Actualité socialeSociété

[Covid-19] 5 nouvelles initiatives solidaires et économiques pour affronter la crise

Solidarité et entraide entre amis

Durant cette période de crise sanitaire et de confinement, nombreuses sont les initiatives solidaires et économiques pour accompagner les personnels soignants, mais aussi les chefs d’entreprise.

Initiatives solidaires

Pour recenser les propositions d’aide (faire des courses, garder des enfants, prêter un logement ou un véhicule, préparer des repas) et les demandes, le site Clapp a été créé par l’équipe d’Obvy. Lancée en 2018, cette solution de paiement vise à sécuriser les achats entre particuliers, de 1 à 200 000 euros, aussi bien pour remise en main propre qu’en livraison. « Nous sécurisons habituellement des transactions entre particuliers sur des sites de petites annonces. Nous avons donc eu l’idée de mettre en relation des particuliers, pour proposer du soutien aux personnes qui font front pour nous protéger », explique Charles-Henri Gougerot-Duvoisin, cofondateur. Les données seront totalement effacées à la fin de la crise.

La Fondation Recherche Alzheimer s’engage pour sa part à reverser 100.000 euros à des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, et lance un appel aux dons sur le site SOS Ehpad. Achat de matériels de protection, fournitures de repas, garde d’enfants pour le personnel ou hébergements à proximité : l’objectif est de faciliter le quotidien des personnels, en première ligne dans ces lieux durement touchés au cours des dernières semaines. « Les fonds mis à disposition ont pour but de faciliter leur vie en apportant une aide simple et efficace pour assurer leur sécurité ou leur offrir un peu de réconfort durant leurs journées de travail épuisantes », précise la fondation.

Plusieurs start-up de la foodtech se sont rapprochées pour initier, sur le site de crowdfunding Miimosa, le « Collectif solidaire », qui a déjà financé plus de 11.000 repas pour le personnel soignant de plusieurs établissements. Financement des matières premières, logistique, livraison : la structure de coûts est détaillée. « Dans les hôpitaux, ce sont des plats préparés, chauds ou froids, à base de produits frais, faciles à consommer. Des paniers prêts-à-cuisiner peuvent être livrés au personnel soignant indépendant », précisent les initiateurs du projet.

Initiatives économiques

Treize entreprises et collectifs (France Boissons, C10, Heineken, Pernod, Coca-Cola, Lavazza, Nestlé Waters…) du secteur des boissons ont créé le site J’aime mon bistrot, qui permet aux consommateurs de prépayer leurs commandes dans leurs établissements favoris, tandis que les partenaires abondent la somme à hauteur de 50% pour les 10.000 premières transactions. « Les revenus versés par anticipation par les clients seront perçus immédiatement par le patron d’établissement pour faciliter la reprise de son activité », expliquent-ils. Dans l’univers de la bière, AB InBev a déployé un dispositif similaire.

Bacardi a annoncé investir 1,5 million d’euros, en Europe occidentale, dans le soutien à la communauté des bartenders à travers le programme « Raise your spirits ». « En 158 ans d’histoire, Bacardi a appris à faire face à une crise et à sortir plus puissant. Maintenant nous nous engageons à aider la communauté des bartenders à faire de même », a indiqué François Lassourd, directeur des ventes on-trade de Bacardi-Martini France. Création d’animations cocktails « à la maison », pré-paiement de cocktails et d’événements dans les bars et accompagnement à la préparation des réouvertures d’établissements sont prévus.

Et aussi…

  • La plateforme Sauvons nos commerces propose aux consommateurs d’acheter des bons d’achat dans des boutiques de proximité.
  • Le podcast spécialisé sur la bière Le Pod’capsuleur met en avant les initiatives des brasseurs durant cette période.
A lire également
Entreprises

Les nouveautés du Hard Rock Cafe Paris pour rouvrir cet été

Carte réadaptée, happy hour renforcé, nouvelles mesures sanitaires : le Hard Rock Cafe Paris souffre de l’absence de touristes internationaux, mais s’efforce de fidéliser sa clientèle.
Entreprises

[Vidéo] Comment Disneyland Paris a accueilli ses premiers visiteurs après la crise

Mesures sanitaires renforcées, jauge de visiteurs : le protocole post-crise de Disneyland Paris ne fait pas oublier les ingrédients incontournables de la magie.
ÉconomieEntreprises

Pour ces bars à cocktails parisiens, une première semaine en demi-teinte

Les clients ne sont pas encore revenus en nombre dans ces bars à cocktails parisiens, qui doivent composer avec les nouvelles règles….

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.