Entreprises

Avec l’Infinite Bar, comment Vinexpo s’est ouvert aux spiritueux

Infinite Bar - Be Spirits - Vinexpo Paris

Mi-février, le salon Vinexpo a emménagé à Paris. Une première édition élargie du vin à l’univers des spiritueux, avec pour point de ralliement un immense bar à cocktails.

Du 10 au 12 février, le salon bordelais Vinexpo s’est délocalisé pour la première fois à Paris, en tenue conjointe avec Wine Paris (précédemment issu de la fusion de Vinovision et de Vinisud). Une concentration inédite, porte de Versailles, qui a regroupé 29 280 visiteurs professionnels et 2800 exposants. Parmi eux, les vingt stands de l’Infinite Bar, le plus grand bar à cocktails éphémère au monde, dans un espace dédié, « Be Spirits by Vinexpo ».

« Vinexpo souhaitait se développer sur le marché des spiritueux, tout en sachant qu’il existe déjà beaucoup de salons et que les budgets des entreprises ne sont pas extensibles à l’infini », indique Ugo Jobin, fondateur d’Ugo & Spirits, une entreprise qui regroupe des activités de conseil, de vente de matériel de bar, d’événementiel et de formation. Un projet mené en un an seulement. Le service commercial de Vinexpo a démarché les entreprises, tandis qu’Ugo & Spirits a conçu le concept de Be Spirits et fait le lien avec vingt bars parisiens.

«Un salon placé sous le signe du business»

La spécificité de l’Infinite Bar, long de cinquante mètres de long, a en effet consisté à mettre en avant le savoir-faire des équipes des différents établissements et les produits des marques, qui pouvaient également louer un stand. « Nous voulions que le salon soit placé sous le signe du business. Une marque peut être en contact avec des distributeurs ou avec des bars influents ; un visiteur peut approfondir sa connaissance du secteur grâce aux conférences. Les bars peuvent, eux, capter une nouvelle clientèle », explique Ugo Jobin.

Parmi les conférences organisées lors de cette première édition : les tendances du marché, l’identité du bar, la verrerie et le rituel de service, le retour des alcools d’antan, l’essor du gin ou la spécificité des distilleries. « Nous avons conçu un programme qui permettent d’aider réellement les visiteurs dans leur activité, avec des masterclass réunissant des experts de chaque domaine », poursuit Ugo Jobin. Côté salon, au côté des stands classiques, des « Pods spirits », d’élégants espaces salon permettant à des PME de participer, étaient proposés.

Des collaborations entre marques et bartenders

Solera Paris - Aloy Gin - Infinite Bar Sur l’Infinite Bar, l’équipe du Solera Paris a ainsi représenté Ahoy, un gin au piment d’Espelette doté de six packagings différents, très graphiques. En cocktail : gin, fleur de sureau, citron vert pressé, eau de Seltz. Eliott - Bar Apicius - Infinite Bar

Eliott Roulococo, en poste au bar du restaurant Apicius, a conçu plusieurs cocktails pour Belvédère, dont le Paris to Tokyo (vodka, saké, citron vert, orange, tonka) et le Tiniminimagimo (vodka, sherry fino, miel, sel). « L’idée était de revisiter un Martini », précise le barman.

Sape Bar - William - Bureau national interprofessionnel de l'Armagnac
Le Bureau national interprofessionnel de l’armagnac était en tandem avec l’équipe du Sape Bar, autour de la Blanche d’armagnac : Blanche, cordial Paragon au poivre blanc, sirop d’érable, pamplemousse, liquorice bitter.
Benjamin Nolf - Jefrey's - Infinite Bar

Autour du whisky Glenmorangie, des cocktails signés Benjamin Nolf (Jefrey’s), dont l’Honeymoon, destiné à « faire ressortir le côté végétal et mielleux » du produit (Glenmorangie Original, sirop de miel, jus de citron, bitters).

Olivier Martinez - House Garden - Infinite Bar En tandem avec Rozelieures (nous y reviendrons prochainement), Yann et Olivier du bar House Garden ont associé du whisky (Original collection), du fernet Radicale Gagliardo et de l’eau de miel au sel de l’Himalaya. Halewood - Le Comptoir des Fables - Infinite Bar

Les nombreux produits d’Halewood Wines & Spirits ont été mis en avant par l’équipe du Comptoir des fables. Le Springbock se compose du gin à la rhubarbe et au gingembre Whitney Neill, de Suze, de vermouth blanc et de tonic à la fleur de sureau.

Vinexpo et Wine Paris reviendront dans la capitale du 15 au 17 février 2021.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

En octobre, le Paris Beer Festival rassemblera la communauté de la bière artisanale

La Paris Beer Week évolue. Du 3 au 11 octobre 2020, le Paris Beer Festival combinera des événements et un salon dans la capitale et sa région, pour faire découvrir la bière craft à un plus large public.
Entreprises

Fever-Tree expose l'étendue de sa gamme de tonics au bar parisien Golden Promise

Pour faire découvrir ses tonics, ginger beer et ginger ale, Fever-Tree donne rendez-vous au Golden Promise, le bar parisien de la Maison du Whisky, avec un pop-up store.
Entreprises

Le bartender Guillaume Leblanc lance deux sirops à base de CBD

Le Chanvre des Possibles, tel est le nom des sirops à base de cannabidiol lancés par Guillaume Leblanc, qui a longtemps officié sur la scène cocktail parisienne.