Aller au contenu

Le salon BrauBeviale anticipe les besoins économiques et logistiques des professionnels des boissons

Du 12 au 14 novembre, les professionnels des boissons ont rendez-vous à Nuremberg (Allemagne), au salon BrauBeviale. Organisé depuis 1957, il propose un panorama des fournisseurs (matières premières, technologies, traitement de l’eau, composants, accessoires, marketing) avec 1100 exposants. Un symposium dédié aux microbrasseurs ouvrira le bal la veille, tandis que huit bars thématiques permettront d’avoir un aperçu du marché. La consigne, l’usage de l’eau et l’exportation seront aussi au cœur des thématiques de ce rendez-vous, également décliné à Moscou depuis 2015 et l’an prochain à Mexico. Sabine Ziener, manager relations publiques, nous en dit plus.

Comment a évolué le salon BrauBeviale au cours des dernières années ?

Sabine Ziener – Le salon a lieu à Nuremberg trois années de suite et fait ensuite une pause d’un an. Le dernier cycle entre 2014 et 2016 avait déjà fait notre fierté car il avait été l’un des plus réussis dans l’histoire du BrauBeviale. Jusque-là, nous nous considérions encore comme un salon européen. Mais, depuis quelques années, le BrauBeviale s’est internationalisé. Pour la période 2018-2020, nous comptons sur une croissance organique et avons augmenté la surface d’exposition en y ajoutant un hall. Mais, malgré cela, le BrauBeviale conserve le caractère convivial qu’on lui connaît depuis toujours comme l’a de nouveau montré la dernière manifestation. L’an dernier, 53% des exposants et 45% des visiteurs venaient de l’étranger. En 2018, 94% des exposants étaient satisfaits, ainsi que la quasi-totalité des visiteurs.

Quelles conférences et quel programme accompagneront l’enjeu du digital ?

Cette année encore, le thème directeur du BrauBeviale est la viabilité de la filière des boissons. Les questions et les défis auxquels sont actuellement confrontés les fabricants de boissons sont en général les mêmes au-delà des frontières. Des technologies efficaces et flexibles, des matières premières variées et de haute qualité ainsi que le développement durable dans la production jouent un rôle au même titre que la digitalisation et l’automatisation, les stratégies d’avenir pour la propre entreprise, l’emballage, les messages de marque et la communication avec le client final. Dans le cadre du Forum BrauBeviale, l’évolution numérique de la filière des boissons, ainsi que le gain d’efficience potentiel dans la production et la distribution des boissons grâce à la blockchain seront abordés. Les débats porteront sur les thèmes suivants : distribution, commerce en tant qu’entreprise technologique, plateformes de commerce, business analytics et big data, agenda numérique…

Quelles sont les animations prévues pour répondre aux attentes des micro-brasseurs ?

Le nombre croissant de petites et micro-brasseries ainsi que la scène de la bière artisanale en constante expansion ont influencé la branche de la bière, autant en Allemagne qu’à l’international. BrauBeviale est ainsi devenu un lieu où des très petites et petites brasseries rencontrent des brasseurs maison et amateurs. Tous ces passionnés trouvent des informations complètes en lien avec leurs préoccupations auprès d’interlocuteurs compétents au sein du pavillon thématique Artisan und Craft Beer Equipment ainsi que dans la zone spéciale brau@home. Le Speaker’s Corner propose lui aussi des éléments factuels, des suggestions précieuses et des échanges.

Publié dansEconomieEntreprisesIndustrie