EntreprisesServices

HeyTom! incite les restaurateurs à accélérer leur digitalisation grâce à ses solutions dématérialisées

3 min. de lecture
HeyTom - Solutions de digitalisation pour les restaurants

Durant le reconfinement, HeyTom! a offert aux restaurateurs l’accès à son module de click & collect afin de leur permettre de s’adapter à ce mode de vente. Précédemment, la start-up parisienne créée en 2017 avait ajouté une fonctionnalité de contact tracing à son application, en plus de la prise de commande (smartphones, tablettes et bornes) et du règlement, permettant de dématérialiser le parcours client en cafés, bars et restaurants. Son équipe nous en dit plus.

Comment HeyTom s’est développé sur le marché des solutions digitales aux restaurateurs ?

Nous avons été les premiers à tester dès le début 2017, un prototype sur tablette pour les clients, ainsi qu’une tablette pour le bar/cuisine. L’idée était au départ de travailler surtout avec le bar/restaurateur afin de comprendre les problématiques du métier. Nous avons d’ailleurs assuré le service de barman et de serveur afin de comprendre le ressenti des professionnels,car c’est avant tout un métier de contact social. Notre cible première devait être le personnel des CHR pour qui cette solution devait apporter un véritable soutien pendant leur service. L’interface pour les consommateurs devait quant à elle être simple d’utilisation.

Quel a été le parcours de l’entreprise ensuite ?

Les premiers tests furent un succès, et les clients des établissements nous ont rapidement réclamé une version smartphone. Grâce à cette réussite et un bon bouche à oreille, de grandes enseignes ont commencé à adopter ce nouveau service. Nos clients sont nos meilleurs commerciaux. Il arrive très souvent que le responsable d’un bar ou d’un hôtel nous appelle après avoir utilisé personnellement HeyTom! chez un collègue. Nous nous sommes donc développés sur tous types de supports car la demande englobait un spectre très large de besoins. Ainsi, HeyTom! est aujourd’hui disponible sous forme de borne tablette, application native, webapp, mais aussi domotique pilotable à la voix via des enceintes connectées. Nous avons démarré dans de petits bars, karaoké, puis sommes passés à de grands pubs. Les choses se sont rapidement accélérées en 2019 avec notamment l’ouverture de guinguettes et de grands lieux de vie comme le Ground Control, La recyclerie, le Bar à Bulle du Moulin Rouge et le lancement de la fonction click and collect. Enfin, nous avons accompagné nos premiers hôtels en 2019 par l’intermédiaire du room service.

De quelle manière répondez-vous aux demandes spécifiques à la crise ?

Notre solution permet d’éviter la propagation du virus via les menus papiers, l’échange d’argent liquide et la saisie sur des terminaux de paiement électroniques. Par ailleurs, nous avons aussi développé  gratuitement des QR Code que n’importe quel commerce peut placer à l’entrée de son établissement afin que chaque client saisisse son nom et son numéro de téléphone pour le contact tracing. Nous encourageons également les établissements à profiter des subventions afin de digitaliser leur menu. Nous avons par ailleurs mis en place des périodes tampon gratuites.

Quelles fonctionnalités avez-vous poussé suite au premier confinement ?

Nous avons poussé surtout de la restauration, et même du click and collect à l’intérieur des hôtels afin d’assurer un respect strict des gestes barrières (les clients commandaient depuis leur chambre, puis recevaient une notification pour venir chercher la commande prête dans un stand dédié de l’hôtel). De plus, nous avons ajouté des fonctions de réservation et de précommande afin de fluidifier les allers et venues des clients. Nous avons notamment mis ce système à disposition du Wanderlust. Les clients réservent une table et prépayent leur menu en ligne. Une fois sur place, ils ont la possibilité via notre webapp de choisir les plats qui composent leur menu. Par ailleurs, les produits de type snacking ont explosé. Les restaurateurs qui ont pris la décision de rester actifs et de proposer le click and collect à leur service ont réussi à sauver une partie de leur activité.

Quels sont vos objectifs de développement ?

Nous avons d’ores et déjà de nombreuses demandes dans les pays frontaliers. L’un de nos objectifs reste, malgré la pandémie de Covid-19, d’offrir notre service dans un premier pays européen dans les prochains mois. Concernant le produit, l’un de nos prochains défis est d’ajouter de nouvelles fonctions pour l’utilisateur consommateur, avec notamment un aspect social autour de la restauration. Nous sommes actuellement une dizaine et en plein processus de recrutement pour agrandir l’équipe. Nous avons décidé d’accélérer car la période est propice à de nouvelles opportunités. Cela peut paraître contre intuitif, mais nous sommes convaincus que c’est en temps de crise qu’il faut faire jouer sa créativité et oser.

L’interview a été réalisée avant le reconfinement.

2240 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

A Riquewihr, ces restaurateurs ont repensé leur équilibre entre vie privée et vie professionnelle

A Riquewihr, en Alsace, Serge et Sabine Burckel dirigent AOR, un restaurant ouvert… en mars 2020. A l’occasion de la deuxième réouverture,…
EntreprisesServices

Les restaurants Bioburger veulent porter une transition écologique “simple”

Chez Bioburger, la bio n’est pas ostentatoire. Pas de logos dans tous les sens sur les façades, pas de vecteurs de réassurance à chaque coin de table. Interview avec Anthony Darré.
Entreprises

A Paris, les bonnes recettes d'Istr pour vous faire aimer les huîtres

Burger à l’huître, happy hours autour des huîtres, bar à cocktails : le restaurant parisien Istr fait doucement évoluer son concept pour mettre en avant ses mets favoris.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter