Aller au contenu

15 bières artisanales qui vont vous réconcilier avec le houblon

Avec 9000 visiteurs, repositionnement réussi pour le Mondial de la Bière, qui tenait sa troisième édition parisienne mi-mai au Parc floral, sous la houlette d’Omnivore et de GL Events. Recentré sur les consommateurs et la musique, le salon a mis à l’honneur de nombreuses brasseries artisanales, qui ont pu toucher un public plus jeune. A cette occasion, nous avons repéré 15 bières artisanales qui valent le détour.

Ninkasi

On ne présente plus Ninkasi, l’entreprise lyonnaise créée en 1997 qui a essaimé dans sa région avec ses pubs, sa brasserie et sa distillerie lancée en 2015, pour un premier embouteillage de whisky trois ans plus tard. Au rayon bières, l’Hell of saison (6%) est une bière au seigle de style saison, assez sèche, épicée en bouche. La Bottle of smoke (6%) se rapproche du whisky grâce à son vieillissement sur des copeaux de bois de chêne de Xérès. Quatre malts (pilsen, munich, cara, whisky) et deux houblons (Bramling et Galena) entrent dans sa composition. La French IPA (5,4%) est pour sa part une nouvelle version de l’India Pale Ale, aux houblons entièrement français.

Petrol Brewing Co.

Damien et Thomas - Petrol Brewing Co - Mondial de la Bière 2019

Installée dans le 11ème arrondissement de Paris depuis 2017, la microbrasserie Petrol Brewing Co. a recomposé son équipe en début d’année autour de Damien Feugeas, cofondateur, ancien ingénieur travaux dans le bâtiment, et de Thomas Guidet, brasseur. Elle propose une « introduction » à l’IPA, la Custom IPA (5,6%), qui permet de se familiariser sans fausses notes avec ce style. Des racines de maca (Pérou) sont pour leur part ajoutées à la recette de la Macadam Ale (6,3%), aux notes terreuses. 250 hl ont été brassés en 2018, dix fois plus que lors de la première année.

Montmorillon

Coraline Pee - Montmorillon - Mondial de la Bière 2019

Dans la Vienne, à Montmorillon, une brasserie s’est développée entre 1843 et 1963. Rouverte il y a trois ans, elle propose une gamme permanente (blanche, blonde, IPA, ambrée, brune), des bières de saison, ainsi que des bières vieillies en fûts de pineau, de cognac et d’armagnac. L’ensemble de l’offre est biologique. La blonde (5,5%) est une bière de type pale ale, très céréalière en bouche, brassée avec du seigle. La blonde vieillie en fût de pineau (6%), durant trois mois, allie rondeur et gourmandise. Mention spéciale pour l’India Pale Ale passée deux mois durant en fût d’armagnac, au finish très marqué.

Guth

Charly Guth - Mondial de la Bière 2019

A Saint-Maurice (Bas-Rhin), Guth en fait partie. Créée en 2018 par Charly Guth, sommelier de formation puis responsable d’un bar à vins, l’entreprise va tenter de toucher les cafés-hôtels-restaurants (CHR) avec la Faiseur d’illusions (3,6%), une bière rafraîchissante à base d’infusion de rooibos, d’hibiscus et d’un mélange de fruits séchés. L’American Brown Ale (5,8%) se distingue par son aspect torréfié. Une bière blanche (4,9%) est aussi proposée. Des houblons alsaciens et allemands sont utilisés dans les recettes.

Une Petite Mousse

Une petite mousse - Mondial de la Bière 2019

Les box iséroises de bières artisanales d’Une Petite Mousse ont fait du chemin : l’entreprise dispose désormais de sa propre brasserie. Malgré ses 7,3%, la Smoke Weed Everyday (qui est bien légale) est une pale ale résolument rafraichissante, infusée au chanvre. L’Ale Pas d’Chinook (5,3%), composée donc du célèbre houblon, est une American amber ale présentant des notes de caramel et une finale un peu sèche. Davantage accessible au grand public, la Citra gose galactique (4,5%) mise elle aussi sur un houblon facilement identifiable. Elle bénéficie d’un brassage en dry hopping.

Bringyoubeers

Bringyoubeers - Mondial de la Bière 2019

« Buvez moins, buvez mieux », telle est la baseline de Bringyoubeers, un distributeur de bières artisanales installé depuis deux ans à Paris. Plus de 6000 références de bières sont référencées, parmi lesquelles la Triple (9%) de Distrikt. La brasserie de Maule (Yvelines) a élaboré une bière surprenante à base de sept malts différents et de copeaux de fûts de chêne et de bourbon. Plus légère est la Berliner weisse (3,5%) de La Dilettante (Saint-Nolff, dans le Morbihan), une bière acide bio à la framboise et aux fruits de la passion. La brasserie Au Pif, de Steenvoorde (Nord) propose une Sorachi Ace (5%), mono houblon cultivé en Belgique, en fermentation haute.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dansEconomieEntreprises