ÉconomieEntreprisesServices

La start-up Epicery va livrer davantage de produits à Paris et Lyon

2 min de lecture
Epicery - Start-up food tech à Paris

Spécialisée dans la livraison de produits issus de commerces de bouche, la start-up Epicery veut poursuivre son essor à Paris et va se lancer à Lyon.

Après une phase de test au printemps 2016, la start-up Epicery a lancé fin 2016 son service de livraison de produits issus d’une sélection de 150 commerces de bouche et d’épiceries fines dans un rayon de 3 kilomètres situés autour du domicile de ses clients parisiens. Poissonneries, pâtisseries, primeurs… doivent voir leur chiffre d’affaires s’apprécier de facto jusqu’à 30%. L’entreprise a été soutenue par de grands noms du digital, comme Jean-David Blanc (fondateur d’Allociné), Julien Codorniou (directeur Europe de Facebook at Work) ou Xavier Niel. Cofondateur d’Epicery avec Elsa Hermal, le serial entrepreneur Edouard Morhange répond aux questions de Business & Marchés.

Comment s’est développée Epicery depuis son lancement?

Lancée en décembre 2016 à Paris, Epicery compte aujourd’hui plus de 250 commerçants et artisans partenaires, équipés de tablettes pour recevoir et traiter directement les commandes passées par nos clients. Parmi les bouchers, poissonniers, primeurs, fromagers, tous ces commerces de quartier installés depuis des années, nous comptons sur la plateforme des nouveaux entrepreneurs qui se lancent dans le commerce de proximité, des grandes maisons et des meilleurs ouvriers de France. Nous avons fait appel à des business angels, entrepreneurs du web et amateurs de bonnes choses, qui nous suivent depuis notre lancement.

Comment vous situez-vous par rapport aux services existants?

Nous sommes les seuls à offrir l’accès en quelques clics à la qualité des produits des artisans et commerçants parisiens, livrée chez vous dans l’heure. Notre promesse : remplir votre frigo quand vous le souhaitez avec les produits vous permettant de cuisiner et partager un bon repas. Nos clients sont des familles qui souhaitent manger de bons produits tout en se facilitant la vie grâce aux outils numériques du quotidien.

Quel est le profil de vos clients sur ce créneau de l’hyper-proximité ?

Nos clients sont pour la plupart des gens actifs, qui n’ont pas le temps de passer chez leurs commerçants après une journée de travail, et qui apprécient de les retrouver sur notre plateforme pour pouvoir continuer de les soutenir. Un certain nombre de clients, comme les jeunes parents, apprécient également le fait de se faire livrer des produits de qualité et de ne pas avoir à porter leurs courses jusque chez eux.

Quels sont vos objectifs de développement ?

Nous allons continuer de développer notre service à Paris et en petite couronne, et visons 10.000 commandes par mois d’ici la fin de l’année. Nous allons également ouvrir le service à Lyon en septembre prochain.

2495 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesServices

Les smash burgers de Junk passent de la livraison au vrai point de vente, à Paris

Le groupe In My Belly conçoit des plats pensés pour la livraison et la vente à emporter. Sa marque Junk, dédiée aux smash burgers, s’essaie au take away physique, à Paris.
Entreprises

La distillerie parisienne Baccae éveille l'intérêt du public sur l'élaboration du gin

A Paris, les ateliers de création d’un gin de la distillerie Baccae, qui fête ses cinq ans, remportent un franc succès. Les…
EntreprisesIndustrie

Avec une boutique à Paris, Ricola développe son univers de marque

Pour la première fois, Ricola s’implante dans sa propre boutique, dans le Marais, à Paris. Un moyen pour la marque suisse de s’adresser directement à ses consommateurs.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter