Aller au contenu

Kalak, la single malt vodka venue d’Irlande, arrive en France

La vodka Kalak, single malt, est désormais commercialisée en France. Avec les whiskies Hyde, elle propose de nouveaux points de vue sur les spiritueux irlandais.

Connaissez-vous la première vodka single malt d’Irlande? Lancée en 2015 à l’issue de deux ans de travail, Kalak (dont le nom est tiré de la déesse celtique Cailleach) arrive ce mois-ci en France. Produite entièrement à partir d’ingrédients d’origine irlandaise, elle se distingue par un nez crémeux et des notes de biscuit. En cocktail, il est recommandé de la déguster sur glaçon infusé d’un bâton de canelle et d’un zeste de citron. L’importateur de Kalak, François Sommer, fondateur de L’Explorateur du goût, répond aux questions de Business & Marchés.

Pourquoi avez-vous souhaité lancer une nouvelle vodka sur le marché français?

J’ai décidé de lancer Kalak car ce n’est pas juste une nouvelle vodka. C’est une vraie innovation qui fait bouger les lignes. Patrick Shelley (ancien directeur commercial chez LVMH), son créateur, le dit d’ailleurs, il n’aimait pas la vodka «classique» et a voulu créer une vodka avec «du goût». Et les premiers retours des professionnels sont unanimes, c’est une vodka qui apporte quelque chose de nouveau, qui surprend, et qui ouvre véritablement de nouvelles perspectives en terme de mixologie.

Comment Kalak s’appuie-t-elle sur son implantation irlandaise?

Kalak est une vodka 100% irlandaise: elle est élaborée à partir d’orge maltée 100% irlandaise au sein d’une seule distillerie située à West Cork. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu d’être autorisée par le gouvernement irlandais de porter l’appellation «single malt». L’eau utilisée provient des montagnes de West Cork. Concernant sa création, elle le fruit d’une collaboration entre son créateur et les maîtres distillateurs irlandais qui ont ensemble réussi à créer ce goût unique. Quant au nom Kalak, il s’inspire directement les légendes celtes et fait référence à la déesse de l’hiver, généralement représentée avec le sceptre que l’on aperçoit sur la bouteille. Nous sommes donc sur un produit profondément ancré dans le savoir-faire et la culture irlandaise.

Quel public ciblez-vous?

Avec Kalak, nous cherchons à surprendre à la fois les amateurs de whiskies, et notamment de single malt, avec un produit léger et gourmand, très facile à servir en apéritif sur. Chez les cavistes, nous recommandons d’ailleurs de positionner Kalak dans l’univers des «single malts» plutôt que celui des vodkas. Mais il intéresse également les bartenders car il apporte un «twist» très original aux grands classiques comme les Martinis.

Hyde Irish whiskey, quatre références issues d’une même distillerie

Hyde Irish whskey

Dans l’univers du whisky, l’Irlande souhaite passer de 4% à 12% de parts de marché à l’échelle mondiale. Hyde Irish whiskey, dont les produits sont également proposés en France par l’Explorateur du goût, compte bien y participer. Cette gamme de quatre whiskies (single malt vieilli 10 ans en fûts de sherry, élu meilleur single malt irlandais en 2016 à San Francisco ; single grain 6 ans d’âge vieilli en fûts de bourbon ; single malt 6 ans d’âge vieilli en fûts de rhum ; single grain 10 ans vieilli en fûts de Bourgogne), comptent est pilotée par une famille présente dans le négoce de spiritueux depuis douze générations. Les quatre références proposent, chacune, des saveurs réellement différentes, qui permettent de renouveler le plaisir de la dégustation.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dansEconomieEntreprisesIndustrie