EntreprisesIndustrie

Les bonnes recettes de la brasserie 3ienchs pour se développer

2 min. de lecture
Thomas Corbé et Thibault Buekenhout - Brasserie 3ienchs

En rapprochant les attentes des beer geeks et du grand public, la brasserie artisanale francilienne 3ienchs développe sa présence chez les cavistes, circuit essentiel.

Fabriquée à La Bouledogue, une brasserie de Villebon-sur-Yvette (Essonne), la Super Saillie (5,6%) donne l’incroyable sensation de boire un café. De belles notes de torréfaction, la vanille qui réconforte. avec du café infusé et du grué de cacao : une bière très réussie, élaborée en collaboration avec 3ienchs, dont nous avons récemment évoqué le développement commercial durant la crise. Une bière qui illustre la créativité de cette brasserie artisanale de Saint-Maur des Fossés (Val-de-Marne), qui a lancé ses premiers produits en décembre 2018, qui doit actuellement répondre à deux types de demandes. “Les cavistes plus orientés vers la bière souhaitent recevoir fréquemment des nouveautés; les cavistes plus traditionnels veulent des références qui leur permettent de se développer sur la catégorie bière”, observe Thibault Buekenhout, cofondateur avec Thomas Corbé.

Cinq références ont donc été stabilisées dans la gamme permanente, dont la Jack Wheat (4,7%), une wheat ale en dry hopping qui permet aux consommateurs de s’initier à l’amertume de manière très légère. La Big Daddy (5,5%), ambrée, établit pour sa part un lien “entre la bière belge et la bière plus moderne”. L’Aero Pale (5,5%) constitue la meilleure vente. Cette american pale ale, “comme une blonde un peu houblonnée” pour introduire ce style, peut aussi bien être proposée en tant que blonde ou IPA, selon les bars. Un bon moyen de s’adapter à sa clientèle. Depuis juillet, l’IPA Wa Wah (6,3%) est entrée chez Nicolas à l’échelle nationale : “ils ont joué le jeu, au même prix que nos autres clients”. La Jon Snout (5%), est, elle, le stout de la bande.

La NEIPA, succès inattendu

Bières artisanales 3ienchs

L’Ale SD (que nous avions découvert sur les conseils du caviste The Great Brewery) a rencontré un succès inattendu depuis son lancement en février 2021. Cette bière éphémère n’est déjà plus disponible, mais pourrait faire son retour compte tenu de l’accueil qui lui a été réservé. “Les NEIPA plaisent à la fois aux beer geeks et aux personnes qui les découvrent. L’amertume peut freiner les gens, mais le fait de se rapprocher de la texture d’un jus de fruits rappelle l’esprit des bières aromatisées”, commente Thibault Buekenhout devant le carton de bières à l’effigie d’une enceinte audio, rappelant l’esprit “rock n’roll” de 3ienchs : “on ne suit pas forcément toutes les recommandations, mais nous avons nos convictions, avec des bières qui nous plaisent!”

L’objectif de la brasserie reste d’arriver au plus vite à 600 hectolitres, un chiffre qui aurait dû être atteint en deuxième année. Las, fermeture prolongée des bars oblige, 300 hl ont été élaborés en 2020, comme en 2019, première année pleine d’exercice. Pour s’adapter, la production en bouteilles a été développée, passant de 300 à 1000 bouteilles par heure. L’équipement a été reconfiguré. Le process a été modifié afin de pouvoir prolonger de plusieurs mois la conservation des bières. “Les bars sont essentiels à notre activité”, rappelle néanmoins Thibault Buekenhout, qui poursuit ses efforts de démarchage (cavistes, épiceries, bars à emporter).

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2284 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Focus

Le rhum, spiritueux star des salons de la rentrée

Le rhum en avant. Le Dugas Club Expert, le Whisky Live et Liquid Passion (avec le Rhum Fest) proposeront, à Paris, un large focus sur le célèbre spiritueux.
EntreprisesIndustrie

Sans alcool, CBD, spiritueux… Que dégusterez-vous demain au bar?

Focus sur les innovations boissons et spiritueux au moyen du regard expert de l’équipe de Liquid Liquid et des créations cocktails de Drinks & Co, un caviste-bar parisien.
Entreprises

Le whisky Monkey Shoulder lance ses cocktails à la pression dans six bars parisiens

Exclusif : Monkey Shoulder équipe six bars à cocktails parisiens en systèmes de tirage pression. Des recettes dédiées de cocktails seront servies “on tap”. Un projet préparé depuis un an par William Grant & Sons France.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter