Entreprises

La Bacardi Legacy révèle la montée en compétences des bartenders français

Sara Moudoulaud, Pauline Le Dily et Adrian Nino - Bacardi Legacy France 2020

Sara Moudoulaud représentera la France en finale de la Bacardi Legacy, l’une des compétitions majeures de l’univers du bar. Marketing, création cocktails et savoir-être figurent parmi les critères.

Le 6 mai, les finalistes de la Bacardi Legacy s’affronteront à Miami (Etats-Unis). La compétition de bartenders, organisée par le groupe Bacardi-Martini autour de sa célèbre marque de rhum, propose aux participants d’élaborer un cocktail à base de Carta Blanca, Carta Oro, Añejo Cuatro ou de Reserva Ocho, avec des règles strictes, et de peaufiner son marketing. Les candidats disposent de trois mois pour démontrer que leur cocktail « peut s’imposer dans l’industrie » à travers une campagne dédiée (visibilité, sensibilisation et test clients).

Parmi les 43 finalistes mondiaux, Sara Moudoulaud, désormais en poste au Syndicat Cocktail Club (10ème arrondissement de Paris). Elle a remporté lundi 17 février la finale française de la Bacardi Legacy, au terme de plusieurs mois de compétition. « Je n’ai jamais passé autant de temps dans un avion », s’est-elle amusée à l’issue d’une soirée survoltée, au bar-restaurant Coya (7ème arrondissement de Paris), réunissant les professionnels de l’industrie. Sa recette : le Magdalena (Bacardi Carta Blanca, citron vert et abricot).

Une visibilité internationale

« Le concours fête cette année sa onzième édition, et nous avons constaté que l’engouement était toujours au rendez-vous. La compétition accorde aux bartenders une visibilité et un réseau international. Elle a également donné l’opportunité à de nombreux bartenders d’ouvrir leur propre établissement, faire grandir leur notoriété et celle de leur établissement. Les cocktails présentés au cours de la finale suivent les tendances cocktails : éco-responsabilité, minimalisme et low ABV », explique Vicky Milon, brand ambassadrice rhums et cachaça chez Bacardi-Martini France.

Ahmed Yahi (Café Moderne), Laurence Marot (journaliste) et Ran Van Ongevalle (barman belge), membres du jury de la finale France

Ahmed Yahi (Café Moderne), Laurence Marot (journaliste) et Ran Van Ongevalle (barman belge), membres du jury de la finale France

Les deux autres bartenders arrivés au terme de la finale étaient Adrian Nino, en poste au 1802 (5ème arrondissement de Paris) avec son cocktail The Morning Man (Bacardi Reserva Ocho, Mezcal, Fernet, sirop de tonka) et Pauline Le Dily (Divine, 10ème arrondissement) en lice grâce à son Sencilla (Bacardi Carta Blanca, Picon et cidre). « Ce n’est pas seulement un cocktail, mais un moyen de rendre hommage à ma famille de l’hospitalité », a indiqué Adrian Nino, qui a mené une large campagne dans les bars et sur les réseaux sociaux. « Carta Blanca est le meilleur rhum au monde, tandis que le Picon est un apéritif français iconique », a poursuivi Pauline Le Dily.

«La marque préférée des barmans»

Avec la Bacardi Legacy, le groupe renforce sa visibilité auprès d’un public de clients, tout aussi prescripteurs. « La marque Bacardi souhaite se positionner comme la marque préférée des barmans. Nous avons la chance d’avoir un réel savoir-faire et histoire de marque. Nous avons également une gamme très complète qui répond à toutes les demandes et à tous types de consommation : cocktails classiques comme le daiquiri ou le mojito avec Carta Blanca ; cocktails créations plus marqués avec Bacardi Anejo Cuatro ou dégustation avec Bacardi Gran Reserva Diez. Nous existons depuis 158 ans et nous cherchons constamment à nous renouveler », ajoute Vicky Milon.

« Le niveau est constamment en hausse, notamment grâce à la professionnalisation de notre profession. Également parce que les barmens voyagent, font preuve de curiosité et qu’ils cherchent sans cesse à s’améliorer », poursuit la brand ambassadrice. Il ne fait nul doute que la finale et la prochaine édition du concours réserveront, elles aussi, de belles surprises.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Au 7Th Heaven à Fréjus, des cocktails classiques déstructurés pour réussir la saison estivale

“Nous accueillons une clientèle qui déguste des cocktails avec vue sur la plage”, se réjouit l’équipe du bar The 7Th Heaven, entre Fréjus et Saint-Raphaël (Var).
Entreprises

Comment le Great Canadian Pub passe l'été à Paris

A Paris, The Great Canadian Pub veut pallier le manque de touristes avec davantage de clients locaux et continue d’afficher une belle offre de bières.
Entreprises

Les nouveautés du Hard Rock Cafe Paris pour rouvrir cet été

Carte réadaptée, happy hour renforcé, nouvelles mesures sanitaires : le Hard Rock Cafe Paris souffre de l’absence de touristes internationaux, mais s’efforce de fidéliser sa clientèle.