Environnement-SantéSociété

La tequila Altos renforce ses engagements environnementaux auprès des bartenders

Samuel Dedieu - La Casa - Lyon

Pernod Ricard développe sa tequila Altos sur le segment de l’éco-responsabilité, et accompagne la communauté du bar.

Altos renforce ses engagements environnementaux. La marque de tequila a relancé son programme (Re)mix, qui permet à cinq bars à cocktails parisiens et à cinq bars lyonnais d’être alimentés chaque semaine en fruits de saison et en plantes aromatiques entre janvier et octobre 2020. Une initiative qui prend tout son sens après le confinement  : “les consommateurs culpabilisent de voir que les ingrédients ont parcouru des milliers de kilomètres”, souligne Caroline Barou, chef de marque. Lancée en 2016, Altos, propriété de Pernod Ricard, est distribuée uniquement dans le réseau on-trade.

A Paris, la start-up Sous les fraises s’occupe de fournir des aromates, fruits et légumes : “depuis quinze ans, notre métier est de remettre le végétal en ville. Notre plus gros challenge a consisté à nous adapter aux horaires des bars, en ne faisant pas de livraisons à 8h30 !”, indique Marie Dehaene. L’entreprise compte vingt sites en Ile-de-France, dont une terrasse perchée au-dessus des Champs-Elysées, et en Auvergne Rhône-Alpes. A Lyon, la ferme La Tige cultive des variétés aromatiques.

Sur la terrasse de Sous les fraises, sur l'avenue des Champs-Elysées (Paris).

Sur la terrasse de Sous les fraises, sur l’avenue des Champs-Elysées (Paris).

Des efforts à la distillerie et dans les bars

Avec cette initiative, Altos ambitionne de renforcer son tropisme éco-responsable : en cinq ans, la consommation d’eau nécessaire à la fabrication de 1000 litres de tequila a été réduite de 25%. La consommation d’énergie a été abaissée de 8%. La bouteille en verre a vu son poids allégé de 20%. 99% des déchets annuels solides sont recyclés. Au total, la distillerie basée au Mexique a baissé sa production de C02 de 20% sur la période.

Les barmans sont aussi sensibilisés à la démarche : “le programme s’inscrit dans les efforts déjà menés, tandis que nous pouvons avoir des conseils pour améliorer nos pratiques”, indique Samuel Dedieu, du bar lyonnais La Casa Jaguar. “Cela me permet d’avoir un contact sur les questions d’environnement, et de proposer des recettes différentes”, poursuit Maxime Mermillon, en poste à l’hôtel Mama Shelter de Lyon. Les agrumes figurant parmi les ingrédients les plus gaspillés, le citron vert peut être remplacé par du pamplemousse selon la saison, tandis que les écorces peuvent être macérées, suggère la marque. Des formations sont proposées.

Des idées de cocktails

Au-delà de l’approche environnementale, Altos s’emploie aussi à revaloriser l’image de la tequila : “nous sommes sur le segment haut-de-gamme”, rappelle Caroline Barou. “Il faut 51% d’agave pour fabriquer une tequila; Altos est à 100% agave bleue. Elle n’arrache pas. Le produit est beaucoup plus simple à travailler au niveau de l’amertume. On gagne aussi en fluidité”, se satisfait Maxime Mermillon.

Plusieurs recettes sont suggérées par les bartenders de chaque établissement. Samuel Dedieu recommande son cocktail de la semana (5 cl Altos Blanco infusé à la verveine, 2 cl citron vert pressé 2 cl de sirop de miel, un trait de ginger beer, topping avec deux framboises). Au Mama Shelter de Lyon (avec Etienne Ferail), place au Soleil d’hiver : 4 cl Altos Blanco, 0,5 cl Ricard, 1 cl sirop d’orgeat,  1,5 cl de jus de citron, 4 cl de jus de pamplemousse, 1 zeste de pamplemousse,  1 feuille de verveine. Des idées de food pairing (ci-dessous) sont aussi suggérées.

Food pairing mexicain Food pairing mexicain Food pairing mexicain

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Fever-Tree expose l'étendue de sa gamme de tonics au bar parisien Golden Promise

Pour faire découvrir ses tonics, ginger beer et ginger ale, Fever-Tree donne rendez-vous au Golden Promise, le bar parisien de la Maison du Whisky, avec un pop-up store.
Entreprises

Le bartender Guillaume Leblanc lance deux sirops à base de CBD

Le Chanvre des Possibles, tel est le nom des sirops à base de cannabidiol lancés par Guillaume Leblanc, qui a longtemps officié sur la scène cocktail parisienne.
Économie

A Paris, les marques de rhum reprennent contact avec le grand public

Réparti sur deux week-ends, le salon Rhum Society, à l’hôtel parisien Monte Cristo, permet au grand public de retrouver un contact avec les marques après le confinement.