La sélection de la rédaction

Dans les coulisses du France Bière Challenge, concours professionnel de la bière

4 min de lecture

Une quarantaine de jurés ont dégusté, fin mars, 500 bières au France Bière Challenge, afin de cribler leurs qualités et de les récompenser, après une fine analyse.

500 échantillons de bière dégustés en l’espace de deux jours par 42 jurés professionnels, avec une moyenne de 19% de produits médaillés (or, bronze, argent) par catégorie l’année précédente (36 styles différents): les chiffres-clefs du France Bière Challenge donnent le ton. La sixième édition de ce concours s’est déroulée jeudi 30 et vendredi 31 mars à Lens (Pas-de-Calais).

“Il s’agit d’un concours faisant exclusivement appel à des jurés professionnels : cavistes, journalistes spécialisés, fournisseurs et brasseurs étrangers”, souligne Aurélie Baguet, cofondatrice de L’Echappée Bière, une agence de tourisme spécialisée dans les expériences autour de la bière, qui fête son dixième anniversaire à Lille (Nord). Cette structure (12 personnes) assure la coorganisation de l’événement aux côtés de BeComev, une entreprise de Bruxelles (Belgique) spécialisée dans la promotion de la bière et dans l’édition d’ouvrages dédiés. Son principal fait d’armes : la tenue, depuis douze ans, du Brussels Beer Challenge, un concours international d’évaluation de bières. Celui-ci bénéficie depuis huit ans d’une autre déclinaison locale, aux Pays-Bas.

En France, “le nombre d’échantillons a doublé en l’espace de six ans. Au départ, les brasseurs français avaient tendance à copier des styles existants. Maintenant, ils ont une légitimité pour innover, avec une créativité forte”, observe le président de BeComev, Thomas Costenoble. “Les grape ale, qui associent bière et vin, ont émergé depuis plusieurs années et permettent de mettre en avant le patrimoine français. Le pays est également reconnu pour son malt”, poursuit Luc de Raedemaeker, associé.

Un compte-rendu détaillé pour les brasseurs

France Bière Challenge - Remplissage des verres

Les échantillons sont servis par une équipe dédiée, en anonymisant les lots.

Pour les brasseurs, qui paient en moyenne une centaine d’euros par échantillon présenté, il s’agit notamment d’espérer décrocher une médaille – les organisateurs du France Bière Challenge comptent faire davantage connaître les principes du concours auprès du grand public – mais aussi de se confronter à des avis experts sur leurs produits, grâce à une grille de notation déclinée en cinq rubriques (apparence, arômes, saveur et texture, qualité technique, respect du style) et plusieurs descripteurs : couleur, limpidité, col de mousse et stabilité de celui-ci, malts, houblons, levures, sensation en bouche, pétillance, arrière-goût, défauts, balance et buvabilité.

France Bière Challenge - La Maison Syndicale (Lens)

L’édition 2023 s’est déroulée à Lens, au sein de la Maison syndicale, un lieu administratif et événementiel datant de 1911.

Un exercice plus technique qu’il n’y paraît pour les jurés, issus de huit pays (France, Irlande, Belgique, Pays-Bas, Canada, Espagne, Italie). Parmi les conseils à retenir pour les dégustateurs, “on capte plus d’arômes en ouvrant la bouche”, rappelle Aurélie Baguet. Il convient aussi de déterminer éventuellement le taux d’esters, de se référer aux spécificités de chaque produit (“Les bières houblonnées sont généralement plus sèches en bouche”) ou, au départ, d’analyser la robe de la bière, en s’extirpant des seules couleurs blondes, ambrées ou brunes pour un référentiel plus complet (au France Bière Challenge, jaune, paille, or, ambre, rouge, brun et noir). Même en pensant être rompu à l’exercice, celui-ci s’avère particulièrement technique, et ouvre la voie à des débats entre participants.

Les bières blanches, les triples, les blondes et les IPA constituent les bières les plus présentées par les brasseurs, qui peuvent recevoir un rapport de dégustation à l’issue des épreuves. Des trophées spéciaux (meilleure bière, meilleure bière houblonnée, meilleure bière maltée avec un malt spécial, bière la plus innovante) sont aussi décernés par les sponsors du concours. Une dégustation dédiée aux bières brassées par des amateurs était aussi de mise pour la deuxième année consécutive, cette année autour des IPA (à raison de 50 euros par échantillon présenté).

Escapade touristique dans la région

Terrils de Lens-Liévin

On compte 12 terrils à Lens et à Liévin, dont le plus haut d’Europe (186 mètres).

Galerie du temps - Louvre-Lens

Le musée du Louvre-Lens a été inauguré fin 2012 – ici, la Galerie du temps.

Cette année, la Communauté d’agglomération de Lens-Liévin (Pas-de-Calais) a accueilli le France Bière Challenge, après Paris, Strasbourg (Bas-Rhin) et Lille (Nord). L’occasion, pour L’Echappée Bière, de mettre à profit ses compétences touristiques : déjeuner en groupe dans un restaurant lensois (avec une mention spéciale pour le shot vodka et bouillon de volaille du Poulet d’enfer), découverte des terrils avec un guide de l’office du tourisme, visite du Louvre-Lens et dîner, pour les jurés, à la brasserie Page 24, à Aix-Noulette (Pas-de-Calais).

Prochaines étapes pour l’agence, le lancement d’un nouveau jeu de piste autour de la bière dans le quartier parisien de Montmartre-Pigalle, ainsi que l’organisation d’une sixième édition du festival Bière à Lille (événements et salon) du 17 au 24 septembre 2023, après la tenue d’une première déclinaison “hors-les-murs” de celui-ci à Roubaix (Nord) les 12 et 13 mai. L’Echappée Bière apportera également son concours au relancement des coffrets de bière Demi de mêlée, amenés à gagner en notoriété lors de la Coupe du monde de rugby.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2813 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesIndustrie

Appie & Cie reprend la brasserie BapBap au terme de neuf mois de redressement judiciaire

La brasserie francilienne BapBap évoluera désormais dans le giron d’Appie & Cie. L’entreprise avait été créée il y a dix ans par Archibald Troprès et Edouard Minart.
EntreprisesIndustrie

Autour du calvados, la brasserie Fauve collabore avec le Domaine du Coquerel

Une bière vieillie en fûts de calvados et un calvados vieilli en fûts ex-bière, tels sont les produits issus d’une collaboration entre Fauve Craft bière et le Domaine du Coquerel.
EntreprisesIndustrie

Trois Rivières XO, un nouveau rhum résolument gourmand

Trois Rivières lance un XO. La maison (AOC Martinique), dans le giron de Campari, enrichit sa gamme de rhums.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter