ÉconomieEntreprises

Au bar parisien Solera, les contenants, les cocktails et la food se rapprochent

Christopher Gaglione et Stanislas Somma - Bar à cocktails Solera à Paris

Au Solera, bar à cocktails du 5ème arrondissement de Paris, les contenants exclusifs se mettent au service de drinks originaux, qui ne délaissent pas les bases du métier.

Pour ses trois ans, le Solera a entièrement retravaillé son menu, tout en restant fidèle à son concept. « Le contenant, le cocktail et le food doivent former une alchimie. Nous proposons une expérience unique autour des arts de la table et du contenu, en activant le plaisir des sens et en prenant plaisir à recevoir nos clients », dispose Christopher Gaglione, propriétaire de ce bar à cocktails situé rue Saint-Jacques, dans le 5ème arrondissement de Paris. Une attention portée à l’hospitalité qu’il a cultivé grâce à son parcours dans plusieurs grands hôtels parisiens, et désormais avec une activité de consulting pour la création de bars.

Au Solera, même si l’on sait s’amuser (Christopher Gaglione passe régulièrement derrière les platines), l’équipe revendique de travailler à partir des bases du métier. « Les cocktails classiques ne se démodent jamais. Ils sont aussi source d’inspiration pour des cocktails sur-mesure. Nous pouvons réapprendre aux gens à mieux boire, et casser la culture du tout-sucré. Il faut également veiller à rester compréhensifs », estime Stanislas Somma, nouveau chef barman. Il insiste sur la connaissance des produits, et l’accueil des clients – 90% du job.

Des contenants exclusifs

Les clients sont invités à vivre une expérience qui passe par des contenants toujours conçus spécialement pour le Solera. Christopher Galione développe l’idée, met à contribution des agences de design, puis fait travailler des artisans (céramistes, verriers…)

Contenant Tête de bison - Solera Paris

Pour le désormais incontournable contenant à la tête de bison (photo), 10 mois de travail ont été nécessaire avant de le retrouver au bar, accompagné d’un consommé de bœuf et de jus de tomate, de vodka et d’un tartare. Des contenants sont aussi développés en partenariat avec des marques, qui bénéficient d’un outil de communication utilisé en avant-première au Solera. La vodka Żubrówka avait lancé le bal. Trois Rivières s’apprête à suivre.

Le food pairing en majesté

Miami bitch - Bar à cocktails Solera à Paris

Miami Bitch

« Les clients peuvent avoir peur des cocktails aux prix élevés. On ne doit pas se moquer d’eux », ajoute Stanislas Somma. Les cocktails sont à 12 euros en moyenne. Présenté dans un étonnant flamant rose, le Miami Bitch associe vodka Beluga, liqueur de grenade, jus de citron pressé, cordial (plus puissant en fruit et moins sucré qu’un sirop) de sureau, jus de goyave et de cranberry. L’inox conserve le cocktail au frais. Il s’agit, pour le client, d’en prendre une petite gorgée, puis de tester le côté épicé du tempura de crevette.

Pimp my Dare - Bar à cocktails Solera à Paris

Pimp my Dare

Vegan Thai - Bar à cocktails Solera à Paris

Vegan Thai

Cinq cocktails historiquement présents, cinq cocktails signature et cinq cocktails en food pairing sont proposés dans la nouvelle carte, parmi lesquels le Pimp my Dare : whisky Monkey Shoulder, miel de fleur d’acacia, purée de fruit de la passion, citron vert pressé, chocolat amer (85%) travaillé au pinceau et, en accompagnement, des Ferrero Rocher actuellement. On retrouve un esprit « fusion » asiatique dans le Vegan thai, associant du gin Hendricks, un cordial de sureau, du litchi, du citron vert et une pointe de kiwi tout en dégustant un rouleau végétarien (carotte, concombre) très réussi.

Deux personnes au bar, deux apprentis et un cuisinier officient au Solera. A côté des parchemins qui seront distribués lors des soirées bien remplies, d’élégants menus sous forme de carnets de voyage conçus par Margot Del Coco seront en consultation. Chaque exemplaire sera doté d’une couverture en cuir, différent à chaque fois. Un sens du détail que l’on retrouve jusqu’aux tabliers et aux baskets portées par Christopher Gaglione. Avec des journées et des nuits bien remplies, mieux vaut être à l’aise !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Recevez nos prochains articles bars & bartenders avec notre newsletter



A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprises

Stephan Tenhaef (Bacardi Martini): “les bars doivent s'adapter à une nouvelle normalité”

Président de Bacardi Martini France, Stephan Tenhaef revient sur le début de la saison estivale dans les bars. D’après une enquête réalisée pour le groupe, 77% des Français prévoient de consommer un cocktail hors-domicile cet été.
Entreprises

Bars à cocktails: les idées à suivre du Lipstick pour l'été

A Paris, le Lipstick a adapté les recettes de son bar à cocktails avec une mise en place simplifiée et des drinks à déguster en terrasse.
Entreprises

Au 7Th Heaven à Fréjus, des cocktails classiques déstructurés pour réussir la saison estivale

“Nous accueillons une clientèle qui déguste des cocktails avec vue sur la plage”, se réjouit l’équipe du bar The 7Th Heaven, entre Fréjus et Saint-Raphaël (Var).