EntreprisesServices

Bar événementiel: chez Drinking Better, des cocktails plus visuels et plus rapides à préparer

3 min de lecture
Drinking Better : carte de cocktails été 2022

L’agence spécialisée dans le bar événementiel Drinking Better a introduit des machines pression et repensé sa carte de cocktails pour des recettes plus faciles à implémenter, et plus visuelles.

Le creux de l’été permet à l’équipe de Drinking Better de faire le point sur la saison écoulée et les nouveautés mises en place à la carte. Cette structure, rattachée à l’agence parisienne spécialisée en mixologie Ugo & Spirits (Bar Spoon pour la formation et le conseil, Drinking Better, et Bar Solutions pour le matériel de bar et les consommables alimentaires), assure des prestations événementielles autour du cocktail (bar pour des soirées, ateliers, créations sur-mesure, bars mobiles). « L’été, nous proposons davantage de long drinks. Les événements comptent aussi en général plus d’invités. Nous pouvons préparer jusqu’à 3000 cocktails dans une même soirée ! », indiquent Laurie Mercier, chef de bar événementiel et Steve Guven, chef de projet mixologie.

Drinking Better effectue de la création de cocktails pour des événements spécifiques, avec un nombre de personnes plus restreint, et des événements davantage orientés sur une cible plus grand public, ou en team building. La période basse court en janvier-février et en août. La saison débute en septembre avec des lancements de produits pour les marques, suivie des soirées de fin d’année. De mars à fin juillet, l’activité reprend, avec une pointe au printemps. « Ces deux années ont permis à beaucoup d’acteurs de remettre en question leur méthodologie, tandis que les budgets tendent à être restreints », observe Steve Guven.

Lors de grosses soirées, la rapidité d’action est essentielle. Drinking Better a opté pour la création de cocktails pouvant être servis à la pression. Depuis deux ans dans le parc machines, elles sont véritablement utilisées depuis quelques mois. Les seules contraintes résident dans l’installation de la bonbonne de gaz et dans le changement des fûts, se satisfont les bartenders. Les cocktails sont préparés à l’avance. « Pour certains clients, cela importe peu. Nous ajoutons le spiritueux manuellement dans un deuxième temps. » Les recettes sont réparties entre service à la pression et réalisation minute (au shaker ou au verre à mélange).

Des cocktails pensés comme des accessoires de mode

Depuis le printemps dernier, la carte des recettes proposées de manière classique en événementiel (hors créations spécifiques) a évolué. « Les clients nous demandaient beaucoup de cocktails, mais avec peu de barmans. Nous avons choisi des ingrédients faciles à sourcer et à mettre en place, notamment pour travailler en pré-batch. »

Le rendu visuel a constitué la clef d’entrée de la réflexion, avant le choix des spiritueux. « Nous apprécions de voir nos cocktails devenir des accessoires de la soirée. Nous travaillons beaucoup avec le secteur de la mode », expliquent Laurie Mercier et Steve Guven. Le translucide et le violet, élu couleur de l’année par Pantone, ont été inclus dans le choix des recettes, tout comme des cocktails verts et roses. Le Rhub me more (rose) allie du vin blanc, de la rhubarbe, du gingembre et de la confiture de fraise. Le Kiwink (vert) est réalisé à partir de vodka, kiwi, et de limonade eucalyptus-concombre. Tons violets avec le Very Peri : gin, jasmin, thé butterfly, citronnelle. Toutes les couleurs sont naturelles. « On fait de l’événementiel, mais pas du bar à cocktails de ville, donc les ingrédients doivent parler immédiatement aux participants. » La verrerie se veut très épurée.

Parmi les autres facteurs d’évolution, figure la prise en compte toujours plus poussée de l’éco-responsabilité : la limonade est faite maison, et davantage de producteurs locaux ont été référencés. De nombreux acteurs incontournables des secteurs de la haute joaillerie, de la parfumerie, de la gastronomie, de la mode, de l’horlogerie et des vins et spiritueux comptent parmi les références clients de l’agence.

Photos: © Ugo & Spirits / Grégoire Machavoine

2763 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Colin Field, guest bartender de luxe chez Maison Proust, à Paris

Chaque semaine, l’hôtel Maison Proust, à Paris, accueille un guest bartending signé Colin Field. L’ancien chef barman du Ritz a apporté sa touche à la carte de cocktails.
EntreprisesIndustrie

La liqueur Fernet-Branca renforce sa notoriété auprès des bartenders

Des concours de bartenders sont organisés par Dugas, le distributeur de Fernet-Branca, autour de la tradition du “Coin”, tandis que les consommateurs grand public pourraient davantage connaître cette liqueur italienne.
Industrie

Mixologist in the soul : “l’industrie du bar et les producteurs de spiritueux doivent mieux faire connaître leur métier”

Rencontre avec Emeric Tiercelin, alias Mixologist in the soul, un créateur de contenus sur l’univers des spiritueux.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter