Entreprises

Les hard seltzers Fefe se rapprochent toujours plus des bartenders

2 min. de lecture
Louis Malphettes et Thibault Massina - Hard-seltzer Fefe - Le Syndicat

La composition des hard seltzers Fefe a évolué. La marque créée par le Syndicat s’invite davantage dans les bars, en cocktails.

Du nouveau pour Fefe. La gamme de hard seltzers (boissons pétillantes alcoolisées) a changé de base alcoolique, nettement amélioré la qualité de ses produits, et se rapproche des bars. Quoi de plus normal lorsque le groupe qui en est à l’initiative possède deux bars à cocktails (Le Syndicat et La Commune, à Paris), et assure des prestations événementielles. “Il s’agit du seul hard seltzer qui possède une telle versatilité. Contrairement aux produits américains, Fefe a été pensé pour être utilisé derrière un bar”, précise Louis Malphettes, directeur marketing produit. En grandes et moyennes surfaces, malgré un nombre de points de vente réduit par rapport à ses concurrents, Fefe s’est hissé parmi les leaders du marché.

En cafés-hôtels-restaurants, Fefe organise désormais des “clubs”, proposant à un bar de concevoir deux cocktails au hard seltzer le temps d’une soirée. Au programme fin novembre au Perchoir Ménilmontant, dans le 11ème arrondissement de Paris : un cocktail à la liqueur St-Germain (30 ml), à l’absinthe (5 dashs) avec un top Fefe concombre-eucalyptus, ainsi qu’un mule (3 cl de vodka, 1 cl de verjus, 4 feuilles de basilic, puis, après passage au shaker et filtration, top au Fefe pêche-abricot-gingembre), permettant de s’inspirer des codes du Moscow mule (citron vert, vodka, gingembre).

Le premier cocktail séduit immédiatement par ses notes de menthe. Il est rafraîchissant et très facile à boire. “Comme Fefe a peu de sucre, il peut être mixé avec n’importe quelle liqueur”, observe Thibault Massina, bartender au Syndicat. L’arôme du hard seltzer est peu prononcé. Un bon moyen d’en faciliter la découverte. “Un cocktail avec Fefe doit être simple à boire. Dans le Mule, les ingrédients non pétillants représentent la moitié du cocktail”. Au Syndicat, Fefe est pour sa part proposé en canettes ainsi qu’en cocktail création. Un peu de sucre (avec une liqueur) et un alcool fort sont recommandés.

Des idées à reproduire

Fefe compte quatre références (pêche-abricot-gingembre; tonic-genièvre-pamplemousse; concombre-eucalyptus; fraise-bois de santal). La marque conseille notamment une dégustation en spritz (Fefe fraise-bois de santal, liqueur de framboise, clear ice; ou Fefe concombre-eucalyptus, clear ice, Get 27 ou Menthe Pastille, servis en highball) ou en cocktail (par exemple : cognac, Suze, sirop de miel, top Fefe tonic-genièvre-pamplemousse). Des idées de food pairing sont aussi proposées, affinées grâce à l’équipe de bartenders, au contact des clients.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2445 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Casamigos veut bousculer les idées reçues sur la tequila avec son cocktail phare, la paloma

De nombreuses activations sont prévues cet été pour refaire découvrir les tequilas de la marque Casamigos. Trois références, ainsi qu’un mezcal, qui trouvent leur place dans les bars branchés. Un cocktail, la paloma, est mis en avant.
EntreprisesFocus

3 bières artisanales pour bien débuter l'été

Au bar à bières artisanales Hoppy Corner, à Paris, focus sur trois références craft idéales en cette période estivale.
Entreprises

Cet été, le gin Citadelle refait appel à la créativité des bartenders

Illustration, avec les cocktails de l’hôtel Maison Bréguet (Paris), des recettes possibles à base des gins de la marque Citadelle, dont les produits sont mis en avant cet été sur plusieurs terrasses.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter