EntreprisesIndustrie

Armin étoffe sa gamme d’armagnacs et ses déclinaisons en cocktails

2 min de lecture

La start-up Armin, qui s’attèle à refaire découvrir l’armagnac depuis quatre ans, change ses étiquettes, et accentue sa stratégie cocktails.

A Arthez-d’Armagnac (Landes), la jeune marque Armin s’est spécialisée, en 2020, dans l’armagnac. Elle lance en avril 2024 une identité visuelle renouvelée, avec de nouvelles étiquettes, plus adaptées à l’export, et des nouvelles références dont un armagnac 2 ans (minimum de vieillissement), assemblage de baco et d’ugni blanc. Une nouvelle étape pour la start-up (4 personnes), dont le leitmotiv consiste à davantage faire découvrir l’armagnac.

“Tout le monde connaît le cognac ou le champagne, mais pas l’armagnac. Nos bouteilles sont donc plus attractives, nos assemblages aux alentours de 40%, et nous travaillons sur les usages en cocktail”, expose Edouard Boyer, cofondateur, qui présente notamment les spécificités de la blanche (42%, 100% baco) lancée en 2022 ou de l’Armin 10 ans, un bas-armagnac taillé pour la dégustation.

Des idées de cocktails autour de l’armagnac

Cocktail Tomate cerise - Armin - Drinks & Co

Tomate cerise

Après avoir travaillé autour d’un bas-armagnac dans son précédent menu, l’équipe du caviste et bar à cocktails parisien Drinks & Co (8ème arrondissement) a conçu différentes recettes pour accompagner ce relancement. Le cocktail Tomate cerise (Armin 2 ans redistillé à la tomate, umeshu, soda à la cerise), un long drink porté sur le fruit, juicy et rafraîchissant constitue une entrée en matière très accessible.

Cocktail Patchouni - Armin - Drinks & Co

Patchouni

Armin 6 ans infusé au beurre noisette, Campari, sweet vermouth, essence de patchouli : le cocktail Patchouni est d’emblée très gras en bouche. Le beurre apporte de la rondeur, parallèlement à la belle puissance de l’armagnac. L’amertume est contrebalancée, en extrême fin de bouche, par des notes florales. Le cocktail Better Armin (blanche, porto blanc infusé à l’aneth, lacto-fermentation de betterave, purée de coco) est quant à lui assez sucré, marqué par l’empreinte de la betterave.

Cocktail Arma'guedin - Armin - Drinks & Co

Arma’guedin

La belle couleur anisée de l’Arma’guedin (armagnac 2 ans, wild berry soda Thomas Henry), un long drink, est pour sa part à retrouver dans le nouveau menu printemps-été de Drinks & Co, parmi les highballs (20cl, 13 euros). Un cocktail frais, qui permet de découvrir facilement l’univers de l’armagnac.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2815 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesIndustrie

Appie & Cie reprend la brasserie BapBap au terme de neuf mois de redressement judiciaire

La brasserie francilienne BapBap évoluera désormais dans le giron d’Appie & Cie. L’entreprise avait été créée il y a dix ans par Archibald Troprès et Edouard Minart.
EntreprisesIndustrie

Autour du calvados, la brasserie Fauve collabore avec le Domaine du Coquerel

Une bière vieillie en fûts de calvados et un calvados vieilli en fûts ex-bière, tels sont les produits issus d’une collaboration entre Fauve Craft bière et le Domaine du Coquerel.
EntreprisesIndustrie

Trois Rivières XO, un nouveau rhum résolument gourmand

Trois Rivières lance un XO. La maison (AOC Martinique), dans le giron de Campari, enrichit sa gamme de rhums.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter