Samaritaine (dans le giron de LVMH) et en travel retail, dans les aéroports.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2799 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

Armin étoffe sa gamme d'armagnacs et ses déclinaisons en cocktails

La start-up Armin, qui s’attèle à refaire découvrir l’armagnac depuis quatre ans, change ses étiquettes, et accentue sa stratégie cocktails.
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.
Entreprises

Jean-Charles de Castelbajac redécore 1664 Blanc pour la haute saison printemps-été

Avec un design signé Jean-Charles de Castelbajac et un cocktail créé par Rémi Massai, la bière 1664 Blanc compte asseoir son leadership au cours de la saison printemps-été.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter