La sélection de la rédaction

Ces 3 brasseries étoffent leur offre au printemps

2 min de lecture

Second Degré, Demory, Jenlain : focus sur les nouveautés de ces brasseries, dans leurs bars ou en grande distribution, en ce printemps 2024.

Série — Ils font bouger la bière (3/4)

Second Degré

Microbrasserie Second degré - Brewpub à Magny-le-Hongre

Des nouveautés au brewpub de Magny-le-Hongre.

A Magny-le-Hongre (Seine-et-Marne), la microbrasserie Second Degré a lancé 77 is the new west coast, une incroyable double west coast IPA (8%, même si on aurait aimé un jeu sur le numéro du département). Une bière bien résineuse, qui reste résolument pintable et agréable à boire grâce à son tropisme sur les notes d’agrumes. A découvrir aussi, Destination Super Motueka (5,5%) du nom du houblon néo-zélandais Motueka. Une pale ale faisant office de bière de soif, légère à la dégustation, avec du grain. Très fraîche et herbacée, Destination Talus (5,5%) est aussi dans les starting-blocks pour les beaux jours.

Demory Paris

Nectarooon!

Dans sa brasserie de Pantin (Seine-Saint-Denis), l’équipe de Demory Paris a créé la Nectarooon!, une double New England IPA en double dry hopping (7,8%), franchement portée sur les agrumes au nez, très fruitée, et proche, dans l’esprit, des arômes apportés par le houblon Nelson Sauvin. Une bière juicy au premier abord, puis clairement résineuse, avec toutefois beaucoup de fraîcheur en finale. Les beer geeks se délecteront aussi de la Port du Nord (5,8%), une Baltic porter réalisée en collaboration avec la brasserie suédoise O/O Brewing. Torréfiée au nez, elle présente des arômes de café froid en bouche, avant d’être plus douce.

Duyck

Brasserie Duyck - La Bise (canettes GMS 50cl)

La Bise

Connue pour ses bières Jenlain, brassées dans le Nord, la brasserie Duyck renforce sa présence en grandes et moyennes surfaces (GMS). Après s’être fait un nom depuis 2016 dans le circuit cafés-hôtels-restaurants, auquel elle était initialement destinée, la gamme de bières La Bise, incarnée par une biche stylisée, arrive donc en GMS en canettes 50cl. Consensuelle, la Blonde (5,4%) consiste en une bière de soif qui remplit sa mission, en étant résolument désaltérante. On regrettera la dose d’épices qui caractérise la Blanche (4,5%), lui permettant peu de se différencier, pour mieux se concentrer sur la Rouge (3,5%), l’agréable surprise de ce lancement. Une bière blanche aromatisée à la cerise, avec un très beau kick fruité et de la gourmandise.

De nouveaux locaux pour la brasserie Toussaint, dans les Yvelines

Installée depuis 2016 à Louveciennes, la brasserie Toussaint a déménagé en avril 2024 dans de nouveaux locaux construits sur-mesure à Noisy-le-Roi, toujours dans les Yvelines. Passés de 350 à 1700 mètres carrés, ses locaux comprennent un espace de dégustation et de restauration. 30 hectolitres pouvaient être brassés chaque semaine, un chiffre qui pourra désormais être atteint en une demi-journée.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2797 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.
Entreprises

Jean-Charles de Castelbajac redécore 1664 Blanc pour la haute saison printemps-été

Avec un design signé Jean-Charles de Castelbajac et un cocktail créé par Rémi Massai, la bière 1664 Blanc compte asseoir son leadership au cours de la saison printemps-été.
EntreprisesIndustrie

“Bulles de Ruche passe de la phase de lancement à celle des volumes”, explique Marc-Antoine Fulconis

Après avoir levé 1 million d’euros fin 2023, Bulles de Ruche accélère son développement. Créée en 2020, cette start-up parisienne (6 personnes) spécialisée dans la création et la vente de boissons innovantes à base de miel s’apprête à renouveler le packaging de ses différentes références à l’été 2024, Année durant laquelle elle compte atteindre les 100 000 bouteilles d’hydromel, sa boisson phare.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter