ÉconomieEntreprises

Wild Buzz Agency orchestre La Roseraie de l’Opéra

2 min. de lecture
La Roseraie de l'Opéra by Cointreau - Wild Buzz Agency

A Paris, Cointreau propose une terrasse estivale derrière l’Opéra Garnier, orchestrée par l’agence de communication événementielle Wild Buzz Agency.

Derrière l’Opéra Garnier, les Parisiens peuvent, jusqu’au mois de septembre, découvrir une terrasse reconvertie en roseraie. «Je produis La Boumette, des événements festifs à Paris depuis cinq ans (auparavant organisés près de la tour Eiffel), destinés à un public 25/35 ans, avec 1500 personnes en moyenne. Après avoir construit l’an dernier une paillotte derrière l’Opéra, nous avons changé de thème, toujours autour de ce lieu symbolique et historique de Paris. Le défi est d’autant plus grand qu’il est situé dans un quartier où il y a un important travail à faire pour le faire vivre le soir et le week-end !», explique Bertrand Mialet, fondateur de Wild Buzz Agency, l’agence événementielle en charge du lieu et qui, récemment, a notamment conçu la Casa Corona – ouverte jusqu’à fin juillet –, le Black supermarket de Carte Noire à Paris, et le Plaza Havana Club, au Café A, niché dans le Couvent des Récollets.

Cointrau Fizz - La Roseraie de l'Opéra

Wild Buzz Agency a imaginé ce concept pour la liqueur Cointreau : «la marque, cliente depuis longtemps de l’agence, souhaite faire évoluer son image. Nous avons proposé ce concept de bar, doté de fleurs, et de club en début de nuit», précise Bertrand Mialet. Auprès des professionnels, la marqueest  récemment passée à l’offensive au salon des bartenders Cocktails Spirits, avec un laboratoire à cocktails, axé lui aussi sur Cointreau Fizz, son cocktail signature (1/3 Cointreau, citron vert, 2/3 d’eau pétillante, glaçons) proposé au grand public à La Roseraie de l’Opéra. Le lieu, privatisable par groupes de 50 à 150 personnes, dispose d’une programmation dédiée avec des DJ.

«Les marques doivent créer de l’expérience»

La roseraie de l’Opéra by Cointreau permet à Wild Buzz Agency (8 personnes et un réseau de prestataires), créée il y a une dizaine d’années, d’illustrer son savoir-faire en matière d’organisation d’événements. «Nous sommes une agence de communication spécialisée en hors-média, aussi bien en B2B qu’en B2C, avec des compétences en aménagement, design, graphisme…», résume Bertrand Mialet, qui estime en moyenne à trois mois le temps nécessaire pour monter un événement, même si ce délai peut doubler. Veuve Clicquot, Discovery Channel, Grolsch…. ont compté parmi les clients de l’entreprise. «Les événements doivent aussi être pensés pour rayonner sur Internet», poursuit-il.

Malgré l’essor du digital, l’événementiel «a un bel avenir», estime le fondateur de Wild Buzz Agency : « le retour à du concret est essentiel pour faire voyager les consommateurs, qui deviennent des consom’acteurs, dans l’univers des marques et recréer du rêve, comme nous le faisons à l’Opéra. Il faut créer de l’affect avec les consommateurs. Les marques ont besoin de proposer toujours plus d’expériences, et d’entretenir une relation concrète avec leur communauté.»

2263 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

A Paris, le Cargo container bar signe la reprise des DJ et de l'événementiel durant l'été

DJ, craft beer, food trucks : la terrasse éphémère du Cargo container bar, à Paris, permet de déconnecter durant l’été et illustre la reprise du secteur événementiel.
Entreprises

En attendant les touristes, le bar à cocktails Lulu White joue la carte d'un été toujours créatif

Inciter les Parisiens à découvrir le Lulu White, à Pigalle, telle est la mission de son équipe dans l’attente du retour en nombre de la clientèle touristique, notamment américaine. La créativité reste de mise, avec une carte qui se veut plus lisible.
ÉconomieEntreprises

Au Hard Rock Cafe Paris, des clients heureux de revenir et un nouveau merchandising

Installé sur les Grands boulevards, le Hard Rock Cafe Paris traverse l’été avec une carte réduite, mais table sur ses classiques et les cinquante ans de la marque pour animer le restaurant et sa boutique.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Réagissez par e-mail ou sur nos réseaux sociaux.