Aller au contenu

«Il faut réconcilier les histoires des marques et les points de vente»

L’agence de design Bronson étend ses services à la communication globale des marques, désormais accompagnées de la mise en récit de leur discours au marketing des produits en magasin.

Depuis sa création en 2005, l’agence de design Bronson a fait évoluer sa palette de métiers, au-delà du seul packaging. L’entreprise, qui accompagne notamment de nombreux grands comptes, propose désormais des solutions de communication globale avec un nouveau département, Bronson Expérience, point d’orgue d’une démarche entamée il y a deux ans et qui lui a permis de générer 1,2 million d’euros de chiffre d’affaires en 2016. Une nouvelle baseline, «We love brands», accompagne cette mutation. Jean-Philippe Santarelli, brand experience director, répond aux questions de Business & Marchés.

Pourriez-vous nous présenter votre nouveau département Bronson Expérience?

Jean-Philippe Santarelli — Bronson Experience est l’agence de communication 360° du groupe Bronson. Notre mission est d’accompagner nos clients dans la transformation d’un inconnu en prospect, d’un prospect en consommateur et enfin d’un consommateur en ambassadeur de marque, pour faire des marques de nos clients des Love Brands. Nos idées s’appuient toujours sur une évidence consommateur.  Nous créons des leviers qui inspirent. Nous pilotons la performance, de la stratégie jusqu’à la production. Nous imaginons des expériences et créons des parcours  sur-mesure optimisés qui boostent les ventes. Bronson Expérience est une agence hybride, issue d’une nouvelle génération et d’une double culture : l’exigence créative et la culture de la big idea propres aux agences de publicité … et la culture produit et le pragmatisme ROIste des agences de design.

Comment avez-vous opéré votre mue en agence de communication globale?

Comprendre les nouveaux parcours d’achat des consommateurs connectés, identifier les touch points à activer pour définir une stratégie globale, du produit jusqu’au lieu de vente, en France et à l’international, telle était l’ambition de Bronson Experience au démarrage. La mutation de l’agence s’est faite il y a plus de 2 ans de manière organique et agile. De manière organique, d’une part, car dans la continuité naturelle du savoir-faire historique de Bronson (branding packaging et point de vente). De manière agile, d’autre part, car en réponse aux attentes des clients : au-delà de la création des premiers médias de la marque que sont les packagings, les clients sont en demande d’une histoire autour de leurs produits, pour accompagner leur lancements, et capable de regrouper tous les canaux (print, digital, film, instore, outstore…) Bronson Expérience a intégré en 2 ans toutes les compétences stratégiques et créatives pour gérer des stratégies de contenus et de lancements à 360° : planneurs stratégiques, concepteurs rédacteurs et directeurs artistiques en team (ou pas), … Complétés par des partenaires solides pour la production des films et vidéos et les (stratégies d’ambassadeurs et influenceurs.

Quelles nouvelles problématiques de communication gérez-vous dans cette logique 360°?

Nous voulons que les marques fassent partie de la vie des consommateurs, nous voulons qu’elles durent, nous voulons qu’elles soient des Love Brands. Pour cela nous imaginons des selling stories et les déployons à 360 degrés sur tous les touch points on et offline. Le brief type est le suivant. Le client nous interroge dans le cadre du lancement d’un nouveau produit ou d’une nouvelle gamme de produits pour créer l’histoire qui va permettre de le(s) vendre (on parle alors de selling story) et tout le contenu associé : story telling, visuel clé, slogan, vidéos «demonstrate» (objectif pédagogique), vidéos interest (objectif image et notoriété). Nous imaginons ensuite le déploiement à 360 degrés : on line (recommandations liés à écosystème digital, stratégies influenceurs, activation digitale), off line (print, packaging, activation instore, activation outstore (street marketing, événements). Bronson Experience, c’est l’heureuse collusion des histoires (stories) et du point de vente (selling).

Parmi vos clients, lesquels accompagnez-vous déjà dans cette démarche?

Nous travaillons avec des clients et des collaborateurs sérieux, créatifs, intelligents, non-conformistes et enthousiastes. Nous aimons travailler en co-création et co-responsabilité avec eux Nous accompagnons ainsi depuis plus de 2 ans les groupes SEB (Tefal, Rowenta, Moulinex et Krups), Heineken (Mort subite, Heineken, Desperados, Affligem et Fisher), Castel (La Villageoise) et Henkel (Schwarzkopf Professional). Nous sommes ainsi à l’aise avec tous types de produits (casseroles, robots pâtissiers, fers à repasser, aspirateurs, cosmétiques, spiritueux …) et de problématiques.

Publié dansEconomieEntreprisesManagement