Aller au contenu

Chefing transforme le traiteur d’entreprise grâce au nudge

La start-up Chefing signe un partenariat avec BVA pour appliquer les principes de l’économie comportementale aux événements des entreprises.

En cinq mois, les effectifs de Chefing sont passés de 30 à 50 personnes. La start-up parisienne, créée fin 2017 après deux ans en circuit B2C, a levé 4 millions d’euros au début de l’année et annonce un partenariat avec BVA, l’un des leaders des études, sondages et du conseil, pour aller plus loin dans son rôle de traiteur.

« Il n’y a plus d’engagement des salariés envers les entreprises. Nous allons conduire des actions, avec BVA, pour construire des actions destinées à générer de l’engagement au moyen des événements », indique le fondateur de Chefing, Théobald de Bentzmann. La start-up, forte de son réseau de 40 traiteurs indépendants et de freelances, a étendu depuis l’an dernier sa toile à la conception d’événements destinés aux entreprises dans leur globalité. Aujourd’hui, elle souhaite « co-créer » les réceptions avec les participants – et non le seul management des entreprises.

« Nous allons nous appuyer sur l’économie comportementale. 70% des plans de transformation des entreprises échouent, parce que 70% des collaborateurs des entreprises se disent désengagés. Nous pouvons mettre en avant les vrais facteurs qui génèrent de l’engagement. Un événement bien conçu génère de l’expérience et des pics émotionnels, sur lesquels on peut s’appuyer pour générer des ancrages », explique Anne Charon, directrice associée de BVA Nudge Unit, dont l’entité pilote la mise en œuvre de solutions RH et de gestion afin de favoriser l’efficacité organisationnelle grâce aux sciences du comportement.

Des ambiances thématiques

« L’ADN d’une start-up, c’est de renverser la table », rebondit Théobald de Bentzmann, qui rappelle que Chefing fait de l’événementiel sur-mesure et a largement digitalisé ses process afin d’améliorer, notamment, les réponses aux appels d’offres. Signe de sa volonté de renouveler les codes du traiteur, l’entreprise a convié, mi-septembre, ses clients pour leur présenter l’étendue de sa créativité, grâce à trois univers répartis dans un immense loft parisien.

Chefing Party - 12 septembre 2019 Chefing Party - 12 septembre 2019 Chefing Party - 12 septembre 2019 Chefing Party - 12 septembre 2019 Chefing Party - 12 septembre 2019

Pour « engager ses équipes et fidéliser autour de sa marque », Chefing a ainsi imaginé une ambiance de fête foraine revisitée (bar à cocktails, fontaine à fondue savoyarde, barbe à papa au foie gras, pop-corn), une « Ile fait chaud » dans un esprit tribu, avec un atelier tattoo et une mousse de fromage blanc accompagnée de crumble (« Sous le sable, la neige »), et un espace consacré à l’art du hygge, l’ambiance cocooning étant censée permettre de faire passer des messages importants à ses collaborateurs.

Publié dansEconomieEntreprisesServices