EntreprisesServices

Reconfinement: Chefing pivote à l’aide de coffrets-cadeaux pour les collaborateurs à distance

2 min. de lecture
Coffrets engageants Chefing (fin d'année 2020)

Chefing fait évoluer son offre. De nouveaux coffrets-cadeaux sont commercialisés en cette fin d’année. Face au fait que 46% des managers déclarent ne pas savoir comment remotiver leurs équipes réparties à distance, la start-up parisienne (35 personnes) créée en 2017, qui organisait jusqu’alors des événements physiques destinés à renforcer l’engagement en entreprise (afterworks, team-building, soirées à thème…) avec un réseau de traiteurs, a lancé de nouvelles offres. Proposés de 49 à 199 euros hors taxes, les coffrets cadeaux sont composés de produits d’épicerie fine préalablement sélectionnés. Isabelle Spiri, directrice associée de la stratégie de Chefing, nous présente ce pivot.

Comment abordez-vous ce deuxième confinement ?

Sur le deuxième confinement, nous sommes beaucoup plus sereins. Nous croyions très fort à la reprise de l’événementiel en septembre. En août, le renforcement des restrictions nous a incités à développer notre offre de coffrets. Des entreprises clientes ont réalisé de petits événements en septembre. Les événements étaient autorisés, mais le port du masque était anxiogène. Nous avions installé du gel, et les plats étaient servis par passage de plateaux, sans buffets, pour éviter les rassemblements statiques, dans des lieux avec le double de capacité par rapport au nombre de participants.

De quelle manière avez-vous conçu votre offre de coffrets gourmands à destination des entreprises ?

Nous avions créé rapidement un coffret rapidement au printemps avec nos traiteurs. Cela a bien fonctionné lors du retour des collaborateurs au bureau. Nous avons décidé de travailler un coffret beaucoup plus poussé, avec un contenu aussi gourmand que qualitatif. Nous avons travaillé de manière plus élaborée, ce que nous n’avions pas eu le temps de faire. Jusqu’alors, nous pensions à l’engagement physique. Les collaborateurs sont désormais invités à préparer une attention pour des collègues, qui sont transmises par les livreurs en Ile-de-France et à distance grâce à un budget prédéfini. Nous envoyons des questionnaires, puis des messages de remerciement peuvent être envoyés par les participants. Chefing produit une vidéo souvenir finale qui permet de compiler le contenu. Nous proposons aussi des expériences par visioconférence, mais le coffret est un prétexte physique.

Comment vous êtes-vous appuyés sur votre expérience de traiteur ?

Nous avons la chance d’avoir une équipe de passionnés de gastronomie. Nous avions une approche assez fine de ce que nous souhaitions, avec leur expérience de traiteur. Notre équipe achats a également participé pour aller dénicher des produits peu connus. Nous avons créé un quiz en ligne pour permettre à nos clients et prospects d’élaborer les coffrets. Chefing prend tout en charge, en interne. Nous avons dû muscler nos capacités logistiques. L’offre de coffrets est destinée à perdurer. Les collaborateurs sont nomades et multi-sites. Cela crée de nouvelles problématiques d’engagement.

2214 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

A Bastille et à Châtelet, Berliner Wunderbar teste ses formules déjeuner à emporter

A Paris, deux des établissements de Berliner Wunderbar proposent une nouvelle formule déjeuner. Un moyen de tester cette offre avant l’ouverture prochaine d’un bar sur deux niveaux dans le centre de Paris, à Châtelet.
Économie

A Noisy-le-Grand, la brasserie La Française attend la réouverture des bars pour exprimer son potentiel

Antoine Philippe s’est installé en tant que brasseur début 2020. Les quatre bières de La Française, disponibles en GMS, devraient de nouveau…
Entreprises

Comment ce bar à cocktails parisien s'est reconverti dans le café à emporter (et va le pérenniser)

A Paris, le bar à cocktails Bisou propose tout au long de la journée une belle offre de cafés, de pâtisseries et de sandwichs. Une formule amenée à se pérenniser lors de la réouverture.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter