Aller au contenu

A Cocktails Spirits, les professionnels des spiritueux se lâchent

Mis à jour le 10 mai 2019

Davantage d’expériences originales sur les stands et de nouveaux produits : à Cocktails Spirits, le côté rock des spiritueux est de mise.

Palais de Tokyo - Cocktails Spirits 2018
Une ancienne discothèque accueille désormais le salon.

Timothy Ward - Monkey Shoulder - Cocktails Spirits 2018

« On conserve un petit côté underground qui nous plaît et qui est cohérent avec l’univers du cocktail. Un peu décalé, un peu nocturne… En effet, l’accès se fait par une boite de nuit, sous le palais de Tokyo. Restons rock », nous avaient promis les organisateurs du salon des professionnels du bar Cocktails Spirits, Eric Fossard et Thierry Daniel, dont la 11ème édition a déménagé au Palais de Tokyo, dans le 16ème arrondissement de Paris, les 3 et 4 juin.

Promesse tenue, y compris par les exposants. Après nous avoir convié l’an dernier dans un sauna, Timothy Ward, brand ambassador du whisky Monkey Shoulder (distribué par William Grant and Sons France), s’est installé dans un canapé pour défier les visiteurs sur une Super Nintendo.

Jameson - Boilermaker Outland - Cocktails Spirits 2018

Jameson, un des whiskeys emblématiques de Pernod-Ricard, a pour sa part mis en avant le boilermaker (pairing) développé avec la brasserie artisanale Outland, de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne). La BA² Black IPA (en double maturation) d’Outland est un blend, 50% en fûts ex-Jameson ex-Bourbon, et 50% en fûts ex-Jameson ex-Xeres. Cette bière titrant 8,5% a été conçue pour s’associer au Jameson Caskmates Stout edition, un whiskey fini en fûts de bière stout pendant six mois. Billy Leighton, maître-assembleur de la distillerie, et Yann Geffriaud, maître-brasseur d’Outland, ont collaboré ensemble. « Nous montrons que Jameson est pertinent en matière de pairing », souligne Mélina Balliard, ambassadrice de la marque.

Havana Club - Cocktails Spirits 2018

Pour Havana Club, l’enjeu est de réveiller la créativité des bartenders avec le numéro 7, issu de rhums aillant vieilli au moins sept ans en fûts de chêne. Robin (photo de couverture), du bar à cocktails La Fabrique, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), propose un cordial de sauge à l’eucalyptus (avec des acides maliques et citriques ainsi que du sucre) permet de réaliser le Nuevo Onabuc, composé d’un effervescent de bananes (fermentées), d’Havana 7, et de bitter au miel. A Lyon (Rhône), Julie a pour sa part élaboré, au Mumbai Café, un Coffee Old fashioned, à l’aide du concentré aromatique Coffee de la marque. « On va mettre en avant les notes de café et de cacao de la marque », souligne-t-elle.

Des nouveautés

Bacardi - Cockctails Spirits 2018

Les nouveautés ne sont pas absentes du salon. Bacardi lance l’Anejo Cuatro, crée à partir d’un assemblage de rhums de quatre à six ans d’âge vieillis en fûts de bourbons. Ce produit s’adresse aux bartenders afin de créer des cocktails d’inspiration tiki. Maison Ferrand lance pour sa part le rhum Plantation Xaymaca (43%) de l’ancien nom de la Jamaïque. « Il s’agit d’un assemblage de rhums de trois à cinq ans de deux distilleries, Long Pond et Clarendon, dont le groupe est propriétaire d’un tiers des parts. Sans sucres ajoutés, il se distingue par ses fermentations courtes, d’un à trois jours. Epicé, fruité et gourmand, c’est la Jamaïque ! », lance Alexandre Mourigué, responsable marché France. Bulleit (MHD) a, de son côté, élaboré des slushies, des glaces froides aromatisées, pour faire découvrir son 10 ans, disponible depuis septembre (cavistes et CHR).

Vodka Zubrowka - Cocktails Spirits 2018

La gamme des vodkas Żubrówka (William Grant and Sons) s’enrichit d’un elegant flacon noir avec la Czarna, disponible depuis trois ans et désormais en France. « Cette vodka super premium est fabriquée à partir de blé polonais distillé sept fois, suivi d’une filtration. Les fûts utilisés à cette occasion sont, comme l’eau, issue de la forêt de Białowieża », précise Przemysław Matuszewski, global brand ambassador de la marque.

Vodka Zubrowka - Cocktails Spirits 2018

Les tonics Finley (Coca-Cola), lancés en avril 2014, ont, eux, subi quelques changements avec une restructuration de l’offre autour de trois références classiques (pamplemousse, citron, mojito) et quatre références Finley Mix, pour mieux accompagner les consommateurs. Cette offre est disponible, pour l’heure, uniquement en France.

Baron Philippe de Rothschild France Distribution (RFD) poursuit la mise en avant de son programme BeMixo, avec du contenu en ligne chaque mois. Romain Chassang accompagne les activations. Un service de coaching est proposé, tandis que les étudiants peuvent participer à une compétition organisée sur le Web.

Renaissance Spirits présente, sur son stand, la relance de Nouaison Gin. La fleur de vigne a été retirée, le taux d’alcool remonté de 42% à 45%, et des botaniques ajoutés. « Les bartenders peuvent notamment s’en servir pour réaliser un Negroni », illustre Yannick Perezzan, business manager France.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dansEconomieEntreprises