EntreprisesIndustrie

La brasserie Duyck poursuit ses investissements et le développement de Jenlain en GMS

3 min. de lecture
Bière Jenlain - Brasserie Duyck

Grâce à sa force de vente mutualisée avec 3 Monts, la brasserie Duyck a enregistré de belles performances en grande distribution en 2020. Elle développe aussi de nouvelles bières Jenlain.

La brasserie Duyck fêtera son centenaire en 2022. Transmise de père en fils, et sur la prochaine génération de père en fille, elle vient de fêter le premier anniversaire de The Beers Family, sa structure commune avec la brasserie 3 Monts. Plus de 2215 magasins sont déjà couverts à travers la France par l’intermédiaire d’une mutualisation des chefs de secteurs (positionnement, prix, mise en avant en linéaires) en grandes et moyennes surfaces. L’assortiment en magasins a progressé de 50%, et la visibilité en linéaires a gagné 46% en moyenne pour les deux brasseries.

Pour Duyck, la grande distribution représente 75% du chiffre d’affaires. Un chiffre qui monte à 90% pour la brasserie 3 Monts. Les deux entreprises conservent leur indépendance pour les négociations commerciales. “Essayer de se regrouper dans le rayon bières , avec un bloc fort de brasseries indépendantes familiales du Nord, permet d’élargir notre visibilité. Nous avons aussi donné des moyens à nos équipes pour faire des têtes de gondoles ou des mises en avant”, expose Mathieu Duyck, PDG de la brasserie familiale. Dirigée par Julien Demulier, The Beers Family (18 personnes) compte aujourd’hui proposer ses services à d’autres brasseries.

De nouveaux investissements

Mathieu Duyck, qui représente la cinquième génération de l’entreprise connue pour sa marque Jenlain, créée en 1968 et qui porte le nom du village du Nord où elle est implantée, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. La brasserie Duyck (49 personnes) produit 80 000 hectolitres par an pour notre propre compte, et conditionne 30 000 hl pour d’autres brasseurs en canettes aluminium : “nous sommes l’un des premiers brasseurs de bières de spécialité, en 1996, à avoir misé sur la canette, et nous avons investi dans une ligne de production en 2008”. Elle exploite aussi une marque dénommée dédiée au circuit CHR, La Bise, dans le Nord, en région parisienne, dans le sud-ouest et dans l’ouest.

En 2021, la brasserie lancera sous la marque Jenlain sa première bière triple, et une deuxième référence en bio, une ambrée, qui suivra la bière blonde. Les quatre silos de malts seront remplacés, et quatre unités supplémentaires suivront (1 million d’euros pour une mise en route au premier trimestre). Au deuxième semestre, des investissements liés à l’amélioration de la qualité, avec une centrale de nettoyage pour gagner en qualité sur les produits, sont prévus (600 000 euros). Duyck, qui réalise 15 millions d’euros de chiffre d’affaires, investit en moyenne chaque année 1,5 million d’euros.

“Une année frustrante”

La brasserie doit aussi tourner la page d’une année 2020 éprouvante. Elle a perdu 50% de ses volumes en CHR, mais augmenté son chiffre d’affaires de 20% en grande distribution. “Cela a été une année frustrante, moralement difficile, sans pouvoir être en capacité de partager des moments de convivialité. Hormis le chômage partiel, nous n’avons pas eu le droit aux aides, qui sont calculées sur le chiffre d’affaires total, mais pas seulement sur les cafés-hôtels-restaurants. Nous avons des charges fixes, des investissements dédiés au CHR dont un parc de 35 000 fûts”, témoigne Mathieu Duyck.

L’innovation demeure néanmoins dans l’ADN de l’entreprise. En 2019, trois IPA différentes avaient été lancées. En avril 2020, une bière bio en 75cl et en packs de 6x25cl a été mise sur le marché, avec des résultats satisfaisants. Une revanche pour le chef d’entreprise : “au milieu des années 1990, nous avions lancé une référence bio. Le marché était moins développé, et il était difficile de s’approvisionner en matières premières”. Le houblon provient de Belgique, à moins de 200 kilomètres de l’usine.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2263 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesFocusServices

A Villiers-sur-Marne, les astuces de David Morin pour développer son activité de caviste

A Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), David Morin a engagé le développement de sa cave, il y a trois ans, avec un fort focus sur…
EntreprisesServices

Une formation pour la reprise des activations marketing boissons dans un cadre sanitaire renforcé

Spécialisée dans l’externalisation de brand ambassadors, l’organisation d’activations marketing ainsi que dans les missions de conseil en stratégie digitale à destination de…
Économie

Les secrets de Bourgoin Cognac pour vous faire aimer le pineau

Bourgoin Cognac s’efforce de renouveler l’approche du célèbre spiritueux et de cibler les bars à cocktails. Parmi ses produits phares, figure un pineau des Charentes, un vin de liqueur incontournable de la région.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter