La sélection de la rédaction

Printemps-été: 3 cocktails de saison au menu de Drinks & Co, à Paris

2 min de lecture

A Paris, le bar de Drinks & Co a fait évoluer son menu de cocktails pour la période printemps-été. Cocktails miroirs, créations, highballs… Focus sur 3 nouveautés inspirantes.

Depuis la fin du mois de mars 2024, un nouveau menu a été lancé, pour la saison printemps-été, au bar à cocktails de Drinks & Co, situé au cœur de ce caviste du 8ème arrondissement de Paris. Le principe des cocktails “miroirs”, réalisés avec et sans alcool, demeure (3 recettes dans cette version printanière), complété par 6 cocktails créations, renouvelés également, et 5 highballs (spiritueux allongés avec un soft). “La saisonnalité est un vrai challenge, en renouvelant notre offre à chaque fois”, indique Sylvain Escudié, bar manager. Quatre fleurs différentes (lavande, jasmin, coquelicot, fleur de sakura) ont été introduites dans les cocktails.

Foamy-dable

Foamy-dable

Foamy-dable

Mezcal Del Maguey Vida, cordial (sirop maison) de rhubarbe, émulsion de lavande, tels sont les ingrédients du Foamy-dable (12cl, 15 euros), l’un des cocktails “miroirs”. Dans un bol, une très belle émulsion s’offre à la vue, avant de déceler au nez des notes finement amères. Assez sweet au premier abord, le cocktail cache bien son jeu : le mezcal est d’emblée présent, prenant le dessus, tandis que les arômes smoothies de la rhubarbe arrivent en fin de bouche. “Le mezcal est surpuissant”, observe Tom, junior bartender. Dans sa version sans alcool, le cocktail se compose, à la place du mezcal, d’un hydrolat (distillat d’une infusion à base d’eau) de thé Lapsang Souchong.

Melão

Melão - Drinks & Co - Menu printemps-été 2024

Melão

Côté cocktails créations, focus sur le Melão (14cl, 15 euros): cachaça Yaguara Organico, Rhum Myers’s, apéritif de melon Manguin, hydrolat de melon. Au nez, le melon est assez léger. En bouche, le cocktail est en premier lieu onctueux, avant de faire valoir ses très beaux arômes de melon, résolument prononcés. L’alcool arrive en fin de dégustation. Durant la conception du cocktail, le rhum devait initialement être servi en top – il est in fine versé en premier, “apportant de la douceur”, précise Thibaut, bartender. Le cocktail, long en bouche, se prête bien à une dégustation en terrasse.

Olive et pomme

Olive et pomme - Drinks & Co - Menu printemps-été 2024

Olive et pomme

Parmi les highballs, focus sur Olive et pomme (20cl, 13 euros): La Blanche (eau-de-vie de cidre non vieillie) de Christian Drouin, limonade à l’olive Le Tribute. “Une alternative au gin tonic, plus poussée, qui reste efficace, avec des ingrédients que l’on connaît peu”, observe Tom. Le drink, d’une couleur cristal, se distingue par la présence marquée de l’olive, et ses arômes juteux. Le cocktail est très frais. A découvrir également, l’incroyable highball Norigami (saké Dassai 45, soda à la feuille de nori et au jasmin), aux puissants arômes apportés par la feuille d’algue. Le menu, disponible jusqu’à la mi-septembre, sera notamment servi fin juillet et début août, période olympique dans la capitale.

106 bis rue Saint-Lazare, 75008 Paris
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2787 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Cocktails : au Mandarin Oriental Paris, Alex Francis et Barney O'Kane cultivent l'esprit made in France

Au Mandarin Oriental Paris, le bar du palace fait la part belle à un menu printanier signé Alex Francis et Barney O’Kane, ex-Little Red Door. “Season : saison” reprend des points forts du duo, le “made in France” et le prébatching.
Entreprises

A la microbrasserie Patoche, à Paris, un nouveau brasseur et des bières pour le printemps

Jérémie Normand a rejoint l’équipe de la microbrasserie Patoche comme brasseur. La gamme de bières est fréquemment renouvelée, en plein cœur de Montmartre, à Paris.
EntreprisesIndustrie

A Paris, la Distillerie de l’Arbre sec fait ses premiers pas

Nichée dans le 1er arrondissement, la Distillerie de l’Arbre sec enrichit le paysage parisien des fabricants de spiritueux, en se concentrant sur ses gins à son démarrage.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter