ÉconomieEntreprises

Frédéric Bourgoin lance le cognac le plus foncé du marché, adapté au bar

2 min de lecture
Bourgoin Cognac - Cognac boisé de fût neuf et recherches pour les bartenders

Avec son “Boisé de fût neuf”, Bourgoin Cognac continue d’explorer les subtilités du cognac, cette fois-ci en jouant sur les spécificités du vieillissement.

Non content de chercher à dépoussiérer l’image du cognac depuis la création de son entreprise fin 2015, Frédéric Bourgoin compte aussi innover. Fidèle à son réseau de bars à cocktails, il lance Boisé de fût neuf (43%), le cognac “le plus noir du marché”, paré de la couleur maximum naturelle autorisée par l’Appellation d’origine contrôlée.

“Habituellement, en faisant vieillir des cognacs, on utilise des fûts roux”, précise Frédéric Bourgoin. Cette fois-ci, le liquide est passé trois fois de suite en fûts neufs de bois de chêne à gros grain du Limousin, sur une durée totale de deux ans (par tranches de huit mois). Objectif: permettre au cognac de rechercher beaucoup de tannins – le chêne et le châtaigner sont deux essences en étant riches.

“Les tannins apportent de la couleur ; en bouche, ils vont épaissir le liquide avec un aspect un peu sirupeux, et en termes de goût, on a un côté légèrement astringent et qui va bien huiler l’intérieur de la cavité”, décrit le producteur. Résultat: un cognac qui se distingue par ses notes de cannelle, clou de girofle, noix de muscade, réglisse, tabac, café ou de cuir.

Un produit adapté aux spécificités du bar

Au-delà de l’aspect technique, Bourgoin Cognac a conçu ce nouveau produit pour les barmans, une cible que l’entreprise affectionne depuis ses débuts. “Robin Davalo, qui était barman et notre brand ambassador, me rappelait qu’il recherchait des notes de bois dans un alcool brun.” Plus suave en bouche, ce cognac a préalablement été testé par plusieurs bars à cocktails. “Le cognac est nettement plus reconnaissable dans un cocktail”, indique Frédéric Bourgoin. La forme de la bouteille est adaptée aux speedracks, accepte les becs verseurs et bénéficie d’une meilleure préhension.

Pour l’heure, l’activité a été largement ralentie par l’arrêt, confinement oblige, du circuit français des cafés-hôtels-restaurants (98% de ses débouchés). “Les produits ne bougent pas. Ma crainte réside dans le fait que de petits établissements qualitatifs ne pourraient pas surmonter le manque de trésorerie”, indique Frédéric Bourgoin. Côté cuisine, de nombreux chefs utilisent depuis deux ans son verjus, un jus de raisin acide qui enregistre la plus forte progression de la gamme.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2800 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Whisky : 5 nouveautés à découvrir pour renouveler votre cave cet été

Focus sur 5 nouveaux whiskies disponibles en ce printemps 2024, signés Compass Box, Castan, Ninkasi, Stauning et Ardnamurchan, distribués par La Maison du Whisky et par Dugas.
EntreprisesIndustrie

Armin étoffe sa gamme d'armagnacs et ses déclinaisons en cocktails

La start-up Armin, qui s’attèle à refaire découvrir l’armagnac depuis quatre ans, change ses étiquettes, et accentue sa stratégie cocktails.
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

2 commentaires

Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez nous contacter par mail depuis notre page A propos.