ÉconomieEntreprisesServices

Logiciels: Eviivo poursuit sa croissance auprès des hôteliers-restaurateurs

2 min de lecture
Akena Hôtels

Créé en 2004 au Royaume-Uni, Eviivo (200 personnes) équipe les hôtels, les restaurateurs et les maisons d’hôtes en logiciels de gestion hôtelière. L’entreprise, qui compte 17.000 clients sur le marché UK, s’est implantée en France en 2012 (3.000 clients), puis en Allemagne, en Espagne, en Italie et aux Etats-Unis.

Les clients, les réservations et les agences en ligne (on-line travel agencies) peuvent être gérés de manière concomitante dans la solution (planning, sites web, gestion tarifaire, paiement en ligne, relation client). Guillaume Sniady, directeur général France d’Eviivo, présente les enjeux de la digitalisation du secteur.

Quels sont les avantages de vos solutions ?

La solution tout-en-un regroupe un logiciel de gestion hôtelier, un channel manager pour connecter les on-line travel agencies par API (mise à jour en temps réel), un moteur de réservation et éventuellement des templates de sites Web. Vont graviter aussi un module de paiement (paiement en ligne, vérification des cartes bancaires, certifié PCI niveau 1), une fonctionnalité de gestion de la communication client (e-mails en pré-séjour et en post-séjours, commentaires…), et un module de flexibilité tarifaire selon les canaux de vente et de yield management. Nous passons en moyenne deux semaines de formation à distance avec nos clients.

Quels marchés doivent encore être davantage équipés ?

Nous touchons à la fois des chambres d’hôtes et des hôtels. Sur les chambres d’hôtes, il n’y a souvent pas d’outils digitaux, c’est un gros marché à défricher. Sur les hôtels, les clients souhaitent faire évoluer leur logiciel. Un gros vecteur de croissance est le vacation rental (appartements, location de vacances) : des sociétés de gestion, depuis deux ans, viennent nous voir. Pour les hôtels, nous avons développé la partie reporting pour ajouter de nouvelles fonctionnalités. Nous avons noué un partenariat avec la caisse digitale L’Addition, pour équiper les hôtels-restaurants d’une vingtaine de restaurants.

« Concentrez-vous sur votre propre site Web »

Quelles stratégies d’acquisition clients recommandez-vous ?

Nous conseillons rarement de faire des achats de mots-clefs, mais nous incitons à avoir des stratégies tarifaires adaptées, des codes promo, de faire du off-line sur sa zone de chalandise. Un client sur deux qui se trouve sur une agence en ligne recherche le nom de l’hôtel pour aller voir son site Web. Sur son site Web, on peut avoir du contenu à forte valeur ajoutée.

Comment poursuivez-vous votre développement en France ?

En France, nous continuons notre croissance sur les trois segments. Le bouche-à-oreille et les partenariats nous permettent de nous développer. Nous pouvons aussi équiper les associations d’hôteliers ou de chambres d’hôtes.

A lire également
ÉconomieEntreprisesServices

“Climbing District compte faire monter en gamme les salles d'escalade”

A l’occasion d’une levée de fonds de 10 millions d’euros, les fondateurs de Climbing District, Henri d’Anterroches et Antoine Paulhac, nous présentent les spécificités de leur concept de salles d’escalade en milieu urbain.
ÉconomieSociété

DRY JANUARY — “Le phénomène du sans alcool va bien au-delà du mois de janvier”, observe l’équipe des vins désalcoolisés Moderato

Sébastien Thomas, cofondateur de la marque de vins sans alcool et moins alcoolisés Moderato, compte développer la R&D sur ce segment, et observe un développement de la consommation tout au long de l’année.
Industrie

Mixologist in the soul : “l’industrie du bar et les producteurs de spiritueux doivent mieux faire connaître leur métier”

Rencontre avec Emeric Tiercelin, alias Mixologist in the soul, un créateur de contenus sur l’univers des spiritueux.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter