EntreprisesIndustrie

Craft beer : 10 infos à ne pas rater autour de la bière artisanale

6 min de lecture

Vente du bar parisien Hoppy Corner, tenue des salons Planète Bière et Paris Beer Festival, essor des bières rouges et des NEIPA… 10 infos qui agitent le monde de la bière.

A Paris, nouveau propriétaire pour le bar à bières craft Hoppy Corner

Bar à bières Hoppy Corner, à Paris (Sentier) - Mars 2024

Rémy Doridam, à la tête du bar à bières craft Hoppy Corner, crée en 2016 dans le 2ème arrondissement de Paris, a vendu fin février l’établissement. Thierry Nurit, propriétaire de plusieurs restaurants et bars (dont le Hall’s Beer Tavern, dans le 1er arrondissement), prend la suite.

“Je souhaitais vendre le bar depuis la période post-Covid, mais je ne voulais pas que le concept change. J’ai mis deux ans à trouver le repreneur idéal. Les difficultés s’étaient accumulées ces derniers mois, et l’inflation a aussi compliqué l’exercice. Parmi les satisfactions, figure celle d’avoir pu constater, depuis le lancement, l’évolution du secteur, avec beaucoup plus de brasseries; beaucoup plus de choix, ce qui permet notamment de construire des cartes 100% françaises, et la connaissance de la bière qui s’est améliorée chez les consommateurs”, explique Rémy Doridam, qui continue à manager le bar jusqu’en juin, à Business & Marchés.

A 10 ans, le salon Planète Bière évolue

Dixième édition pour Planète Bière. Créé en 2015, donnant le coup d’envoi de l’organisateur d’événements Amuse Bouche, ce salon spécialisé dans la dégustation de la bière emménage à l’Espace Champerret, dans le 17ème arrondissement de Paris. Comme à l’accoutumée, les brasseurs pourront faire découvrir leurs produits aux visiteurs, avec désormais deux jours pour le grand public (6 et 7 avril 2024). Dans un contexte difficile pour le secteur, Planète Bière repense son modèle avec la création d’un espace dédié à la vente à emporter, une première. Le lundi 8 avril, place aux professionnels, qui pourront également se rendre à la troisième édition du salon Bradis (Brasser distiller solutions), dédié aux approvisionnements (matières premières, matériel…) pour les acteurs de la brasserie et de la distillation.

A 11 ans, l’esprit collaboratif irrigue toujours le Paris Beer Festival

“Cette année, le festival met l’accent sur le soutien aux brasseries françaises, en particulier les jeunes brasseries, qui font face à des défis financiers accrus en raison de l’augmentation des coûts de production, résultant de la crise de l’énergie et de l’inflation”, expose le Paris Beer Club, l’association organisatrice du Paris Beer Festival, en présentant le contexte de la onzième édition de l’événement.

Du 20 au 26 mai, une batterie d’événements (tap take over, ateliers, visites…) seront organisés à Paris et dans sa région, au sein de brasseries, bars ou lieux partenaires. Le 25 et le 26 mai, un salon, le Grand Final, sera organisé au Ground Control, dans le 12ème arrondissement de Paris. En 2023, 59 brasseries avaient participé, avec 3400 visiteurs et 73 bénévoles pour l’organisation, toujours parfaite.

Le France Bière Challenge veut gagner en visibilité

Septième édition pour le France Bière Challenge. Ce concours, qui permet aux brasseries de soumettre leurs échantillons à la dégustation d’un panel de 45 jurés internationaux, dans 38 catégories différentes, se distingue par sa sélectivité : l’an dernier, seuls 19% des échantillons ont été distingués par une médaille. Après Lens (Pas-de-Calais), en 2024, le France Bière Challenge se déroulera les 4 et 5 avril à Saverne (Bas-Rhin), en partenariat avec l’association des Brasseurs d’Alsace.

“On a très envie d’appuyer les brasseries, en faisant un effort financier sur l’apposition des médailles. On met aussi beaucoup l’accent sur les opportunités en termes de distribution et de commercialisation. Nous avons envie de mettre en avant les brasseries auprès du grand public”, précise Aurélie Baguet, directrice de l’agence événementielle, de tourisme et de communication L’Echappée Bière. Cette année, une sélection sera organisée parmi les médaillés d’or pour une commercialisation nationale des bières dans les magasins Nicolas, tandis qu’un encart sera diffusé à destination des cavistes dans le magazine spécialisé Caveman.

La Gorge fraîche a 10 ans

A Béziers (Hérault), la brasserie La Gorge fraîche fêtera, en avril, son dixième anniversaire. Elle propose notamment une Neipa (6%), aux houblons Simcoe, Cascade, Amarillo et Citra. Coup de cœur également pour la Red Ale (7,6%), d’esprit apéritif : une bière blonde passée en barriques d’imperial stout et de fine (13%), et pour la blonde (5%). La brasserie s’était par ailleurs aventurée dans les hard seltzers, qui enregistrent un regain d’intérêt, même si la demande reste faible, parallèlement à l’effondrement du marché national.

