Aller au contenu

L’aperitivo Select mise sur le CHR pour se lancer en France

La marque italienne d’aperitivo Select se lance à l’international, surfant sur le succès du spritz. La Maison du Whisky relève le challenge.

Cette année, Aperol fête ses 100 ans. Select en affiche 99. La différence d’âge est ténue. En revanche, la première marque, distribuée en France par Rotschild France Distribution, s’est imposée en l’espace de quelques années comme la référence quasi-incontournable du spritz. Pas de quoi impressionner La Maison du Whisky qui, forte de son expérience en la matière, vient de lancer la commercialisation de Select en France. « Nous lançons une expérience premium autour de l’aperitivo, avec un produit plus riche et un référencement dans les cafés-hôtels-restaurants premium d’inspiration italienne et les bars d’hôtels », tranche Alexandre Falk, brand manager spiritueux français et italiens.

Crée en 1920 à Venise (Italie) par les frères Pilla, Select (17,5%) a une histoire liée à l’histoire du spritz : en Autriche, à cette période, on allongeait d’eau gazeuse les vins locaux afin d’abaisser le taux d’alcool des vins locaux. Au cours de la décennie suivante, les amers ont fait leur apparition avant, dans les années 1970, l’adjonction du prosecco. La recette de trois volumes de prosecco, deux volumes d’aperitivo, et d’un volume de tonic, accompagnés de glaçons et d’une olive en garnish, n’a pas changé. « Le Select spritz constitue le cocktail phare de la marque, recommandé aux bartenders », ajoute Rudi Carraro, brand ambassador (photo).

Dans la bataille de l’aperitivo, Select aligne trente botaniques différents – la recette n’a pas changé depuis sa création, parmi lesquels de la racine de rhubarbe et des baies de genévrier. Les plantes sont macérées lentement dans un mélange d’eau et d’alcool. Le mélange est ensuite bouilli. Les baies de genièvre sont macérées individuellement dans un alambic. Des notes amères de racines et d’écorces s’offrent en bouche.

Un lancement tardif à l’international

Jusqu’alors distribuée uniquement dans le nord de l’Italie, la marque s’est enfin résolue à élargir son spectre, succès du spritz aidant. Après l’ouverture du marché américain en 2018, une quinzaine de pays sont au programme cette année. « La bouteille a été modernisée l’an dernier, dans un esprit art déco », complète Rudi Carraro.

A Paris, l’équipe du nouveau bar spécialisé dans le vermouth Kachette a imaginé le Bissap Lover : genièvre, Select aux baies roses, sirop d’hibiscus, citron, soda. « Nous allons nous attacher à construire l’image de la marque », ajoute Alexandre Falk. Le produit est disponible pour le grand public sur internet, et sera présenté en octobre au Whisky Live.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dansEconomieEntreprises