ÉconomieEntreprises

Rozelieures bénéficie de l’engouement pour les whiskies français

Christophe Dupic - Whisky Rozelieures

En Meurthe-et-Moselle, à Rozelieures, la famille Grallet-Dupic est propriétaire-récoltante depuis cinq générations. La distillerie existe depuis 150 ans. 300 hectares de cultures céréalières et 35 hectares de vergers permettent de maîtriser l’ensemble du process de production (récolte de l’orge, maltage et tourbage dans la malterie située dans les Vosges, brassage, fermentation, distillation, vieillissement à Rozelieures et au Fort Pélissier à Bainville-sur-Madon, embouteillage).

Ses whiskies (cinq références aujourd’hui) sont commercialisés depuis 2007, sept ans après le début de l’activité. Rozelieures lance actuellement un whisky (46%) single malt vieilli quatorze mis durant dans un fût de rhum en provenance de HSE (Habitation St Etienne), en Martinique avec des notes « végétales fraîches, un peu herbacées, proches de la canne à sucre ». Il a obtenu une médaille d’argent lors de la dernière édition du Concours général agricole. Christophe Dupic, propriétaire, nous en dit plus sur l’entreprise.

Comment a évolué le marché ces dernières années ?

Christophe Dupic – En France, le whisky français a le vent en poupe. Les consommateurs sont en recherche de traçabilité, ce que nous garantissons, en travaillant du champ à la bouteille dans une démarche «single estate». Nous sommes même autonomes en énergie à hauteur de 85% grâce à notre unité de biogaz. A l’international, l’origine France fait vendre. Nous promouvons l’art de vivre à la française. Nos ventes progressent d’environ 10 à 15% par an depuis 2007.

Quels atouts mettez-vous en avant ?

La richesse de notre territoire. La France est le premier pays européen producteur d’orge brassicole et le premier exportateur mondial de malt. En Lorraine, nous avons une tradition de brassage et de maltage – KB ou Tourtel Champigneulles étaient de grosses unités de production de bière. Nous avons aussi une tradition des eaux-de-vie de fruits. Les Vosges sont un des plus importants massifs forestiers, notamment en hêtre et en chêne. En Lorraine, nous comptons également le plus grand nombre de merranderies en France.

De quelle manière adressez-vous le marché des bars ?

Olivier Martinez - House Garden - Rozelieures (Be Spirits by Vinexpo, janvier 2020)

Olivier Martinez (House Garden), à l’Infinite Bar du salon Vinexpo Paris en février dernier.

Nous avons la chance d’avoir une gamme de whiskies assez aromatiques. Nous travaillons à nous renforcer sur ce marché avec intérêt. A l’occasion de Vinexpo Paris, nous avons proposé le cocktail «La Ruche de Rozelieures» : whisky Origine collection (whisky en fûts de chêne ayant notamment contenu des vins de la région de Xérès), bitter Gagliardo Fernet Radicale, eau de miel au sel de l’Himalaya (photo). La mirabelle de Lorraine, la production historique de l’entreprise, fait aussi partie des spécificités de notre catalogue.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprises

Malgré la crise, les vins des Côtes de Gascogne tracent leur route

La crise affecte les ventes des vignerons de l’IGP Côtes de Gascogne. Ceux-ci ont pourtant multiplié les efforts pour croître ces dernières…
ÉconomieSociété

Christophe Pradère: “la consommation n'est pas immorale, il faut l'aider à devenir plus vertueuse”

Christophe Pradère, CEO de BETC Design, revient sur les enjeux portés par le packaging en vue de la reprise, notamment dans l’univers F&B.
Entreprises

Craig Sanders (Glace Room): “un bon glacier doit s'assurer de la qualité de ses matières premières”

Le déconfinement et le retour des beaux jours devraient faire le plaisir des gourmands et les affaires de Glace Room, sur un emplacement de choix à Paris.