De Brabandere mise sur le rouge

De Brabandere - Petrus Red

Petrus Red

La brasserie belge De Brabandere, dont les produits sont distribués par sa filiale française Bibe Fam, fêtera ses 130 ans en 2024. Elle enrichit sa gamme d’une bière rouge, la Petrus Red, “fruitée mais boisée, sucrée mais présentant une pointe d’acidité, douce”, tirant 8,5%. Élue meilleure bière fruitée du monde en 2023 lors des World beer awards, la Petrus Red se compose à 85% de bière Petrus Double brune, au jus de cerise, et de 15% de Petrus Pale ale ayant passé 24 mois en foudres de bois. A la dégustation, des notes vineuses sont à déceler au nez, avant, en bouche, de se plaire à découvrir les saveurs juteuses du jus de cerise. Le verre qui accompagne le coffret se rapproche de l’univers du vin.

Meteor voit rouge aussi

Impossible de manquer, à la brasserie Meteor (Hochfelden, dans le Bas-Rhin), la Meteor Lager, une bière blonde multi-récompensée, et la Meteor Cerise (5,5%), au jus de cerise griotte, passée du statut de bière éphémère en 2022 à celui de bière permanente en 2023. Une bière très juicy, finement pétillante, qui se distingue par sa belle sucrosité.

En 2024, la Meteor Red Lager (5,3%), une bière de fermentation basse, de type lager, enrichira la gamme au printemps : fleur d’hibiscus, sureau, fleur d’oranger. 400 hectolitres sont prévus. “Une bière désaltérante. Le seigle apporte un côté terreux. La fleur d’oranger arrive en finale”, décrypte Sébastien Duban, brand ambassador. Une bière à la belle robe rouge, qui a beaucoup de corps, et qui reste très douce. Meteor, qui lance deux bières éphémères chaque année, entend gagner en notoriété à l’échelle nationale, en plus de sa forte implantation alsacienne, et dans le circuit cafés-hôtels-restaurants.

Les NEIPA doublent la mise chez Demory

Parachevant la refonte de son outil de production de Bobigny (Seine-Saint-Denis), de son identité visuelle et de sa gamme, des bières éphémères seront lancées plus fréquemment par la brasserie Demory Paris. En témoignent l’arrivée de deux nouvelles New England India Pale Ale (Neipa), l’un des styles les plus en vue du moment : Avenue Exotique (7,6%), une double Neipa en double dry hopping avec les houblons Galaxy et Bru-1 (aux notes d’ananas et de fruits blancs). Nectaroooon! (7,8%) est pour sa part une double Neipa à base de houblons Citra et Nectaron (fruits tropicaux). Les deux références sont disponibles en canettes de 44cl et en fûts de 20 litres.

Précédemment, Demory avait lancé la Wit de Brabant (4,5%), en collaboration avec la brasserie néerlandaise Jopen. Sarrasin, bergamote et camomille sont au cœur de cette bière résolument accessible. Une pale ale (French Hopped Pilsner), taillée pour être une bière de soif, la France Trance (4,9%), était pour sa part disponible cette année lors du Salon international de l’agriculture.

De nouvelles références chez Page 24

A Aix-Noulette (Pas-de-Calais), la brasserie Saint-Germain, connue pour sa marque Page 24, a lancé la Warou rouge (7,8%), à la cerise griotte et à l’amande de la cerise, résolument juicy. A découvrir également, une bière éphémère, une imperial stout whisky (12%), en collaboration avec la brasserie réunionnaise Dalons. Les codes du style sont très bien respectés, mais les notes d’alcool impressionnent en première bouche. A froid et en barriques de whisky, de la vanille Bourbon de l’île de la Réunion a été ajoutée, avant six mois de vieillissement. La brasserie a par ailleurs abandonné son célèbre bouchon mécanique pour passer à la capsule sur ses bouteilles, afin de s’adapter aux exigences de la consigne.

Également dans le giron de Newbeers, la brasserie francilienne Parisis a pour sa part lancé, fin 2023, la Triple 7 (7,77%), une Belgian strong ale aux beaux arômes de poire et d’épices. Du sucre candy a aussi été ajouté.

Plus de collaborations avec les agriculteurs chez Dulion

Basée à Rillieux-la-Pape (Rhône), la brasserie Dulion a pour sa part accéléré Agri’Collab, un programme initié en 2013, impliquant des agriculteurs dans la production de bières. Des brassins sont crées en partenariat avec des distributeurs locaux. Côté fournisseurs, il s’agit de nouer des partenariats en Auvergne-Rhône-Alpes, en Provence-Alpes Côte d’Azur, en Ile-de-France et en Bretagne. Les céréales sont issues de l’agriculture biologique.

2764 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesServices

Carte des vins et gestion de cave: le numérique en appui des restaurateurs

Laura Stagno, country manager France de l’éditeur de logiciels de caisse pour restaurants Lightspeed, décrypte les enjeux liés aux cartes des vins, et explore diverses solutions digitales à destination des professionnels des CHR.
EntreprisesIndustrie

La margarita, nouvel emblème cocktail de Grand Marnier

Le cocktail Grand Margarita sera au centre de la drink strategy de Grand Marnier, en 2024, sur le marché français. Un cocktail au thé avait préalablement été suggéré.
EntreprisesIndustrie

Spiritueux : comment la liqueur Mandarine Napoléon se relance

Nouvelle ère pour Mandarine Napoléon. Cette liqueur remet en avant sa date de création (1892) et se dote d’un nouveau packaging, plus vif, insistant sur le lien entre la mandarine et le cognac. Leontien Oonk, global brand manager au sein du producteur et distributeur néerlandais de spiritueux De Kuyper, nous en dit plus.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter