Entreprises

En cocktail avec du cognac, l’amaretto Adriatico s’invente une nouvelle vie à domicile

2 min de lecture
Camus Adriatico French Connection

Les deux références d’amaretto Adriatico se fraient un chemin chez les cavistes. Nouvelle étape, une collaboration avec la maison de cognac Camus pour créer un cocktail “do it yourself”.

A défaut de pouvoir déguster un cocktail en cafés-hôtels-restaurants, il demeure possible, durant le confinement, d’en réaliser (avec modération) chez soi. Une période difficile mise à profit par la maison de cognac Camus (fondée en 1863) et la jeune marque italienne Adriatico (lancée en 2019) pour envisager une collaboration autour d’une nouvelle recette, le French Connection : 5cl de cognac Ile de Ré fine island (aux notes “fraîches et marines”) et 5cl d’amaretto, dans un verre rempli de glaçons. Un kit comprenant une bouteille de chaque produit, un verre et une bar spoon peut être commandé en ligne.

“Dans cette optique de remettre au goût du jour des cocktails historiques à base d’amaretto quelque peu délaissés car beaucoup les trouvait trop sucrés (Adriatico est deux fois moins sucré qu’un amaretto traditionnel), nous avons contacté Camus qui à nos yeux est la maison iconique de cognac en France. Leur global brand ambassadeur, Pier Paolo Catucci, est italien. Il a eu une affinité particulière avec notre produit”, indique le cofondateur d’Adriatico, Jean-Robert Bellanger, dont les deux recettes ont notamment réussi à séduire certains bars à cocktails et de nombreux revendeurs.

“L’amaretto est une liqueur extrêmement versatile qui se boit aussi bien sur glace qu’allongé avec un peu de ginger beer par exemple ou en cocktail simple à faire à la maison avec du bourbon ou ce fameux French connection que nous souhaitions remettre au goût du jour”, poursuit Jean-Robert Bellanger, qui a retenu pour cette offre spéciale l’Adriatico Roasted almonds, “aux notes salines”, destiné à faire en sorte que les deux spiritueux puissent bien se marier sans que l’un ne domine l’autre.

Un démarrage sur les chapeaux de roues

Malgré un contexte difficile, la commercialisation d’Adriatico ayant débuté en septembre 2019, quelques mois avant un important épisode de mouvements sociaux sur le marché français suivi de la fermeture des bars-restaurants au printemps 2020, la start-up a réussi à ouvrir treize nouveaux marchés (France, Suisse, Allemagne, Danemark, Slovaquie, Japon, Singapour, Royaume-Uni, Italie, Belgique, Hollande, Luxembourg, Autriche) et affirme être en pourparlers avec de nombreux autres distributeurs dans plusieurs pays (Canada, Espagne, Grèce, Australie, Israël…)

En France, la Maison du Whisky assure la distribution exclusive des produits. Les magasins parisiens Julhes, Le Bon marché, Eataly Paris (l’enseigne dédiée aux produits italiens, pilotée dans la capitale par le groupe Galeries Lafayette), le réseau Inter-Caves, Le Repaire de Bacchus et des cavistes indépendants référencent Adriatico. “Les volumes sont assez intéressants car nous avons la chance que le produit plaise et soit plébiscité à domicile en ces temps de fermeture du CHR”, explique Jean-Robert Bellanger.

Les vingt brasseries du groupe Bertrand suivront à leur réouverture, par l’intermédiaire de plusieurs cocktails.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2494 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

La distillerie parisienne Baccae éveille l'intérêt du public sur l'élaboration du gin

A Paris, les ateliers de création d’un gin de la distillerie Baccae, qui fête ses cinq ans, remportent un franc succès. Les…
Économie

Grand classique des cocktails, l'old fashioned revient en avant

La marque de whiskey Woodford Reserve s’appuie sur l’old fashioned pour son développement dans les bars à cocktails. Exemple au Jefrey’s, à Paris.
EntreprisesIndustrie

Corona ne veut plus être confondue avec les bières aromatisées

En lançant Sunset, une bière aromatisée, et en rappelant que Corona Extra est une bière blonde, AB InBev entend clarifier le positionnement d’une de ses marques phares.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter