EntreprisesIndustrie

En Vendée, comment la Distillerie des Achards se développe

3 min de lecture
Distillerie des Achards - Alambics
  • Depuis trois ans, les spiritueux bio de la Distillerie des Achards essaiment en Vendée. Le succès du pastis et de la vodka a renforcé une dynamique initiée par la gamme de gins.

Sur la commune des Achards (Vendée), les locaux de la Distillerie des Achards commencent à devenir exigus pour suivre la progression de l’entreprise, créée à l’automne 2020. Les volumes produits (6000 bouteilles par an) et le chiffre d’affaires ont doublé chaque année, malgré une succession de crises depuis le démarrage – Covid, flambée des prix de l’énergie, inflation. Aux manettes de la distillerie, deux associés : Quentin Bricard, profil issu de la production agricole et du management environnemental, et Benjamin Cousseau, qui a longtemps travaillé comme barman en Asie et à Paris, avant de devenir consultant à l’international pour de grands groupes dans le secteur des spiritueux.

« En Vendée, il n’y avait plus de distillerie active depuis trente ans », rappelle Quentin Bricard, en évoquant les neuf mois de recherche d’un local dans le département, jusqu’à la conjonction de l’accord des différentes autorités compétentes pour une implantation dans une zone industrielle de La Mothe-Achard. Après la livraison d’un alambic de prêt de 70 litres, le gin Bulkeley (43%), le premier produit de la distillerie, « qui symbolise nos deux manières de travailler », a été lancé en janvier 2021. Ce fer de lance de la distillerie vise à incarner les voyages en Asie de Benjamin Cousseau avec des notes de citronnelle, de coriandre, ainsi qu’une fin de bouche au gingembre, tandis que Quentin Bricard a travaillé de telle manière à disposer d’ingrédients d’origine biologique, une constante dans la gamme de l’entreprise.

Au nez, ce gin est assez doux et très citronné et agrumes) ; la fin de bouche est très puissante et épicée. Le gin Bulkeley est présenté comme un « couteau suisse », à utiliser en gin tonic, pur, sur glace, ou avec des poissons ou crustacés en restauration. Il est principalement vendu chez des cavistes vendéens. « La distillation du gingembre impose de bien maîtriser l’alambic », précise Quentin Bricard. En juin 2021, un alambic Müller Pot Still de 230 litres a en effet été livré à la distillerie. « Nous ne disposions pas auparavant de colonne et de panier aromatiques. Nous pouvons travailler tous types d’alcools. C’est un petit alambic, mais qui permet d’être polyvalent. » Face à la demande émanant de la grande distribution, un autre gin B-Sap (41%),  a suivi. Pouvant s’utiliser dans des cocktails peu sucrés, il est marqué par l’usage de l’hibiscus et de poivre.

Succès inattendu pour le pastis et la vodka

Distillerie des Achards - Pastis des Achards

Le pastis a rencontré, dès son lancement, un franc succès.

Plus surprenant a été le lancement d’un pastis, le Pastis des Achards (45%), dont le succès a été immédiat depuis les premières livraisons en août 2022. « Le gin se vend davantage sur la côte, il s’agit de l’inverse dans les terres. En France, il y a plus de consommateurs de pastis que de gin en France ; on touche des portefeuilles plus bas, et les gens recherchent des produits artisanaux », explique Quentin Bricard. Le produit est distillé (un vieillissement en fût est aussi envisagé). Objectif : avoir davantage de longueur en bouche, après une attaque résolument anisée. Une nouvelle installation doit permettre, dans les prochains mois, de doubler le volume de 500 bouteilles par mois. Le pastis est à la fois disponible en GMS et dans le circuit traditionnel.

Même succès fulgurant pour la vodka (à base de céréales de seigle), disponible depuis novembre 2022. « La vodka est très droite, sur une distillation à colonne. On ne garde que le cœur de distillation, avec une note de fraîcheur en fin de bouche. Nous sommes sur l’alcool le plus pur que l’on peut trouver », illustre Quentin Bricard. Les arômes de bergamote sont très plaisants. Les 1200 bouteilles sont parties d’un coup – la production sera relancée au mois de novembre.

Un whisky à venir

Distillerie des Achards - Programme de vieillissement en fûts

Un programme de vieillissement en fûts a été lancé.

Prochaine étape : l’élaboration d’un whisky. Le projet a été lancé il y a deux ans et demi, avec la brasserie Opé (Les Sables d’Olonne) et Les Brasseurs de la Vie (Saint-Gilles Croix-de-Vie), qui fournissent le wash, un moût fermenté. Le vieillissement est en cours, dans des fûts uniques. Le lancement du whisky sera effectué « lorsque le produit nous donnera satisfaction », et non forcément au terme des trois ans réglementaires. Le programme de vieillissement concerne aussi le gin Bulkeley, en fûts de porto blanc.

Pour développer sa notoriété, la Distillerie des Achards mise sur un nouveau site internet, une refonte graphique de ses étiquettes à venir, ainsi que sur une présence renforcée lors des marchés estivaux et de Noël, avec davantage de lieux cette année. Signe des temps, il y aura, dans les mois à venir, trois distilleries actives en Vendée.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2785 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Ces 3 brasseries étoffent leur offre au printemps

Second Degré, Demory, Jenlain : focus sur les nouveautés de ces brasseries, dans leurs bars ou en grande distribution, en ce printemps 2024.
Entreprises

A la microbrasserie Patoche, à Paris, un nouveau brasseur et des bières pour le printemps

Jérémie Normand a rejoint l’équipe de la microbrasserie Patoche comme brasseur. La gamme de bières est fréquemment renouvelée, en plein cœur de Montmartre, à Paris.
La sélection de la rédaction

En mai, le Paris Beer Festival refait découvrir la bière artisanale

Du 20 au 26 mai 2024, le Paris Beer Festival s’articule autour de TTO, visites de brasseries, food pairings et d’un salon, le Grand final, à Ground Control.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter