Entreprises

La gamme Experimental de Christian Drouin a rappelé la créativité constante de la maison

2 min de lecture
Guillaume Drouin et Matthew Long

Retour sur le lancement, courant 2020, de la gamme Experimental de la maison Christian Drouin. Deux eaux-de-vie de cidre qui ont rencontré un franc succès.

Quelques semaines avant le reconfinement, c’est à l’Experimental Cocktail Club, l’iconique bar du 2ème arrondissement de Paris qui a remis le cocktail sur le devant de la scène, que Guillaume Drouin, directeur de la maison de calvados Christian Drouin, a présenté à la communauté du bar et des boissons sa nouvelle gamme. Baptisée Experimental, elle met en avant “la tradition ancienne d’expérimentation” autour des fûts. Destinées à être dégustées pures, les différentes références peuvent aussi susciter l’attention des barmans.

Cocktail à l'Experimental Cocktail Club (Paris)

Dans l’établissement de la rue Saint-Sauveur, à l’occasion d’une carte événementielle, le bar manager Matthew Long a mixé l’eau-de-vie de cidre Mars Angels avec du thé de sarrasin (cocktail Mizuwari normand). “Le Japon est notre deuxième marché”, rappelle Guillaume Drouin. D’anciens fûts de bourbon, ayant servi à l’élaboration d’un single malt à la distillerie japonaise Mars, ont été utilisés pour cette édition limitée (930 bouteilles). Des notes de pomme verte sont instantanément décelables. Un produit assez vif. L’occasion de rappeler que si le premier whisky japonais a vu le jour en 1923, il a fallu attendre 1985 pour un single malt.

Gamme Experimental - Drouin

Hampden Angels, la première édition de la gamme Experimental, est pour sa part déjà en rupture de stocks. En septembre, les 1296 bouteilles d’eau-de-vie de cidre avaient déjà été vendues, trois mois après le lancement. “Beaucoup de gens qui nous suivent sont des geeks du rhum. Personne ne s’attendait à ce que nous travaillions avec la distillerie jamaïcaine Hampden!”, observe Guillaume Drouin. “Embouteillé à 44%, riche en esters, le nez est particulièrement complexe, à la fois droit et exotique”, rappelait la maison lors du lancement.

Un lien permanent avec la communauté du bar

Ces initiatives ont aussi permis à l’entreprise de remettre en avant son savoir-faire, malgré un contexte tendu. Habituellement, la maison Christian Drouin vend 140 000 bouteilles par an. Les bars et restaurants représentent environ 40% de l’activité. Pour ne pas perdre le contact avec les barmans, onze d’entre eux ont participé à l’élaboration d’un recueil de 23 cocktails. De quoi rappeler que le calvados reste toujours en mouvement.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2590 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Le whiskey Angel's Envy se relance en France

Libéré de ses allocations, le whiskey Angel’s Envy, originaire du Kentucky et bénéficiant d’un second vieillissement en fûts de porto, repasse à l’offensive sur le marché français.
Entreprises

Benjamin Kuentz poursuit sa mise en valeur du whisky français

A travers des ateliers destinés aux amateurs et des recettes originales, la Maison Benjamin Kuentz poursuit son travail de défrichage du whisky…
La sélection de la rédaction

A Paris, la Casa Eminente compte immerger ses hôtes dans l'univers de Cuba

La marque de rhum Eminente fête son troisième anniversaire en installant, jusqu’en juillet, deux bars, un restaurant et des chambres dans un hôtel particulier parisien.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter