ÉconomieEntreprisesFocusManagement

Covid-19: comment mettre en place les « gestes barrières » au bureau

1 min. de lecture
Employé de bureau muni d'un masque face au coronavirus

Fournitures propres à chacun, réunions à distance, répartition des créneaux horaires : autant de moyens pour limiter les risques de contamination au bureau.

Au cours des semaines précédant le confinement, de nombreuses entreprises avaient déjà pris des mesures pour tenter de limiter la propagation du coronavirus. Si respecter le principe de distanciation entre deux individus (1 mètre) s’avère difficile sur de nombreux postes de travail, les « gestes barrières » (se laver les mains à intervalles réguliers, tousser dans son coude, ne plus se serrer la main…) sont facilement applicables au bureau. Les immeubles sont aujourd’hui largement désertés – il n’en demeure pas moins que de nombreux salariés sont toujours sur le pont, et que ces bonnes pratiques demeureront sûrement lors de la reprise complète de l’activité.

Que ce soit pour les stylos, les tampons encreurs (tampons1.fr en livre toujours, par exemple), les cahiers… La règle de base est de n’utiliser que du matériel à usage personnel. Une recommandation déjà largement diffusée par plusieurs compagnies avant le resserrement des mesures de lutte contre le Covid-19. Les lingettes et les fioles de gel hydroalcoolique avaient déjà gagné leur place sur les bureaux en 2009, lors de la propagation de la grippe A (H1N1). Des mesures de bon sens dont l’application s’est peu à peu étiolée avec le temps et qui, dix ans plus tard, reviennent sur le devant de la scène.

De bonnes pratiques in situ

Dans les entreprises qui fonctionnent encore, les déplacements professionnels ont été limités ; le télétravail développé autant que possible, et les postes de travail aménagés par endroits, même si nombre de dispositifs sont encore perfectibles. Dans le BTP ou la pêche, les conditions de travail font que les « gestes barrière » sont difficilement applicables, tout comme dans la grande distribution, en première ligne actuellement. Des usines ont modifié les créneaux horaires afin de réduire le nombre de personnes simultanément sur place, ou organisent des réunions par visioconférence. Autant de moyens d’essayer de se protéger.

A lire également
EntreprisesManagement

“Repensez vos bureaux, sans quoi une entreprise tout en télétravail serait une coquille vide”

L’agence parisienne Idoine œuvre, dans les domaines du commerce, des bureaux et de l’hôtellerie, sur des fonctions liées au design, à l’architecture…
EntreprisesServices

Comment Vapiano creuse son sillon “fait maison” malgré la crise

Avec ses plats faits maison, Vapiano France mise sur un concept inchangé pour redémarrer, malgré les déboires rencontrés l’an dernier et une fréquentation touristique moindre.
ÉconomieEntreprisesServices

Grégory Pourrin: “les clients des hôtels attendent de la flexibilité, de la qualité et du service”

Centaurus Hospitality Management (ex-Paris Inn), a mis à profit la crise pour se restructurer et concevoir de nouvelles offres dans l’hôtellerie. Grégory Pourrin, CEO, nous en dit plus.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Réagissez par e-mail ou sur nos réseaux sociaux.