Entreprises

Spiritueux : France Quintessence attire toujours plus d’exposants

1 min de lecture
Spiritueux français

En septembre, le salon des spiritueux français France Quintessence revient à Paris avec 20% de nouveaux exposants.

Pour sa quatrième édition, les 9 et 10 septembre (respectivement pour le grand public et les professionnels), le salon des spiritueux français France Quintessence table sur 3000 visiteurs (contre 2500 l’an dernier), toujours au Pavillon Ledoyen. Le célèbre établissement parisien offrira 300 mètres carrés de surface supplémentaire à la centaine d’exposants présents, dans un secteur prometteur – les vins et spiritueux sont les deuxièmes contributeurs excédentaires dans la balance commerciale, derrière l’aéronautique.

« Il y a toujours des nouveautés : nous sommes dans un secteur où il y a une telle effervescence que cela n’arrête jamais ! Nous insistons sur le fait que les spiritueux français sont porteurs de valeurs, notre savoir-faire, notre capacité d’innovation… Le marché est toujours dynamique, comme le prouvent nos nouveaux exposants », observe Philippe Jugé, coorganisateur de France Quintessence avec Franck Poncelet avec leur structure Amuse-Bouche (Planète Bière, Paris Cocktail Festival, Liquid Gold).

20% de nouveaux exposants seront présents, dont Fuso, un rhum infusé en Charente-Maritime avec du rhum de la Réunion, Faronville (vodka dans la plaine de Beauce), la distillerie Lachanenche les cognacs Lheraud, la vodka Sauvelle…. Ils sont attirés par la dimension de « caisse de résonance » offerte par le salon, et les échanges possibles avec les consommateurs et les professionnels, qui pourront cette année s’adonner à un escape game ainsi qu’à une dégustation de viandes maturées avec le boucher Yves-Marie Le Bourdonnec.

Le retour de la vodka

« La première année, nous avions beaucoup de marques de whiskies français, avant une édition marquée par des liqueurs (30 & 40, La Capricieuse, H.Theoria) et le gin l’an dernier. Cette année, c’est le retour de la vodka ! », poursuit Philippe Jugé. Des eaux-de-vie de malt (futurs whiskies) seront aussi offertes à la dégustation. Au menu des conférences, les spiritueux bio, «l’odyssée des anisés» (dont le pastis), et le savoir-faire du cognac seront abordés. Un dîner, le dimanche soir, préparé par Yannick Alléno est également prévu.

A lire également
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.
Entreprises

Jean-Charles de Castelbajac redécore 1664 Blanc pour la haute saison printemps-été

Avec un design signé Jean-Charles de Castelbajac et un cocktail créé par Rémi Massai, la bière 1664 Blanc compte asseoir son leadership au cours de la saison printemps-été.
EntreprisesIndustrie

“Bulles de Ruche passe de la phase de lancement à celle des volumes”, explique Marc-Antoine Fulconis

Après avoir levé 1 million d’euros fin 2023, Bulles de Ruche accélère son développement. Créée en 2020, cette start-up parisienne (6 personnes) spécialisée dans la création et la vente de boissons innovantes à base de miel s’apprête à renouveler le packaging de ses différentes références à l’été 2024, Année durant laquelle elle compte atteindre les 100 000 bouteilles d’hydromel, sa boisson phare.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

3 commentaires

Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez nous contacter par mail depuis notre page A propos.