Aller au contenu

Les vins du château Lilian Ladouys passent à table

A Paris, place aux accords mets-vins au restaurant La Canonnière, avec les crus du château Lilian Ladouys.

Un restaurant et un bar à vins élégamment combinés : le cadre de La Canonnière, dans le 11ème arrondissement de Paris, se prête bien à des accords de haute volée. Au menu, le paleron de la Maison Voland, éleveurs bretons : un grain de viande assez fin, alliant rumsteak et poivrons.  Une proposition à découvrir jusqu’au 28 juin. Au verre, les vins du château Lilian Ladouys, sur l’appellation Saint-Estèphe.

Accords Lilian Ladouys à La Canonnière Accords Lilian Ladouys à La Canonnière

« Nous mettons en avant un producteur et un restaurateur d’exception », souligne Vincent Bache-Gabrielsen, directeur de la propriété. Le château Lilian Ladouys a été racheté en 2008 par Jacky Lorenzetti, qui possède également le château Pédesclaux et des parts dans le château d’Issan. L’homme d’affaires est notamment connu pour ses activités dans le rugby (Racing 92) et l’immobilier.

Une propriété en expansion

Accords Lilian Ladouys à La Canonnière

Plusieurs propriétaires se sont auparavant succédés. Après de multiples investissements, les vignes occupent 80 hectares, avec un encépagement à 80% en cabernet-sauvignon, 48% en merlot, 4% en petit verdot et 1% en cabernet franc. « Nous avons effectué un remembrement du parcellaire de la propriété, historiquement très morcelé », poursuit Vincent Bache-Gabrielsen. Une vingtaine d’échanges de parcelles ont eu lieu, avant le rachat de deux propriétés, permettant de passer de 46 à 80 ha. 374 parcelles différentes sont aujourd’hui dans l’entreprise. A table, le millésime 2012 du cru Bourgeois (rouge) est à découvrir.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dansEconomieEntreprises