ÉconomieEntreprises

Shaker Spirits se lance avec Escale, des apéritifs dédiés au spritz français

2 min. de lecture
Escale - Apéritif - Shaker Spirits

La nouvelle start-up Shaker Spirits, qui accompagne des acteurs des spiritueux à l’international, lance sa propre gamme d’apéritifs français, Escale. Deux recettes sont disponibles.

Disponible depuis le mois de mars, la nouvelle gamme d’apéritifs français Escale (15%) compte se frayer un chemin sur ce marché avec deux produits destinés à capter la tendance de marché pour les cocktails faiblement alcoolisés et faciles à réaliser – en témoigne la recette suggérée du spritz français (un volume d’Escale, trois volumes de prosecco). Un moyen, aussi, de répondre à l’attente des consommateurs pour des produits fabriqués en France, et aux besoins d’évasion. “Escale doit faire penser au voyage. Nous voulions emmener voyager les gens, qui sont bloqués chez eux depuis un an”, sourit Vincent Assié, à l’origine du projet avec Thibault Feniou.

Cofondateurs de Shaker Spirits, ils comptent créer plusieurs marques de spiritueux, parallèlement à la distribution à l’international de produits (notamment avec Mezcal Brothers, la distillerie des Moisans et Audemus Spirits) et à des missions de consulting auprès de groupes qui se développent à l’export (Rémy Cointreau, par exemple). La structure est basée à Angeac-Charente (Charente). “Je suis passionné de whisky, Thibault est passionné de cognac. Notre ambition est de lancer nos marques en France, mais aussi sur d’autres marchés”, poursuit Vincent Assié.

Les deux entrepreneurs se sont rencontrés chez Halewood Wine & Spirits, un groupe britannique dédié à la commercialisation de vins et spiritueux (Dead Man’s Fingers, Peaky Blinder…) Ils ont développé le marché européen pour les marques du portefeuille, avec une croissance de plus de 300% lors de leur passage. Le groupe, qui a rencontré d’importants problèmes financiers, a supprimé 25% de ses effectifs internationaux. Vincent Assié a été commercial chez William Grants & Sons et brand ambassador pour Glenfiddich. Thibault Feniou a quant à lui travaillé pour les maisons de cognac Deau, et A.E.Dor.

Deux recettes

Lors de la création de l’entreprise, “le plus difficile a été le choix de la catégorie de produit. Nous voulions offrir un produit différenciant, en ayant une liberté totale dans la palette aromatique que nous voulions avoir. Escale est un assemblage d’infusions et de distillats de fruits et d’épices obtenues par distillation ou macération, que nous considérons comme un apéritif français. Nous n’utilisons aucun édulcorant, aucun arôme ou colorant artificiel contrairement à certaines grandes marques italiennes” Un maître-distillateur basé à Cognac (Charente) assure la production. Se doter d’un outil propre dès le démarrage aurait nécessité un investissement beaucoup trop important. Il s’agit d’un projet sur le long terme.

L’équipe a travaillé sur des infusions et des distillations d’ingrédients, ensuite assemblés. Escale Belharra est élaboré à partir de distillat de romarin, du distillat de citronnelle, du distillat de thym, d’infusion de framboise, d’infusion de brou de noix, d’infusion de quassia et de distillat d’orange. “On est sur un véritable bonbon, avec des fruits rouges, des notes provençales également. C’est long en bouche. Pour Escale Tamarin, qui symbolise l’une des plus belles plages de l’île Maurice, distillat de citron vert, distillat de rose, distillat de poivre QBV, distillat de cannelle, infusion de brou de noix, infusion de quinine et infusion de quassia sont au programme. On peut le consommer en spritz pour réaliser un “Spritz français” ou en l’associant avec d’autres spiritueux (cognac, gin, vodka, mezcal…) pour twister des cocktails classiques.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2210 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesFocus

EPC, ou le champagne en mode start-up pour recruter de nouveaux consommateurs

La maison de champagne EPC a réussi à s’imposer auprès de grands comptes et d’être présente dans six pays. Jérôme Queige, cofondateur et directeur général de la start-up, revient sur ce démarrage réussi.
Entreprises

Les whiskies de Rémy Cointreau ont su conquérir leur public

A l’occasion de changements de distributeurs, focus sur le portefeuille de distilleries de Rémy Cointreau, dont les produits ont su gagner leur public en France.
EntreprisesManagement

Pourquoi une start-up doit optimiser son site e-commerce

L’importance d’une boutique en ligne pour les start-ups : une évidence, qu’il convient de rappeler. Des outils existent pour parvenir à en…

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter