EntreprisesServices

Avant le reconfinement, comment FrogPubs a repensé la carte de ses bars-restaurants pour s’adapter

FrogPubs à emporter - Eat Me

Télétravail, couvre-feu… Les dernières semaines ont été difficiles pour les bars-restaurants. FrogPubs a adapté sa carte et avait prévu de célébrer Halloween.

Avant qu’un reconfinement ne soit prononcé sans crier gare, FrogPubs (10 bars-restaurants à Paris, Toulouse et Bordeaux, une brasserie, 325 salariés et 20 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019) avait tout prévu pour faire revenir ses clients, et faire face aux conséquences du couvre-feu dans certaines zones : protocole sanitaire renforcé, cahiers de rappel, menu renouvelé, intensification de la vente à emporter et redémarrage des saisons événementielles avec de gros efforts pour Halloween – la Bewitched, sa traditionnelle bière à la citrouille, devait être proposée ce jeudi.

 Burger Halloween FrogPubs

Ce pain spécial devait être proposé le jour d’Halloween.

Ainsi, plus de 100 kilos de citrouille et de butternut, arrosés de sirop d’érable, rôtis et écrasés avaient été préparés pour brasser la Bewitched Pumpkin Ale, une bière infusée à la citrouille et au butternut, avec de la cannelle et des noix de muscade. Son lancement, prévu jeudi 29 octobre (comme chaque année), devait s’effectuer jusqu’à épuisement des fûts, dans la plupart des établissements parisiens et à Toulouse. Le Smokey Pumpkin Burger (boeuf, cheddar fumé, bacon fumé, salade, oignons frits, mayonnaise), avait, lui, déjà rejoint la gamme de burgers pour l’automne. Samedi, un pain en forme de citrouille devait l’agrémenter dans certains restaurants. Les enfants devaient bénéficier d’une distribution de bonbons.

Plusieurs changements pour garder le cap

Ces dernières semaines, FrogPubs n’a pas ménagé sa peine pour s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation. Point le plus important, le passage de l’happy hour à l’ensemble de la journée : “nous sommes là pour faire passer à notre clientèle un bon moment et ce à tout moment de la journée. En cette période un peu compliquée, nous souhaitions plus que  jamais nous rapprocher de nos clients et les chouchouter en leur apportant un vrai «plus» au travers de cette offre étendue”, indique Tory Doody, responsable marketing. Les jauges de chaque restaurant ont été préalablement mentionnées, et les horaires adaptés à la fréquentation selon chaque lieu.

Autre changement, le renouvellement de la carte avec davantage de plats à grignoter : “nous avons décidé d’ajouter les Gyoza’s qui sont des raviolis japonais au menu car ce sont de très bons snacks pour être dégustés avec une bière. Nous aimons bien varier nos propositions et tenter de nouvelles recettes régulièrement. Nos gyoza sont farcis soit au poulet curry, soit aux légumes. Quant au Chicken Tikka Masala, il s’agit du plat anglo-indien par excellence. C’est en effet le curry le plus populaire en Angleterre et comme tout Britannique qui se respecte, nous devions absolument en proposer.”

La carte de plats à emporter a, elle aussi, été renouvelée il y a quelques semaines : nachos, samosas de légumes, crunchy chicken tenders, frites avec garniture. “Notre clientèle du midi a fortement chuté dans la mesure où une grande partie d’entre elle est en télétravail. Les clients que nous avons en dehors de la période de vacances scolaires est surtout une clientèle d’habitués et de ceux qui vivent et/ou travaillent à proximité”, constate Tory Doody. Nous reviendrons sur ces évolutions dès la réouverture des restaurants.

2119 articles

A propos de l'auteur
Journaliste, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprises

Reconfinement: Ninkasi s'appuie sur le digital et développe ses réseaux de distribution

Lors du premier confinement, Ninkasi a digitalisé ses bars-restaurants. Une transition qui lui permet de maintenir de l’activité. La distribution des spiritueux,…
ÉconomieEntreprises

Reconfinement: malgré les embûches, Fauve Craft Bière fourmille de projets

Fauve Craft Bière va ouvrir une microbrasserie dans l’Hérault et accélérer sur la mise en canettes de sa gamme. Son brewpub parisien est touché par le reconfinement.
EntreprisesServices

Restauration: “le risque de défaillances s'accentue pour les établissements déjà en difficulté”

Malgré une bonne reprise cet été dans certaines zones, les bars et les restaurants souffrent du déploiement du couvre-feu. La livraison et la vente à emporter se sont encore davantage développées ces dernières semaines.

1 Comment

Les commentaires sont fermés.