ÉconomieEntreprises

Tout comprendre au nouveau protocole des bars-restaurants, en terrasse puis en salle

2 min de lecture
Terrasse de restaurant au bord de la mer

Comment irez-vous en terrasse le 19 mai ? Les clients devront aussi s’astreindre à certaines règles, rappelle le gouvernement dans le protocole sanitaire renforcé des bars, restaurants et restaurants d’hôtels.

Ces dernières heures, les rebondissements sur les dispositions liées à la réouverture des terrasses des bars-restaurants ont illustré les difficultés à poser un cadre clair et compréhensible. Selon un document publié ce mercredi 12 mai, les restaurants, débits de boissons et établissements flottants pour leur activité de restauration pourront, du 19 mai au 8 juin, permettre la consommation sur place exclusivement en terrasse, les passages par l’intérieur de l’établissement étant permis pour l’accès aux terrasses ou aux toilettes. Les clients des hôtels ou des hébergements touristiques pourront consommer en salle dès mercredi prochain. Les terrasses ne peuvent ni être situées à l’intérieur d’un centre commercial, ni être à la fois closes et couvertes. Il sera interdit de consommer en station debout.

L’organisation des terrasses répondra à une jauge d’accueil qui devra être affichée côté voie publique : 50% de l’effectif maximal du public admissible selon le règlement de sécurité s’appliquant aux établissements recevant du public de type restaurant. A moins de dix tables, une séparation visant à prévenir les projections entre les tables pourra être installé. Même après le 30 juin, les clients devront porter un masque pendant la commande, avant le service du premier plat, et lors du moment du paiement, qui s’effectuera à table, même en terrasse. Entre chaque manipulation, il conviendra de nettoyer les menus plastifiés, tandis que les menus imprimés sur du papier seront à usage unique. Les consignes sanitaires seront affichées à l’entrée, et du gel hydroalcoolique devra être disponible à l’entrée/sortie et aux toilettes de manière accessible.

Le 9 juin, une jauge à 50% en salle

Du 9 au 29 juin, la jauge des terrasses pourra remonter à 100% de la capacité de l’établissement recevant du public. Seules les personnes ayant une place assise pourront toujours être accueillies, à l’extérieur et, nouveauté de cette deuxième phase, en salle. A l’intérieur, la jauge de clients sera, elle, de 50%. Le nombre maximal de six convives par table sera toujours de mise. A partir du 9 juin, un cahier de rappel papier et en numérique (via l’application TousAntiCovid pour les clients) devra être mis à disposition en intérieur (QRCode via un smartphone ou coordonnées, date et heure d’arrivée sur papier). Les données, détruites dans un délai de 30 jours, devront être communiquées à l’Agence régionale de santé ou à l’Assurance maladie dans le cas d’un “contact tracing”.

Le 30 juin, les notions de jauge et de nombre maximum de convives par table devraient, selon le protocole sanitaire renforcé publié à date, appartenir au passé. “Le présent protocole se concentre sur les seules mesures de protection du consommateur et sur la bonne application des gestes barrières vis-à-vis des clients”, rappelle le gouvernement, qui a également conçu des fiches métiers pour le personnel.

Photo: Mathew Schwartz /Unsplash

2496 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Bar à cocktails: le Little Red Door poursuit son exploration de l'agriculture française

A Paris, le Little Red Door a adapté ses process au fort succès de son bar à cocktails, et lancé une nouvelle…
EntreprisesServices

Les smash burgers de Junk passent de la livraison au vrai point de vente, à Paris

Le groupe In My Belly conçoit des plats pensés pour la livraison et la vente à emporter. Sa marque Junk, dédiée aux smash burgers, s’essaie au take away physique, à Paris.
EntreprisesServices

Régis Botta : “le décor d'un restaurant doit être assez fort pour concilier les exigences du service et le confort du client”

Qu’est-ce qui fait l’essence d’un restaurant ? La qualité de sa cuisine, évidemment. L’accueil de son personnel, aussi. L’ambiance, également. Un sujet auquel s’attèle, depuis 2007 puis la création de son agence en 2011, l’architecte Régis Botta.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter